Échangeons nos savoirs !

Claire HÉBER-SUFFRIN

Les réseaux d'échanges réciproques de savoirs sont nés dans une école d'Orly, au début des années soixante-dix. Aujourd'hui, ils essaiment partout dans le monde : il existe plus de 700 réseaux regroupant quelque 100 000 personnes, d'Europe en Amérique, et jusque dans un camp de réfugiés rwandais au Burundi ! L'idée peut paraître simple : je t'apprends à greffer des arbres et tu m'apprends à écouter Schubert, nous échangeons nos savoirs… Mais pour saisir toute la richesse subversive du processus, il faut lire Claire Héber-Suffrin raconter son cheminement, celui d'une femme courageuse dans l'aventure pédagogique, mais aussi sociale. Pour elle, apprendre, c'est chercher des réponses aux questions qu'on se pose (en ce sens, tous les enfants sont des chercheurs de savoirs ») et aider à apprendre ce que l'on sait, c'est mettre au jour ses propres ignorances. Il n'y a donc plus de rapport de dominant (celui qui sait) à dominé (celui qui ne sait pas), mais un mouvement incessant de moi à l'autre, inventif, qui fait tomber les barrières sociales. De l'utopie, oui, mais vécue. On imagine les retombées d'un tel discours dans des domaines tels que l'école, la formation permanente, etc. C'est affirmer que les savoirs ne peuvent être« marchandisés », ni confisqués par une poignée de « savants» se gardant bien de dévoiler leur(s) façon(s) d'apprendre justement. Violences et insécurité, pauvreté et exclusion ? Action humanitaire, échanges Nord-Sud et métissage interculturel ? Échec scolaire, citoyenneté ? Sur toutes ces questions qui font débat, on sera étonné de voir à quel point la réflexion et l'action engagées par les réseaux sont fécondes.

Version papier : 15 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Co-auteur : Sophie BOLO
Collection : Hors collection Essais & Documents
Parution : septembre 2001
ISBN : 9782841469581
Nb de pages : 204
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Claire HÉBER-SUFFRIN

Claire Héber-Suffrin, docteur en psychosociologie, a exercé comme institutrice pendant quinze ans. Elle est cofondatrice avec son mari Marc Héber-Suffrin, des réseaux d'échanges réciproques des savoirs et participe, avec Gaston Pineau, à l'axe de recherches "formation, expérience et alternance" de l'université de Tours. Elle a publié notamment L'école éclatée (Stock, 1981, rééd. Desclée de Brouwer, 1994), Échanger les savoirs (Desclée de Brouwer, 1992), Les savoirs, la réciprocité et le citoyen (Desclée de Brouwer, 1998).

Extraits presse

« Ce nouvel ouvrage de Claire Héber-Suffrin raconte avec bonheur ces aventures de la connaissance et de la convivialité. Elles prouvent non seulement que chacun peut apprendre à un autre, mais que c’est ce partage des savoirs qui constitue le meilleur moteur pour en acquérir d’autres […]. On ne saurait mieux définir l’aventure des réseaux. »

TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN

« Ceux qui participent à ces réseaux trouveront là une occasion de prendre du recul par rapport à leur pratique et les autres de prendre connaissance d’une façon originale et féconde de mettre en œuvre la solidarité humaine. »

ÉCONOMIE ET HUMANISME

PRESSE

 

Table des matières

Introduction :Nous allons en apprendre de belles ! - 1. Enseigner pour apprendre - S'approprier vraiment les savoirs en les enseignants - Enseigner, c'est aussi réparer les accrocs de nos propres apprentissages - Se mettre en position de pédagogue, c'est s'ouvrir autrement au savoir - Enseigner développe des compétences transversales - Lever la malédiction, laver la honte de l'ignorance - Enseigner suscite des compétences transférables - 2. Repenser l'acte d'apprendre - Un « rendez-vous des savoirs », c'est motivant ! - Développer la pédagogie en réseau d'échanges, un lourd travail de mise en route - Redéfinir le rôle de l'enseignant - Difficile de pulvériser ses propres repères - Coopérer pour mieux travailler et mieux être dans sa « peau de prof » - Faire connaître notre action : nous pourrions mieux faire - Face à la demande de modèles, nous ne proposons « que » des références ! - Le rôle de l'enseignant : un canevas pour la réflexion - 3. Casser le cercle des échecs au profit de l'engrenage des réussites - Lutter contre l'exclusion en ouvrant l'école sur la cité, inventer des tiers lieux éducatifs - Apprendre dès l'école à construire des réseaux sociaux hétérogènes - Le tutorat : une expérience qui fait ses preuves... mais ne se diffuse pas ! - L'expérience d'Argentat, des réponses aux difficultés de l'école - Des lycéens qui préparent le bac français en réseau d'échanges de savoirs ! - Quand tout un établissement se met à l'heure du réseau - Quand une institutrice « révèle aux enfants leurs propres capacités à construire leurs savoirs » - Aide aux devoirs, soutien et entraide scolaire en réseau - Valider les apports de la pédagogie en réseau ? - Nous, nous spmmes prêts - Des savoirs entachés d'erreurs circulent dans les réseaux... Et après ? - Impostures et mauvais pédagogues - La pédagogie en réseau d'échanges profite aussi aux bons élèves - Apprendre et s'apprendre, le meilleur rempart contre la violence - 4. Emploi, formation, développement : soyons acteurs de nos trajectoires - « La véritable éducation consiste à tirer le meilleur parti de soi-même » - Les savoirs sont des biens communs et des ferments de démocratie - Promouvoir des systèmes qui « font société » - Faut-il toujours payer pour une formation monnayable sur le marché du travail ? - Les échanges dans les réseaux : une économie souterraine ? - Souplesse et gratuité, mais non irresponsabilité - L'offre gratuite de formation : dumping économique et travail au noir ? - Les savoirs et savoir-faire, gisements de nos intelligences - Présence en réseau et formation à distance - Quand les réseaux aident à se réinscrire dans une dynamique d'emploi - Ces savoirs qui « remettent en selle » - Élèves, chômeurs : chacun peut s'appuyer non sur ses manques, mais sur ses savoirs ! - Quand le développement local s'appuie sur des réseaux - La reconnaissance sociale des acquis au sein du réseau : qui sait que nous savons ? - 5. La réciprocité plutôt que l'assistance - « Faire émerger le meilleur de l'être humain » - La santé, objet de savoirs, objet d'échanges - Quant un réseau « santé » devient animateur du quartier - Les réseaux soignent-ils ? - Le bonheur de dire à l'usager qu'on l'attend, enfin, quelque part ! - Ces regards à nouveaux qui font changer le réel... - Apprenons à nous appuyer sur la richesse humaine - Réseaux d'échanges et politiques sociales : chacun son rôle - 6. Au social, citoyens ! (citoyenneté politique, citoyenneté sociale) - La démocratie, cela s'apprend tout petit - Apprentissage et citoyenneté : deux éthiques qui se superposent - Quand la parité désamorce la compétition et la rivalité - Les réseaux, un système et des valeurs qui « parlent » aux femmes - Construire sa vie, construire sa ville - « Les gens ne savent rien : ils ne se connaissent pas ! » - Le métissage culturel à l'œuvre - Bâtir de nouvelles identités collectives, fuir l'impasse du nationalisme - Guérir les plaies dumonde : un geste politique plutôt qu'humanitaire - Changer le monde : on commence où ? - 7. Créer et faire vivre un réseau - Le réseau, la pertinence de cette organisation spécifique - Des nouveaux métiers, animateurs de réseaux - Faire vivre un réseau - Créer les conditions propices au repérage des savoirs - Multiplier les occasions de rencontres - Proposition d'étapes pour démarrer un réseau d'échanges réciproques de savoirs - En guise de conclusion :Pour une mondialisation intelligente, humaine, solidaire, juste - Annexes.

Droits étrangers

Exchanging Knowledge


The networks of reciprocal exchange of knowledge are mushrooming today all over the world. The idea may seem simple : I teach you to graft trees and you teach me to appreciate Schubert… But in order to grasp all the subversive wealth of the process, you must let Claire Héber-Suffrin tell you her story, that of an audacious woman in a pedagogical adventure.

Utopia, perhaps, but real life.


Claire Héber-Suffrin, a primary school teacher for 15 years, is a doctor of psychosociology. She is a co-founder of the Mouvement des réseaux d’échanges réciproques des savoirs.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites