Voyager dans l'invisible
Techniques chamaniques de l'imagination

Charles STÉPANOFF

Le chamane est un individu capable, d’une façon mystérieuse pour nous, de voyager en esprit, de se percevoir simultanément dans deux espaces, l’un visible, l’autre virtuel, et de les mettre en connexion. Ce type de voyage mental joue un rôle clé pour établir des liens avec les êtres non humains qui peuplent l’environnement.
Les chamanes ne gardent pas pour eux seuls l’expérience du voyage en esprit : ils la partagent avec un malade, une famille, parfois une vaste communauté de parents et de voisins. Les participants au rituel vivent tous ensemble cette odyssée à travers un espace virtuel. De génération en génération, les sociétés à chamanes se sont transmis comme un précieux patrimoine des trésors d’images hautes en couleur, mais en grande partie invisibles.
Ce livre est le fruit d’enquêtes de terrain et reprend l’ample littérature ethnographique décrivant les traditions autochtones du nord de l’Eurasie et de l’Amérique. Au travers de récits pleins de vie, il rend compte de l’immense contribution à l’imaginaire humain des différentes technologies cognitives des chamanes. Les civilisations de l’invisible bâties par les peuples du Nord, encore puissantes à l’aube du XXe siècle, n’ont pas résisté longtemps à l’entreprise d’éradication méthodique menée par le pouvoir colonial des États modernes, qu’il s’agisse de l’URSS, des États-Unis ou du Canada. Ce livre nous permet enfin de les appréhender dans toute leur richesse.

Version papier : 23 €
Version numérique : 12,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de Philippe DESCOLA
Collection : Les Empêcheurs de penser en rond
Parution : août 2019
ISBN : 9782359251586
Nb de pages : 468
Dimensions : 140 * 205 mm
ISBN numérique : 9782359251661
Format : EPUB

Charles STÉPANOFF

Charles STÉPANOFF
Charles Stépanoff est ethnologue, maître de conférences à l’École pratique des hautes études (chaire « Religions de l’Asie septentrionale et de l’Arctique ») et membre du Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France.

Extraits presse

Entre les lignes de cette enquête sur le chamanisme sibérien se dessinent les contours d’une passionnante réflexion sur l’imagination – cette capacité qu’a l’homme de faire abstraction du monde environnant pour pénétrer dans un univers parallèle.

01/09/2019 - Octave Larmagnac-Matheron - Philosophie Magazine

 

En Sibérie, depuis la fin de l’époque soviétique, le chamanisme est en pleine résurgence. Dans un livre passionnant, l’ethnologue Charles Stépanoff décrit ces rituels où l’imagination tient une place centrale. [...] Plaisant à lire, érudit, précis, l'ouvrage développe une réflexion originale. [...] Mis en perspective avec nos sociétés occidentales contemporaines, il offre également une opportunité d’interroger le rapport à l’imaginaire des sociétés actuelles. Charles Stépanoff en vient ainsi à remettre en cause une idée répandue selon laquelle l'art serait la manifestation naturelle de l’imagination humaine. Fascinant.

01/09/2019 - Vincent Glavieux - La Recherche

 

On les a appelées primitives, mais les sociétés dites « premières » témoignent souvent d’une sophistication à faire pâlir les nôtres. Si Voyager dans l’invisible, grand livre d’ethnologie consacré au chamanisme sibérien, ne cherchait qu’à nous en convaincre, il aurait abondamment rempli sa tâche, en montrant comment les peuples d’Asie septentrionale ont su développer des technologies d’imagination active, et non simplement contemplative, permettant de voyager à volonté dans une dimension du rêve et de l’invisible que l’imaginaire atrophié de notre modernité rend de moins en moins accessible. Mais Charles Stépanoff, spécialiste du chamanisme touva (Sibérie du Sud), maître de conférences à l’Ecole pratique des hautes études, à Paris, va plus loin. Il propose, à partir de son matériel de savant, une véritable leçon de philosophie politique [...] Par ce message optimiste qui résonne dans notre contemporain, par l’élégance de son style [...], par la prodigalité de ses narrations, Voyager dans l’invisible réussit le tour de force de réunir en un seul ouvrage le livre de voyage et le livre érudit, l’étude théorique et l’incitation à une rêverie qui s’est perdue dans une imagination dirigée de l’extérieur par l’art, la lecture ou le jeu vidéo. «On ne s’ennuie jamais avec un chamane », confie Stépanoff, qui parle d’expérience. Heureux qui la partage avec lui.

06/09/2019 - Nicolas Weill - Le Monde des livres

 

[...] Charles Stépanoff voit ainsi un rapport étroit entre la distance qui s’est creusée entre les hommes et les bêtes et la distance qui s’est creusée entre les hommes et leurs rêves : s’ils ne parlent plus aux uns, c’est qu’ils ne croient plus aux autres. Leurs pratiques ne tiennent plus compte ni des premiers ni des seconds. L’écologie de l’imagination influerait donc directement sur l’écologie environnementale : il y aurait un lien direct entre l’obsolescence moderne des techniques de l’imaginaire, l’exploitation « sans conscience » des animaux d’élevage et l’extinction des espèces sauvages. [...] La thèse (discrète) de Charles Stépanoff est que notre capacité à prendre la mesure de la crise écologique actuelle dépendra de notre capacité à mettre en place une nouvelle « écologie de l’imagination ». Il faut réapprendre à imaginer notre relation aux vivants, réapprendre à subjectiver un monde qui, changé en objet de savoir et en objet d’exploitation, est déjà à moitié mort et en voie de disparition. L’examen minutieux que "Voyager dans l’invisible" propose des techniques d’imagination chamaniques constitue une passionnante archéologie des méthodes de cognition participatives peu à peu refoulées par le paradigme scientifique moderne.

10/09/2019 - Jean-Christophe Cavallin - Diacritik

 

Table des matières

Préface. Les nomades de l’imaginaire, par Philippe Descola
Introduction
I / Voyager en esprit
1. Imagination et voyage mental

Imaginaire-réel : histoire d’une rupture
Les expériences imaginaires sont des expériences réelles
Nous voyageons tous en esprit
Explorer les mondes non humains
Des imaginations multiples
Au cœur de l’expérience religieuse
2. Les argonautes de l’invisible
Le chamanisme, une relation à trois
Comment reconnaît-on un chamane à Tuva ?
À travers l’Asie du Nord
Des corps ouverts à l’invisible
La grande chaîne des êtres singuliers
3. Tente sombre et tente claire
Trois tentes sombres
Un phénomène transcontinental méconnu
Comment la tente sombre a-t‑elle fait le tour de l’Arctique ?
L’antichambre du rêve
La tente claire
Deux modes de division du travail imaginatif
4. Les deux chamanismes
Corps ouverts et corps fermés : le monde hiérarchique
Magies hétérarchiques
Mycophiles et mycophobes
Le voyage chamanique : mode d’emploi
Inégalités rituelles et délégation
II / Technologies de l’imagination et hiérarchie
5. Les routes célestes des Ket

Une guerre des sexes
Au centre du monde, un corps humain
La traversée des sept cercles
Trouver sa route invisible
6. Un tambour pour s’orienter dans les pays obscurs
Pour une approche sensorimotrice des images
Les vertiges de la réflexivité
À cheval sur un tambour
7. Un voyage cosmique à la maison
Les tambours khakas
Les esprits dans la yourte
Le rituel et ses espaces de référence
8. Le costume, corps-univers
L’emblême de la hiérarchie
La fenêtre de l’imagerie
« Une machine à remonter le temps pour conquérir le monde »
9. Technologies iakoutes de l’espace virtuel
Une chorégraphie cosmique
Nombrils multimodaux
10. L’ours, d’une ontologie l’autre
Le maître de la forêt déchu
Chez les hommes de la montagne
III / La grande expansion de la hiérarchie
11. Une expansion continentale

Sur la piste de l’ostentation : la poitrine transparente
Un plastron conquérant
Les défaites de l’hétérarchie
12. Pourquoi la hiérarchie ?
Un investissement collectif
La dette du chamane
Marié à l’esprit ou au clan ?
Le rêve mis au pas
Conclusion. L’invisible, les images et la hiérarchie
Références
Table des illustrations
Remerciements
Index.

Droits étrangers

JOURNEYING INTO THE INVISIBLE
Imagination: shamanic techniques

In a mysterious and sometimes difficult to understand way, shamans are able to travel in spirit, see themselves simultaneously in two spaces, one visible the other virtual, and can connect the two. These cosmic journeys bring to mind those of such ancient mythical heroes as Orpheus descending to Hades in search of Eurydice. This kind of mental journey is a key role in establishing connections with the non-humans who inhabit the environment.
In this book the author recounts his research in the field in regions where some shamanic practices partially resurfaced after the fall of the Soviet regime. He also discusses the large body of ethnographic literature describing the traditions of the indigenous peoples in the northern regions of Eurasia and America. His aim is to allow us to understand the wealth of these traditions, through stories which bring them to life.


A graduate of the École normal supérieure (Ulm), Charles Stépanoff is an ethnologist and associate professor in the North Asia and Arctic religions department at the École critique des hautes études. He is a research director and member of the Laboratories anthropologie social du Collège de France (Social anthropology laboratories).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites