Théories des organisations

Jean-Michel SAUSSOIS

Comment penser l’organisation comme « objet » de recherche ? Se réclamant du bon sens, on peut répondre qu’une organisation est avant tout une affaire de personnes « qui font des choses ensemble », bref, un collectif humain ; certains ajoutent que ce sont les relations de personne à personne qui sont plus importantes que les personnes elles-mêmes.
D’autres rétorqueront que ce qui compte, c’est le croisement entre ce qui relève de la technique et ce qui relève du social. D’autres, enfin, assurent que ce sont les structures qui constituent l’élément le plus déterminant. Si l’on enchevêtre ces quatre niveaux, il est alors possible d’identifier les différentes théories des organisations et non une théorie des organisations, et d’y parvenir sans établir a posteriori une séquence historique distinguant les approches nouvelles des approches classiques.
C’est une telle analyse que cet ouvrage rigoureux et accessible propose au lecteur.

Version papier : 10 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°502
Parution : mars 2019
ISBN : 9782348042744
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348043222
Format : EPUB

Jean-Michel SAUSSOIS

Jean-Michel Saussois est professeur émérite à ESCP-Europe. Ses cours portent sur le management et sur les théories des organisations. Il est également consultant spécialisé dans l'évaluation et le management des politiques publiques. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur les organisations.

Table des matières


Introduction / Théories des organisations :de quoi parle-t-on ?
I / Épistémologie et méthodes

Science et principes d’action
Approche positiviste et approche constructiviste : une affaire épistémologique
La tentation positiviste
Approche holiste et approche individualiste
Des oppositions irréductibles ?
Méthodes : classement et études empiriques
Le classement : un exercice difficile mais nécessaire - Les études empiriques
Conclusion
II / École de la contingence
Histoire, taille, stratégie, structure
Les théories évolutionnistes - L’écologie des populations
Les travaux de Woodward et la technologie comme facteur de contingence
Les travaux fondateurs d’Emery et Trist sur la trame causale de l’environnement
Les réseaux
La place particulière de Charles Perrow
Chester Barnard : l’un des pères des sciences de l’organisation
III / L’hésitation systémique
Le système des systémiciens
Le système des sociologues
IV / Théorie comportementale des organisations ou le balancier de la décision
Herbert Simon : pionnier incontesté
La fabrication de la décision
V / Théories de l’apprentissage et théories de l’action
L’apprentissage organisationnel
L’apport conceptuel de Gregory Bateson - L’opérationnalisation des travaux de Bateson - Apprentissage et routines - Apprentissage et savoir - Apprentissage et innovation
Théories de l’action
Travail et événement - L’action située et la théorie de l’activité - L’instrumentalité - Action organisée - Action promulguée
VI / Les débordements
Le débordement institutionnaliste
Le néoinstitutionnalisme organisationnel des années 1980 -
Les défis et les frontières actuelles - Le débordement culturaliste
Conclusion
Repères bibliographiques
.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites