Sociologie de la télévision

Brigitte LE GRIGNOU, Érik NEVEU

À l’heure où l’on prophétise la « fin de la télévision », où les jeunes générations se détournent du vieux poste pour de plus petits écrans, pourquoi proposer une sociologie de la télévision ? Parce que la télé ne se contente pas de résister : elle mobilise encore en moyenne près de quatre heures d’attention par jour en France et le flux des programmes télévisés envahit tous les écrans.
Il s’agit dans cet ouvrage d’étudier ce vieil objet et ses nouveaux usages dans une perspective sociologique : c’est-à-dire attentive aux acteurs (qui produit les programmes ?), au flux des émissions (ce flux est-il immuable, a-t-il un sens ?), aux pratiques des publics (que font réellement les téléspectateurs ?), aux divers effets des programmes et à leurs conditions d’efficacité (la télévision fait-elle toujours et partout l’élection ?).

Version papier : 10,00 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°697
Parution : octobre 2017
Format : EPub
ISBN papier : 9782707150646 ISBN numérique: 9782707198174

Brigitte LE GRIGNOU

Brigitte Le Grignou est professeure émérite de science politique à l’université Paris-Dauphine-PSL. Ses recherches portent sur les comportements électoraux (Les Sens du vote, PUR, 2016), la communication politique, particulièrement la politique télévisée et les usages de la télévision (Du côté du public. Usages et réceptions de la télévision, Economica, 2003).

Érik NEVEU

Érik NEVEU

Érik Neveu est professeur émérite de science politique dans l'équipe rennaise d'ARÈNES. Ses travaux portent sur le journalisme et la télévision, les mouvements sociaux et les circulations internationales de théories dont les «Cultural Studies». Il est l’auteur ou le co-auteur de Repères sur ces sujets. Il a co-dirigé en 2017 un collectif sur les pratiques d'enquête intensive en journalisme et sciences sociales (avec P. Leroux, En immersion, PUR, 2017). Ses travaux actuels se recentrent sur les mobilisations avec une recherche collective sur les conséquences biographiques des engagements militants (Activists Forever ? Avec Olivier Fillieule, Cambridge University Press, 2019) et un travail en cours sur les trajectoires de « Soixante-huitards ordinaires ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites