Savoir vivre ensemble - Charles ROJZMAN

Savoir vivre ensemble
Agir autrement contre le racisme et la violence

Charles ROJZMAN

Comment agir contre le racisme et la violence ? Tous ceux qui se posent cette question prennent conscience que la dénonciation et la répression ne suffisent plus. Pire encore, les jugements moraux et les visions manichéennes réciproques nous font entrer peu à peu dans une logique de guerre civile. Dans ce livre, Charles Rojzman nous fait passer « de l'autre côté de la haine » en s'appuyant sur une expérience de terrain exceptionnelle. Il intervient, à la demande de municipalités, de ministères ou d'organismes confrontés à des situations de crise, principalement dans les banlieues. Ses actions sont restituées ici de manière très vivante par les deux auteurs, la journaliste Sophie Pillods et Charles Rojzman lui-même. La thérapie sociale qu'il a créée est présentée de façon exhaustive, y compris dans ces implications politiques. Pour lui, les manifestations du racisme ou de la violence urbaine sont en effet d'abord le fruit de peurs et de haines engendrées par le fonctionnement de nos institutions. Sophie Pillods et Charles Rojzman ont croisé terrain et réflexion politique, méthodes et témoignages. Le résultat : un livre qui apporte des outils applicables dans toutes les institutions, et pas seulement dans les banlieues, par tous ceux qui ne veulent plus être des victimes impuissantes mais devenir des citoyens démocrates.

Version papier : 10,37 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Co-auteur : Sophie PILLODS
Préface de Charles ROJZMAN
Collection : La Découverte Poche / Essais n°106
Parution : mars 2001
ISBN : 9782707134073
Nb de pages : 294
Dimensions : 125 * 190 mm
Façonnage : Broché

Charles ROJZMAN

Créateur d’une méthode transdisciplinaire de thérapie sociale, Charles Rojzman intervient depuis les années 1990 dans les banlieues françaises, où il anime des groupes de confrontation sur les questions du vivre ensemble et forme des acteurs de terrain et des personnels des services publics à l’exercice de leur profession dans un contexte de crise. À l’étranger (en particulier aux États-Unis et dans les pays du Caucase), il mène des actions sur les conflits et les cohabitations interethniques.

Extraits presse

«Il y a des livres qui font mouche immédiatement. C'est le cas de cet ouvrage […]. »

LIEN SOCIAL

« Si le but de la médiation est la résolution des conflits, le livre de Charles Rojzman s’impose pour toute personne interpellée par la violence et la haine au quotidien. Intitulé Savoir vivre ensemble, il dénonce une conception mécaniste de la société ne prenant pas en compte les facteurs affectifs, passionnels et irrationnels de l’être humain. […] Le besoin est grand dans une société malade, fondée sur des valeurs matérielles, d’une thérapie sociale d’ouverture pour, selon Charles Rojzman, inventer du sens ensemble, apprendre à créer du lien à partir de l’initiative de chacun, rendu à sa propre humanité… »

L’ÉCOLE DES PARENTS

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - 1. L'univers des cités - 1. Les enseignants, les parents d'élèves et les habitants - Être enseignant - Être parent d'élèves - Être habitant - 2.Les jeunes - La cité - Être enfant d'immigré - La violence comme moyen de pression - L'ennui - La bande de copains, plus sûre que l'école - L'impuissance des parents - « Nous sommes français » - Avoir honte de ses parents - L'impossible coopération - Le mépris de soi - 3. Les animateurs socioculturels - Le quotidien de Sandra - Nantes et la souffrance des travailleurs sociaux - L'impossible communication au sein de l'institution - Incompréhension et méfiance - 4. Les agents des services publics - Être policier - Être gardien d'immeuble - Être conducteur de bus - Être caissière à la piscine municipale - 5. Les responsables municipaux - Être maire de Chanteloup-les-vignes - II. La thérapie sociale - 6. Un thérapeute en banlieue - Entendre la souffrance - Sur le terrain - Le point de vue du formateur - 7. Les groupes de projet - Laisser parler la violence - Mise en place des différents groupes - Le choix des personnes travaillant en relation avec le public - Le choix des habitants - Élaboration d'un contrat avec les participants et le formateur - Le jeu de la vie - Les propositions des groupes de projet - Présentation des propositions aux décideurs - Les bénéfices secondaires des groupes de projet - Les conditions de réussite des groupes de projet - 8. Quelques principes de thérapie - Accepter notre ambivalence - Écouter l'autre grâce à la communication non-violente - Se méfier de nos préjugés et savoir les reconnaître chez les autres - L'effet Pygmalion - Reconnaître sa responsabilité - Expression libre et catharsis - L'intelligence collective - 9. Les maladies sociales - Les antipathies - Besoins, passions et peurs - La peur de l'inconnu - La peur de l'agression - La peur de ne pas être aimé - La peur du jugement - L'importance de l'environnement dans le développement des peurs - La dépression - L'égoïsme social - III. Politique et thérapie - 10. Victimes et boucs émissaires - « Pourquoi viennent-ils tous chez nous ? » - Les bons et les méchants : une simplification rassurante du monde - Les conditions pour en arriver là - En banlieue - Les moyens utilisés jusqu'à présent pour lutter contre la montée du Front national - Le Front national n'est pas une menace pour la démocratie, il est le produit d'une démocratie malade - 11. Réapprendre la coopération sociale - La nécessité de la coopération - La maladie est surtout visible dans les banlieues mais toute notre société est touchée - La médecine symptomatique ne peut pas fonctionner - Les résistances des institutions - Pour éviter de se remettre en cause - Comment espérer un changement dans ces conditions ? - L'espoir - Généraliser la thérapie sociale ? - La maladie nous dicte les remèdes à employer - Changer les individus ? - Conclusion - Annexes - Glossaire - Circulaire - Bibliographie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites