À paraître

Revue du crieur N° 12

LA DÉCOUVERTE/MEDIAPART

L'ambition de la Revue du crieur est d'incarner un journalisme d'idées qui conjugue les engagements et les savoir-faire de Mediapart et de La Découverte, pour aborder de manière inédite le monde de la culture, des savoirs et des idées, en France et à l'étranger, dans toute sa diversité - les sciences, la littérature, l'art, le cinéma, le spectacle vivant, etc. - sans exclure ses formes les plus populaires.
Les idées et la culture ne planent pas au-dessus de nos têtes, elles s'incarnent, elles vivent dans des institutions qui ne sont pas à l'abri des enjeux de pouvoir, d'argent, de réseaux et d'une certaine tendance à cultiver l'entre-soi. C'est pour rendre compte de cette réalité que la Revue du crieur publiera des enquêtes et des reportages, sur des sujets les plus variés, mais toujours dans un esprit incisif, quitte à faire vaciller certains magistères...
La Revue du crieur est là pour rappeler que le monde des idées et de la culture se trouve, doit se trouver au cœur de la vie publique démocratique, et qu'à ce titre, il appartient à tous.

Version papier : 15 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue du crieur
Parution : février 2019
Mots clés : Alors que la Revue du Crieur sort son douzième numéro, les rues de France se teintent hebdomadairement de jaune tandis que journalistes et intellectuels multiplient les analyses et se déchirent entre diverses interprétations. Pour le Crieur, l’heure n’est toutefois pas au bilan général. Nous proposons donc une histoire des supporters, ou comment le stade a pu déborder sur le mouvement social et fournir un nouveau répertoire d’actions par l’émeute, ainsi qu’une approche large, « à côté », pouvant éclaircir la période actuelle avec un décryptage du renouveau des clashs entre intellectuels par médias interposés.
L’histoire côtoie l’actualité dans cette nouvelle livraison du Crieur, deux longs articles se penchent sur l’historiographie du génocide au Rwanda, vingt-cinq ans après ces « quelques jours en avril », et sur les bilans jamais tirés de la guerre du Kosovo qui hante l’Europe depuis vingt ans. On y parle également féminisme, avec le déconcertant « Manifeste xénoféministe », un texte futuriste du collectif Laboria Cuboniks dans la lignée du « Manifeste accélérationniste » version queer ; antiféminisme, dans une enquête glaçante sur la galaxie masculiniste ; et analyse littéraire féministe – la new romance, entre machine normative et espace d’expression des désirs.
Sans oublier la culture et les idées : détour par d’étranges innovations architecturales au cœur des villes chinoises, déambulations dans le labyrinthe bruxellois à la recherche de ce qui reste d’une politique européenne, ou encore exploration de la scène punk à Shanghai comme à Pékin…
ISBN : 9782348041808
Nb de pages : 160
Dimensions : 185 * 240 mm

LA DÉCOUVERTE/MEDIAPART

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites