Rendre le monde indisponible

Hartmut ROSA

Dominer le monde, exploiter ses ressources, en planifier le cours… Le projet culturel de notre modernité semble parvenu à son point d’aboutissement : la science, la technique, l’économie, l’organisation sociale et politique ont rendu les êtres et les choses disponibles de manière permanente et illimitée.
Mais alors que toutes les expériences et les richesses potentielles de l’existence gisent à notre portée, elles se dérobent soudain à nous. Le monde se referme mystérieusement ; il devient illisible et muet. Le désastre écologique montre que la conquête de notre environnement façonne un milieu hostile. Le surgissement de crises erratiques révèle l’inanité d’une volonté de contrôle débouchant sur un chaos généralisé. Et, à mesure que les promesses d’épanouissement se muent en injonctions de réussite et nos désirs en cycles infinis de frustrations, la maîtrise de nos propres vies nous échappe.
S’il en est ainsi, suggère Hartmut Rosa, c’est que le fait de disposer à notre guise de la nature, des personnes et de la beauté qui nous entourent nous prive de toute résonance avec elles. Telle est la contradiction fondamentale dans laquelle nous nous débattons. Pour la résoudre, cet essai ne nous engage pas à nous réfugier dans une posture contemplative, mais à réinventer notre relation au monde.

Version papier : 17 €
Version numérique : 11,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit par Olivier MANNONI
Collection : Sciences humaines
Parution : janvier 2020
ISBN : 9782348045882
Nb de pages : 144
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782348059520
Format : EPUB

Hartmut ROSA

Hartmut ROSA

Né en 1965, Hartmut Rosa, sociologue et philosophe, est professeur à l’université Friedrich Schiller de Iéna et directeur du Max-Weber-Kolleg à Erfurt,en Allemagne. Il est notamment l'auteur à La Découverte d’Accélération (2013), de Résonance (2018) et de Rendre le monde indisponible (2020).

Extraits presse

Le sociologue allemand Harmut Rosa analyse avec sagacité la contradiction au cœur du projet de la modernité : vouloir dominer le monde et, du même coup, le rendre muet. [...] Le sociologue, sans céder à aucune nostalgie prémoderne, met des mots sur un sentiment intime et collectif d’aliénation. Si sa description du moment présent est sombre, son souci est bien de permettre à la modernité de prendre un autre chemin.

16/01/2020 - Élodie Maurot - La Croix

 

Un sublime pied de nez à cette modernité qui essore le monde, pour le rendre toujours davantage calculable, disponible, maîtrisable.

22/01/2020 - Juliette Cerf - Télérama

 

Lire, s’entretenir, penser avec Rosa, c’est avoir le sentiment de s’ouvrir aux aspirations existentielles contradictoires qui nous habitent et qui sont le ressort vivant de nos sociétés. Une voix nous parle qui met des mots et des concepts sur la manière dont nous perdons le temps, les autres, le monde.

01/02/2020 - Martin Legros - Philosophie Magazine

 

Le monde n’est jamais à disposition, façonnable à loisir, malléable selon nos volontés. Cette évidence, la modernité a eu fortement tendance à l’oublier, croyant pouvoir tout contrôler, accélérant tout pour courir après une maîtrise intégrale. [...] Le moment est donc venu de comprendre que ce projet de contrôle constituait une impasse. Car l’important n’est pas d’exploiter le monde, mais bien d’entrer en résonance avec lui, de nous laisser toucher, émouvoir, éblouir ou troubler par ce qu’il renferme d’inattendu et d’immaîtrisable. Rendre le monde indisponible au lieu de vouloir le transformer, voilà la tâche qui s’impose désormais. Court et accessible, cet essai prolonge ses deux ouvrages fondateurs, bien plus volumineux, Accélération. Une critique sociale du temps et Résonance. Une sociologie de la relation au monde (La Découverte, 2010 et 2018). Avant de faire un pas de plus, Rosa reprend, de manière synthétique et nette, les éléments de son parcours. Ce qui fait aussi de ce livre la plus exacte introduction à sa pensée.

22/01/2020 - Roger Pol-Droit - Le Monde

 

Figurant parmi « les 35 penseurs qui influencent le monde » choisis par le Nouveau Magazine Littéraire en décembre 2018, Harmut Rosa est présenté comme un sociologue qui «entend mettre un frein à un monde en excès de vitesse». Par cet essai profondément lucide sur notre condition moderne, Harmut Rosa s’interroge sur ce que nous avons perdu dans nos tentatives de domination et d’appropriation. [...] Loin d’un pamphlet antimoderne donc, cet essai invite plutôt à réajuster la ligne de front entre ce que nous souhaitons rendre disponible et ce que nous acceptons de laisser hors de notre portée ou de notre contrôle pour ne pas leur ôter leur qualité de résonance. Mobilisant tour à tour des références littéraires et des exemples issus de la vie quotidienne, Rosa favorise l’identification du lecteur, éveillant notre conscience sur des paradoxes auquel nous sommes tous confrontés.

03/02/2020 - Manon Houtart - Le Nouveau Magazine Littéraire

 

Burn-out et « to-do list ». Deux petits mots qui ont envahi nos vies et qui disent beaucoup de la condition dans laquelle se trouve l'homme moderne, rendu malade d'accélération d'une part et obsessionnel du contrôle d'autre part. Mais le tableau n'est pas si sombre. Si maux il y a, il faut en comprendre les mécanismes et, après un examen minutieux, entreprendre, pas à pas, l'élaboration de remèdes. Un programme ambitieux qui résume assez bien le travail engagé depuis près de vingt ans par le philosophe et sociologue allemand Hartmut Rosa. Si son nom est mal connu du grand public, il est bel et bien l'un des intellectuels contemporains qui aident le mieux à penser notre époque.

06/02/2020 - Anastasia Vécrin - Libération

 

Vidéos






 

Table des matières

Introduction. De la neige
1. Le monde comme point d’agression
2. Quatre dimensions de la disponibilité
3. Le revers paradoxal : le recul énigmatique du monde
4. Le monde comme point de résonance
5. Cinq thèses sur la disponibilité des choses et sur l’indisponibilité de l’expérience
6. Rendre disponible ou laisser advenir ? Le conflit fondamental illustré par six étapes de la vie
7. La mise à disposition comme nécessité institutionnelle : la dimension structurelle du conflit fondamental
8. L’indisponibilité du désir et le désir de l’indisponible
9. Le retour de l’indisponible sous forme de monstre
Conclusion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites