Psychologie et psychanalyse en France  - Annick OHAYON

Psychologie et psychanalyse en France
L'impossible rencontre (1919-1969)

Annick OHAYON

Qu’est-ce qui distingue les psychologues des psychanalystes ? Pourquoi les uns et les autres tiennent-ils le plus souvent à affirmer fermement leurs différences ? Pour répondre à ces questions, les débats théoriques contemporains sont d’un faible secours. D’où l’importance de ce livre ambitieux, où Annick Ohayon propose une fresque historique nourrie d’une enquête en profondeur, qui retrace les rapports mouvementés et l’impossible rencontre entre la psychologie scientifique française et la psychanalyse. Dans ce paysage complexe, deux personnages clés émergent successivement : Pierre Janet et Daniel Lagache. Face à eux, deux autres, à la stature imposante, se dressent : Sigmund Freud et Jacques Lacan. Freud défendrait contre Janet l’originalité de sa doctrine et de sa méthode. Lacan préserverait, contre les tentatives intégratrices de Lagache, l’« or pur » de la psychanalyse du « vil plomb » de la psychologie et des applications sociales. Cet ouvrage novateur bat en brèche cette vision manichéenne, dont psychologues et psychanalystes sont toujours prisonniers aujourd’hui. Par la rigueur de ses informations, ce livre sera particulièrement utile aux étudiants en psychologie, mais aussi à tous ceux, praticiens ou non, qui souhaitent mieux connaître l’histoire de ces disciplines.

Version papier : 14,20 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de Annick OHAYON
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°220
Parution : février 2006
ISBN : 9782707147790
Nb de pages : 448
Dimensions : 125 * 190 mm

Annick OHAYON

Annick Ohayon est maître de conférences à l'université Paris-VIII, où elle enseigne l'histoire de la psychologie et de la psychanalyse en France et chercheur au Césame (Paris-V, Inserm, CNRS). Elle est membre fondateur du Groupe d'études pluridisciplinaires d'histoire de la psychologie (GEPHP) et membre de l'Association internationale d'histoire de la psychanalyse et de la Société française pour l'histoire des sciences de l'homme (SFHSH).

Extraits presse

« Un ouvrage dont tout laisse penser qu'il sera de référence [...], c'est presque un siècle d'histoire culturelle qu'on découvre. Un siècle qui a tenté plus que tout autre de détruire l'humanité de l'homme, et qui par toute sa science a cherché à faire, de l'homme, un objet de science. »
LIBÉRATION

« En remplaçant conflits et controverses dans le contexte intellectuel et social de chaque époque, Annick Ohayon contribue à rendre à la psychologie comme à la psychanalyse une partie de leur mémoire. »
LE JOURNAL DES PSYCHOLOGUES

« Freud défendrait contre Janet l'originalité de sa doctrine et de sa méthode. Lacan préserverait, contre les tentatives intégratrices de Lagache "l'or pur" de la psychanalyse du "vil plomb" de la psychologie et ses applicatjons sociales. Cet ouvrage novateur bat en brèche cette vision manichéenne, dont psychologues et psychanalystes sont toujours prisonniers aujourd'hui. »
LE JOURNAL DES PSYCHOLOGUES

« Une enquête ambitieuse et approfondie pour mieux comprendre les oppositions actuelles entre les disciplines, et se repérer dans les différents courants. »
PSYCHOLOGIES MAGAZINE

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - I / Psychologie et psychanalyse en France : entre les deux guerres mondiales : un rapport de forces inégal (1919-1937) - 1. L'essor de la psychologie scientifique française : des objectifs ambitieux et des impasses - La situation de la psychologie dans les années vingt - Des savants républicains - Des obgets et des méthodes pour étudier l'homme - La société française après la Première Guerre mondiale - Psychologie et psychiatrie de guerre - Les sciences humaines au service de la société - Le Dr Édouard Toulouse, pionnier de la psychologie appliquée et de vulgarisation - Le laboratoire de Villejuif, berceau de la psychologie appliquée - Toulouse, sexologie et eugénisme - Un creuset de la psychologie et de la psychanalyse appliquée : l'hôpital Henri-Rousselle - Henri Piéron : enseigner la psychologie et former des praticiens - De la philosophie à la physiologie, itinéraire d'un psychologue scientifique - La création de l'Institut de psychologie en 1920 - L'orientation scolaire et professionnelle : une des premières applications sociales de la psychologie (1920-1938) - Un combat laïque : la formation professionnelle des enfants du peuple - La création de l'Institut national d'orientation professionnelle (INOP) - 2. Ni chef, ni patron, pourtant « le » psychologue français : Pierre Janet (1849-1947) - Un nouveau modèle de psychologue : un philosophe médecin - Les médications psychologiques - DuCollège de Franceà Lectures pour tous - De l'angoisse à l'extase - 3. La difficile introduction de la psychanalyse en France - La vogue du freudisme dans les années vingt - Le mangeur de rêve - Eugénie Sokolnica, « cette horrible » personne... - Les deux pionniers du mouvement psychanalytique français : Angelo Hesnard et René Laforgue - Un homme qui fait lien entre la psychologie et la psychanalyse en France : Angelo Hesnard (1886-1959) - Un Alsacien au service de la cause psychanalytique : René Laforgue (1894-1962) - 4. Confrontations - L'accueil des psychologues français à la psychanalyse - Lectures de la psychanalyse dans L'Année psychologique de Piéron.1913-1945 - Le Journal de psychologie normale et pathologique - Un exemple de critique à la française : La psychanalyse de Charles Blondel - Le Traité de psychologie de Georges Dumas et la psychanalyse - La psychanalyse vue par les psychanalystes : la Revue française de psychanalyse (1927-1939) - Altesse royale et psychanalyste, Marie Bonaparte - La Société psychanalytique de Paris et sa revue - Freud ou Janet ? - 1933. La psychanalyse de l'enfant : dialogue avec Jean Piaget - La psychanalyse française s'installe dans ses murs - La psychanalyse au jugement des philiosophes - Oui à la méthode, non à la doctrine : Roland Dalbiez - Psychologie et psychanalyse finalement dos à dos : Georges Poltizer -5. Psychologie et psychanalyse au risque des applications sociales - La crise des années trente - Entre le marxisme et le catholicisme social : la psychologie appliquée - Qu'est-ce que la psychologie appliquée ? - Henri Wallon et ses principes - Psychologie et psychanalyse appliquées au monde des affaires : la revue pelmaniste La psychologie et la vie - Un congrès de la psychologie appliquée pas très catholique - De la psychologie appliquée au pelmanisme - Entre Coué, Freud et Jung, un marginal de la psychanalyse : Charles Baudouin - Les peurs des années trente : le crime, la sexualité, les étrangers - Le crime et les rapports de sexe à la lumière de la psychanalyse : René Allendy (1889-1942) - Un exemple de l'oeuvre vulgarisatrice de Toulouse dans les années trente : la revue Je sais tout - Dans l'intérêt de l'enfant et de la famille - Georges Heuyer (1884-1977). Naissance de la neuropsychiatrie infantile - L'École des parents ou l'éducation des enfants éclairée par la psychologie et la psychanalyse (1929-1939) - II / Psychologues et psychanalystes dans la tourmente (1937-1946) - 6. 1937-1939 : la fin d'une époque - Introduction - Premières rencontres scientifiques entre psychologues et psychanalystes - 1937. Paris, ville de congrès - Le tome VII de l'Encyclopédie française : La psychanalyse entre à l'Encyclopédie - 1939 : des fleurs et des couronnes . Le Jubilé de la psychologie scientifique française - Que se passe-t-il outre-Rhin ? - Les hygiénistes français face à la politique raciale nazie : fascination et rejet - Et pendant ce temps-là, à Vienne - 7. Les psychologues et les psychanalystes français pendant la guerre - Introduction - La Révolution nationale - Être pétainiste - Dans Paris occupé, la vie continue - L'orientation professionnelle : un enjeu pour Vichy - Le scandale de l'Institut national d'orientation professionnelle « livré aux Juifs et aux francs-maçons » - Les structures vichystes de l'orientation - Les psychanalyses français pendant la Seconde Guerre mondiale - La psychiatrie anglaise et la guerre : Lacan défenseur de la psychologie appliquée - 8. La politique sociale de Vichy : des enfants et des hommes - Vichy et l'enfance : le rôle de Lagache et Heuyer - Une institution vichyste à la recherche de la synthèse des sciences de l'homme : la Fondation Alexis Carrel - Carrel, cet inconnu célèbre - Fonder la science de l'homme - L'enquête dite des « cent mille enfants » - Conclusion : la guerre est finie - III / De l'unité rêvée aux ruptures consommées : Daniel Lagache (1947-1969) - 9. La psychanalyse au service de la psychologie - L'humanisme, esprit de la Libération - L'oeuvre institutionnelle de Daniel Lagache - Vers des psychologues de métier - Lagache, l'homme de l'unité et de la synthèse - La renaissance de la psychologie sociale française - Conseiller-guérir-éduquer : les territoires du psychologue clinicien - La psychanalyse dans les murs de l'Éducation nationale : le Centre Claude-Bernard - Des psychologues à l'éducation surveillée - Un analyseur exemplaire : l'affaire Clark-Williams - Dans les valises du plan Marshal, la psychologie française (1949-1959) - 1952-1955 : les premières missions françaises aux États-Unis - Iéna et Samois : expériences initiatiques - 1959 : le numéro spécial du Bulletin de psychologie sur les groupes -10. Psychanalyse, psychologie et psychiatrie dans la guerre froide : débats ouverts, débats clos - Le milieu intellectuel français pendant la guerre froide - Psyché, ou la psychanalyse à toutes les sauces - Une précieuse radicale, Maryse Choisy (1903-1979) - Un fascinant fourre-tout - Psyché au pilori - Les tentatives institutionnelles de Psyché - 1948-1950. Glaciations - Été 48 : des congrès en Grande-Bretagne - 1948-1949. Le PCF condamne la psychanalyse - 1950. Paris, vitrine de la psychiatrie mondiale - La revue La Raison, ou qu'il faut raison garder, jusqu'à en mourir (1951-1958) - La psychiatrie, arme secrète du capitalisme - Chronique psychologique de la guerre froide - Le statut scientifique de la psychologie, enjue de la crise de La Raison - La psychanalyse d'hier et d'aujourd'hui - 11. Le temps des ruptures (1953-1966) - La scission de 1953 - Psychanalyse et psychologie sociale - Vers un nouvel Institut - Vers une nouvelle Société : la Société française de psychanalyse - Lagache et Lacan : de l'alliance forcée à la rupture forcée - Rome, 1953. Lacan : la psychanalyse, ce n'est pas de la psychologie ! - Psychanalyse et philosophie - Royaumont, 1958 : un dialogue de sourds - La deuxième scission du mouvement psychanalytique français (1958-1964) - La solitude de Daniel Lagache - L'ultime scission : psychologie expérimentale et psychologie clinique (1959-1969) - Paul Fraisse, un psychologue clivé - Les étudiants, enjeux et otages du conflit - Pour quelques demi-points de plus - À Censier, les sciences humaines cliniques - Épilogue. La psychologie clinique et sociale, ferment du mouvement étudiant de mai 1968 - Royaumont, 1962 : la psychosiologie au service de la révolution ? - Nanterre... La Folie ! - Conclusion - Postface à l'édition de 2006 - Index.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites