À paraître

Pratiques écoféministes

REVUE TRAVAIL, GENRE ET SOCIÉTÉS

Ce numéro de Travail, genre et sociétés apporte à la connaissance et à la discussion des théories écoféministes, une approche historienne et sociologique, insistant sur l’indissolubilité de la théorisation féministe et d’une expérimentation politique radicale empiriquement observable.
Dans les enquêtes présentées ici, la société moderne capitaliste n’est pas seulement dénoncée comme invivable en théorie, mais en pratique. L’écoféminisme se présente comme une action directe qui permet de faire dévier de son cours la vie quotidienne, à distance des institutions : savoir créer des cercles affinitaires de femmes pour occuper une zone militaire, connaître les plantes médicinales pour s’entresoigner, renouer avec le maraîchage, s’organiser de manière horizontale en mettant à disposition son savoir – de sorte à battre en brèche le monopole des habilitations professionnelles –, constituent autant d’actes de résistance qui permettent de gagner du terrain face à la marchandisation des ressources et des savoirs. En cela, l’écoféminisme se rapproche de modes d’action anarchistes, zapatistes, altermondialistes dont s’inspire en France le mouvement des « zones à défendre » (zad), qui ont en commun de proposer des actions préfiguratives : l’organisation même de la vie collective pendant l’action militante met en oeuvre les principes qu’elle promeut, en incluant les tâches reproductives dans la répartition horizontale des actions politiques nécessaires.

Version papier : 25 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Travail, Genre et Sociétés n°TGS
Parution : novembre 2019
ISBN : 9782348054822
Nb de pages : 264
Dimensions : 160 * 240 mm

REVUE TRAVAIL, GENRE ET SOCIÉTÉS

Travail, genre et sociétés est une revue semestrielle à vocation pluridisciplinaire et européenne, créée par le groupement de recherche Marché du travail et genre en Europe (Mage - CNRS) et publiée sous la direction de Margaret Maruani. Elle a pour vocation de confronter les points de vue de chercheurs (sociologues, économistes, juristes, historiens, etc.) sur les inégalités entre hommes et femmes au travail et, plus largement, sur la place des femmes dans la société. 20 numéros sont parus à ce jour (depuis 1999). La revue a été éditée par L'Harmattan (jusqu'en 2004) puis par Armand Colin (de 2005 à 2008).

Table des matières

Parcours
Monique Dental, féministe en ruptures, par Alban Jacquemart et Jacqueline Laufer
Dossier
Pratiques écoféministes : corps, savoirs et mobilisations, coordonné par Marlène Benquet et Geneviève Pruvost
Penser l’écoféminisme. Féminisme de la subsistance et écoféminisme vernaculaire, par Geneviève Pruvost
Contre la destruction de la planète. L’écoféminisme dans les années 1980 en Grande-Bretagne et aux États-Unis, par Benedikte Zitouni
Écologie et féminisme dans les années 1970. L’exemple du centre non-violent des Circauds, par Isabelle Cambourakis
Travailler la terre et déconstruire l’hétérosexisme : expérimentations écoféministes, par Constance Rimlinger
L’auto-gynécologie : écoféminisme et intersectionnalité, par Aurore Koechlin
Mutations
Tous les féminismes sont-ils solubles dans l’éducation ? Hybridations théoriques et paradoxes pratiques dans un dispositif de prévention des violences sexistes, par Viviane Albenga et Vanina Mozziconacci
Les politiques du travail féminin sous l’Occupation, par Camille Fauroux
Controverse, coordonnée par Marylène Lieber, Sophie Pochic et Delphine Serre
Harcèlement sexuel au travail : peut-on compter sur le droit ?
Les femmes, toujours des intruses dans le système judiciaire, par Marilyn Baldeck
Prendre le droit pour dénoncer « l’illégitime », par Camille Trémeau
Comment les directions des ressources humaines pourraient-elles agir contre le harcèlement sexuel ?, par Bénédicte Le Deley et Laure Hajjar
Le harcèlement sexuel, un objet légitime pour les syndicats ?, par Dominique Marchal (cfdt), Raphaëlle Manière et Sabine Reynosa (cgt), Sigrid Gérardin (fsu)
Retourner l’arme du droit. Contre le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur et la recherche, par Clasches
Combattre le harcèlement sexuel aux USA. Quand le droit et les procédures internes se heurtent aux mentalités, par Abigail C. Saguy
Critiques
« Prolétaires de tous les pays, qui lave vos chaussettes ? » Le genre de l’engagement dans les années 1968, de Ludivine Bantigny, Fanny Bugnon et Fanny Gallot (dir.) par Lucile Ruault
Women in International and Universal Exhibitions, 1876-1937, de Myriam Boussahba-Bravard et Rebecca Rogers (dir.) par Marianne Thivend
Les couleurs de la masculinité. Expériences intersectionnelles et pratiques de pouvoir en Amérique latine, de Mara Viveros Vigoya par Irène Pereira
Unique en son genre. Filles et garçons atypiques dans les formations techniques et professionnelles, de Clotilde Lemarchant par Nadia Lamamra
Sociologie des transidentités, d’Arnaud Alessandrin par Johanna Dagorn
Qui a peur de la théorie queer ?, de Bruno Perreau par Noémie Marignier
Mixité et violence ordinaire au collège et au lycée, de Patricia Mercader, Annie Léchenet, Jean-Pierre Durif-Varembont et Marie-Carmen Garcia (dir.) par Sylvie Ayral et Yves Raibaud
Ouvrages reçus
Auteur∙e∙s
Résumés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites