Présidentielle 2017

REVUE TRAVAIL, GENRE ET SOCIÉTÉS

En science politique, l’analyse des comportements politiques attentive au sexe est désormais systématisée et problématisée, comme le rappelle le parcours de recherche de Janine Mossuz-Lavau en ouverture de ce dossier. On sait ainsi que les différences historiquement constatées entre les femmes et les hommes dans l’usage et l’orientation du vote sont davantage contingentes, voire tendent à disparaître. Les écarts demeurent en revanche marqués en ce qui concerne le rapport à la politique instituée, et notamment l’intérêt pour la politique et le sentiment de compétence. Le « gender gap », ce concept qui désigne la différence de comportement entre les sexes en de nombreux domaines, est devenu une catégorie routinisée pour commenter les résultats électoraux, qu’il convient alors d’interroger à nouveaux frais.
Pour son premier numéro consacré au vote, et en l’occurrence aux votes pour l’élection présidentielle de 2017 en France, Travail, genre et sociétés publie les premiers résultats d’une recherche collective, ALCoV (analyses localisées comparatives du vote), financée par l’Agence nationale de la recherche. Elle s’appuie sur une analyse longitudinale, fine et intensive du vote sur plusieurs scènes territorialisées, croisant questionnaires à la sortie des urnes, dépouillement des listes d’émargement, entretiens panélisés et observations de la campagne électorale. Cette démarche permet d’analyser les attitudes des citoyenne·s face aux transformations structurelles de la démocratie en France (crise du consentement, abstentionnisme, choix « radicaux »), dans la configuration politique inédite de l’élection présidentielle de 2017. Elle privilégie une analyse des comportements politiques ancrée dans les logiques sociales qui les produisent et permet ainsi de renouveler la compréhension des dimensions genrées de la formation des choix électoraux.

Version papier : 25 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Travail, Genre et Sociétés n°40
Parution : novembre 2018
ISBN : 9782348040801
Nb de pages : 248
Dimensions : 160 * 240 mm

REVUE TRAVAIL, GENRE ET SOCIÉTÉS

Travail, genre et sociétés est une revue semestrielle à vocation pluridisciplinaire et européenne, créée par le groupement de recherche Marché du travail et genre en Europe (Mage - CNRS) et publiée sous la direction de Margaret Maruani. Elle a pour vocation de confronter les points de vue de chercheurs (sociologues, économistes, juristes, historiens, etc.) sur les inégalités entre hommes et femmes au travail et, plus largement, sur la place des femmes dans la société. 20 numéros sont parus à ce jour (depuis 1999). La revue a été éditée par L'Harmattan (jusqu'en 2004) puis par Armand Colin (de 2005 à 2008).

Table des matières

Éditorial, par Margaret Maruani
Parcours
Mireya Diaz, bergère et sénatrice en Argentine, propos recueillis par Natacha Borgeaud-Garciandía
Ménages populaires, dossier coordonné par Thomas Amossé et Marie Cartier
Introduction : Les classes populaires sur la scène domestique, par Thomas Amossé et Marie Cartier
Avec qui les ouvrières et les employées vivent-elles en couple ?, par Lise Bernard et Christophe Giraud
Travail domestique : des classes populaires conservatrices ?, par Marie Cartier, Muriel Letrait et Matéo Sorin
Mère « je fais tout », des pratiques éducatives populaires en tension, par Vanessa Stettinger
« C’est mon moment. » Le temps pour soi des ouvrières et des employées, par Olivier Masclet
Les femmes dans les classes populaires, entre permanence et rupture, par Olivier Schwartz
Mutations
Le conseil en égalité professionnelle : quel genre d’entreprise ?, par Soline Blanchard
Une « résistible » féminisation ? Le recrutement des gardiennes de la paix, par Frédéric Gautier
Controverse : La querelle de l’accouchement, coordonnée par Magali Della Sudda et Nicole Mosconi
L’accouchement, une question clivante pour les mouvements féministes, par Béatrice Cascales et Laëtitia Négrié
Une approche relationnelle de l’accouchement, par Amina Yamgnane
Naître à la maison d’hier à aujourd’hui, par Marie-France Morel
Les enjeux de l’accouchement médicalisé en France et au Québec, par Maud Arnal
Le monde de la naissance alternative : une myriade de points de vue féministes, par Geneviève Pruvost
Critiques
Femmes en métiers d’hommes. Cartes postales 1890-1930, de Juliette Rennes, par Florence Tamagne
Non le masculin ne l’emporte pas sur le féminin ! Petite histoire des résistances de la langue française, d’Éliane Viennot, par Anne-Marie Houdebine-Gravaud
Sociologie des arts, de Hyacinthe Ravet, par Bruno Péquignot
Les femmes dans le monde académique. Perspectives comparatives, dirigé par Rebecca Rogers et Pascale Molinier, par Elsa Boulet
La revanche de l’amour maternel ?, d’Yvonne Knibiehler, par Anne Gotman
Le genre dans l’enseignement supérieur et la recherche. Livre blanc de l’Anef (Association nationale d’entraide féminine), par Séverine Chauvel
Lutter contre les violences conjugales. Féminisme, travail social, politiques publiques, d’Élisa Herman, par Nicole Mosconi
L’après-patriarcat, d’Éric Macé, par Camille Froidevaux-Metterie
La comédie humaine du travail, de la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale, de Danièle Linhart, par Isabel Boni-Le Goff
Non, la danse n’est pas un truc de filles ! Essai sur le genre en danse, d’Hélène Marquié,
par Marie Buscatto
Ouvrages reçus
Auteur.e.s
Résumés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites