Pourquoi nous dormons
Le pouvoir du sommeil et des rêves, ce que la science nous révèle

Matthew WALKER

Le sommeil est l’une des dimensions les plus importantes de notre vie et, paradoxalement, c’est aussi l’une des moins connues. Jusqu’à très récemment, la science était incapable de répondre à ces questions : pourquoi dormons-nous ? Quelles sont les conséquences du manque de sommeil sur notre santé ? Et quelle est l’utilité du sommeil ?
En agissant sur notre cerveau, le sommeil favorise nos capacités à apprendre, à mémoriser et à prendre des décisions logiques et rationnelles. Il réajuste nos émotions, réapprovisionne notre système immunitaire et règle avec précision notre métabolisme. Quant aux rêves, ils apaisent nos souvenirs douloureux et créent un espace de réalité virtuelle favorable à la créativité.
Traduit dans une trentaine de langues, Pourquoi nous dormons dévoile les dernières grandes découvertes sur le sommeil et les rêves, dont Matthew Walker nous explique l’importance vitale. Un livre capital.

Version papier : 19,90 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit par Pauline SOULAT
Collection : Cahiers libres
Parution : septembre 2018
ISBN : 9782348037429
Nb de pages : 450
Dimensions : 155 * 240 mm
ISBN numérique : 9782348041273
Format : EPUB

Matthew WALKER

Matthew WALKER
Matthew Walker est professeur de neuroscience et de psychologie, directeur du Laboratoire Sommeil et Neuro-imagerie de l’université californienne de Berkeley. Il a également enseigné la psychiatrie à l’université de Harvard et est l’auteur de nombreuses études scientifiques publiées dans des revues de renom. Pourquoi nous dormons est son premier livre.

Extraits presse

Très clairement, non sans humour, [Matthew Walker] explique les différentes formes de sommeil et l’importance des rêves.
Il y a une dimension politique dans cet essai scientifique. Nos sociétés sollicitent notre cerveau chaque instant au nom de l’efficacité. Elles valorisent le temps de travail au mépris du temps de vivre qui est d'abord celui de dormir. Elles fustigent le repos qu’elles confondent avec la paresse et valorisent à outrance les dirigeants qui dorment peu en laissant entendre que les autres dorment trop.
Voilà un livre qui ouvre les yeux tout en invitant à les fermer.

07/09/2018 - Laurent Lemire - Livres Hebdo

 

C’est un cri dans la nuit. Une mise en garde qui, petit à petit, rejoint les oreillers du monde entier : on oublie que, bien roupiller c’est la santé. C’est en somme le message que martèle le Dr Matthew Walker. Vingt ans déjà que ce professeur de neurosciences et de psychologie à l’université de Berkeley (Californie) décortique les mécanismes à l’œuvre quand nous dormons. Le sommeil est même devenu pour lui une «obsession», qu’il entend faire partager avec le plus grand nombre. Dans Pourquoi nous dormons - Le pouvoir du sommeil et des rêves (1), cet aficionado du dodo entreprend un «voyage fascinant, ponctué de découvertes», dont il espère qu’il « transforme notre compréhension du sommeil pour que nous cessions de le négliger».Car c’est là le cœur de son propos : là où d’autres enjeux de santé publique tels que la nutrition, le tabagisme ou l’alcool font l’objet de vastes campagnes de prévention, la nécessité de bien dormir, elle, fait un peu figure de parent pauvre. Alors, avec humour et pédagogie, Walker rappelle les vertus de ce « fournisseur de santé universel » pour le corps comme pour l’esprit. « Aucun aspect du corps humain n’est épargné par le mal incommodant et toxique que provoque le manque de sommeil », alerte-t-il. Et d’égrener les conséquences sur le poids, le diabète, la dépression ou encore les facultés de concentration. En France, environ une personne sur trois est concernée par des troubles du sommeil (insomnie, apnée du sommeil, hypersomnie, narcolepsie…) et nos nuits ont rétréci d’une heure et demie en cinquante ans, selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale. Ne serait-il pas temps de se réveiller ?

23/09/2018 - Virginie Ballet - Libération

 

Ce livre fait la synthèse de plusieurs décennies de recherches sur le sommeil. Un ouvrage de référence… et de chevet !

01/09/2018 - Ca m'intéresse Santé

 

Insomniaques de tous pays, lisez ce livre ! Matthew Walker, neuroscientifique et psychologue américain (professeur Berkeley), fait lepoint sur les connaissances actuelles dans le domaine encore très mystérieux du sommeil. Car si nous en connaissons les mécanismes, nous ne savons toujours pas pourquoi tous les êtres vivants dorment... L'auteur apporte quelques explications : le sommeil est essentiel à la « reprogrammation » neuronale - réactivation ciblée de la mémoire, mais aussi activation de l'oubli, c'est-à-dire une sélection des souvenirs. Dormir (bien) permet aussi de lutter contre la dépression et contribue à l'effacement des souvenirs traumatiques... à condition de rêver. Matthew Walker met à notre portée des connaissances passionnantes et livre des conseils pour plonger dans les bras de Morphée. Evidemment, un livre de chevet.

01/10/2018 - Christilla Pellé-Douël - Psychologies

 

Rien ne serait plus gratifiant pour Matthew Walker que de vous savoir piquer du nez en le lisant. Loin d'y voir un manque d'intérêt, il apprécierait que vous donniez ainsi « du sens et du poids » à son propos. Avec Pourquoi nous dormons, ce professeur en neurosciences livre un manifeste pour le sommeil et ses bienfaits insoupçonnés, donc négligés par deux tiers des adultes dans les pays développés.

28/09/2018 - Brice Perrier - Marianne

 

On ne pique pas du nez à la lecture du pavé de plus de 350 pages de Matthew Walker qui cartonne depuis un an dans le monde anglo-saxon intituléPourquoi nous dormons, le pouvoir du sommeil et des rêves. Les pressés ou insomniaques iront directement aux douze astuces de la courte annexe, petit mode d’emploi du mieux dormir. Les autres plongeront en apnée dans cette somme, sans jeu de mots, pour partir à la découverte de ce phénomène complexe qu’est le sommeil et qui occupe un bon tiers de notre vie. Autant un besoin qu’une machinerie biologique peaufinée depuis 3,5 milliards d’années et qui, modernité oblige, nous échappe de plus en plus. Le professeur de neurosciences et de psychologie de Berkeley a un don pour passer à la moulinette toute la connaissance scientifique accumulée sur le sujet. Sans susciter le moindre bâillement.

12/10/2018 - Claude Vincent - Les Echos

 

Table des matières


I / Cette chose que l’on nomme « sommeil »
1. Dormir...

2. Caféine, décalage horaire et mélatonine. Perdre et retrouver le contrôle de votre rythme de sommeil
Vous avez le rythme ?
Mon rythme n’est pas le vôtre
Mélatonine
Gardez le rythme, ne voyagez pas
Besoin de sommeil et caféine
Marcher au pas, ou pas
Jour et nuit de l’indépendance
Est-ce que je dors assez ?
3. Définir et générer le sommeil. Le temps dilaté et ce que nous avons appris d’un enfant en 1952
Le sommeil auto-identifié
Révélation infantile – deux types de sommeil
Le cycle du sommeil
Comment votre cerveau génère le sommeil
4. Le lit des singes, les dinosaures et la sieste d’une seule moitié de cerveau. Qui dort, comment dormons-nous et combien de temps ?
Qui dort
L’une de ces choses n’est pas comme les autres
Rêver ou ne pas rêver
Si seulement les humains pouvaient
Sous pression
Comment devrions-nous dormir ?
Nous sommes spéciaux
5. L’évolution du sommeil au cours de la vie
Le sommeil avant la naissance
Le sommeil de l’enfant
Sommeil et adolescence
Le sommeil vers la quarantaine et chez les personnes âgées
II / Pourquoi faut-il dormir ?
6. Votre mère et Shakespeare le savaient. Les bienfaits du sommeil sur le cerveau

Dormir pour le cerveau
Dormir la nuit précédant l’apprentissage
Dormir la nuit suivant l’apprentissage
Dormir pour oublier ?
Dormir pour d’autres types de souvenirs
Dormir pour être créatif
7. Trop extrême pour le livre Guinness des records.
Le manque de sommeil et le cerveau
Faites attention
On ignore à quel point on manque de sommeil quand on manque de sommeil
La sieste est-elle utile ?
Irrationalité émotionnelle
Fatigué et étourdi ?
Le sommeil et la maladie d’Alzheimer
8. Cancer, crises cardiaques et vie écourtée. La privation de sommeil et le corps
Perte de sommeil et système cardiovasculaire
La perte de sommeil et le métabolisme : diabète et prise de poids
La perte de sommeil et le système reproducteur
La perte de sommeil et le système immunitaire
Perte de sommeil, gènes et ADN
III. Comment et pourquoi nous rêvons
9. La psychose, toujours la psychose. Le rêve pendant le sommeil REM

Cerveau sur lit de rêves
La signification et le contenu des rêves
Les rêves ont-ils une fonction ?
10. Le rêve, une thérapie nocturne
Le rêve : un baume apaisant
Rêver pour déchiffrer ses expériences vécues
11. Créativité et contrôle des rêves
Le rêve, incubateur de créativité
La logique floue du sommeil REM
Mêler les souvenirs dans le fourneau des rêves
Déchiffrer le code pour résoudre les problèmes
La fonction suit la forme : de l’importance du contenu des rêves
Contrôlez vos rêves : la lucidité
IV / Comment passer des somnifères à une société transformée
12. Rebondissements nocturnes. Le manque de sommeil entraîne des troubles et la mort

Le somnambulisme
L’insomnie
La narcolepsie
L’insomnie fatale familiale
Manque de sommeil vs manque de nourriture
C’est bon, attendez – vous n’avez besoin que de 6,75 heures de sommeil !
Dormir neuf heures par nuit, est-ce trop ?
13. iPads, réveils et derniers verres. Qu’est-ce qui vous empêche de dormir ?
Le côté obscur de la lumière moderne
Non au digestif : l’alcool
Offrez-vous un rafraîchissement nocturne
Un fait alarmant
14. Meurtrir votre sommeil ou l’aider. Somnifères vs thérapie
Dois-je en prendre deux avant d’aller me coucher ?
Somnifères – la brute, la brute et le truand
N’en prenez pas, essayez plutôt ça
Pratiques générales pour un bon sommeil
15. Sommeil et société. Là où la médecine et l’éducation se trompent ; là où Google et la NASA ont raison
Le sommeil au travail
Utilisation inhumaine du manque de sommeil dans notre société
Sommeil et éducation
Sommeil et soins de santé
Pourquoi nous dormons
16. Une nouvelle conception du sommeil au XXIe siècle
Transformation individuelle
Changement éducatif
Changement structurel
Exemple 1 – la douleur
Exemple 2 – les nouveau-nés
Politique publique et changement sociétal
Conclusion. Dormir ou ne pas dormir
Annexe. Douze astuces pour un bon sommeil
Autorisations concernant les figures

Remerciements.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites