Pourquoi désobéir en démocratie ?

Albert OGIEN, Sandra LAUGIER

Les raisons de se révolter ne manquent pas. Mais en démocratie, s’engager dans un combat contre l’injustice, l’inégalité ou la domination est un geste qui doit s’exprimer sous une forme d’action politique acceptable. Parmi ces formes se trouve la désobéissance civile : elle consiste, pour le citoyen, à refuser, de façon non-violente, collective et publique, de remplir une obligation légale ou réglementaire parce qu’il la juge indigne ou illégitime, et parce qu’il ne s’y reconnaît pas. Cette forme d’action est souvent considérée avec méfiance : pour certains, elle ne serait que la réaction d’une conscience froissée, puisqu’elle n’est pas articulée à un projet de changement politique ; pour d’autres, elle mettrait la démocratie en danger en rendant légitime un type d’action dont l’objet pourrait être d’en finir avec l’État de droit.
Ce livre original, écrit par un sociologue et une philosophe, analyse le sens politique de la désobéissance, en l’articulant à une analyse approfondie des actes de désobéissance civile qui prolifèrent dans la France d’aujourd’hui – à l’école, à l’hôpital, à l’université, dans des entreprises, etc. Il montre comment ces actes s’ancrent avant tout dans un refus de la logique du résultat et de la performance qui s’impose aujourd’hui comme un mode de gouvernement. À la dépossession qui le menace – de son métier, de sa langue, de sa voix –, le citoyen ne peut alors répondre que par la désobéissance, dont le sens politique doit être pensé.

Version papier : 10,50 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°352
Parution : février 2017
Format : EPub
ISBN papier : 9782707169754 ISBN numérique: 9782707181619

Albert OGIEN

Albert OGIEN
Albert Ogien est sociologue, directeur de recherches au CNRS, directeur de l’Institut Marcel-Mauss (CNRS-EHESS). Il est notamment l’auteur de L’Esprit gestionnaire (EHESS, 1995), Les Règles de la pratique sociologique (PUF, 2007) ou encore de Désacraliser le chiffre (Quaé, 2013).

Sandra LAUGIER

Sandra LAUGIER
Sandra Laugier est professeure de philosophie à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne, membre de l’Institut Universitaire de France, directrice du Centre de Philosophie Contemporaine de la Sorbonne. Elle est l’auteure, entre autres, de Wittgenstein. Les sens de l’usage (Vrin, 2009) et de Tous vulnérables ? Le care, les animaux, l’environnement (Payot, 2012).

Table des matières

Introduction. Petits instantanés sur la France des années 2000
I / Cadrage
1. Désaccord, dissentiment, désobéissance, démocratie

« We the people »
« Lives of quiet desperation »

Conversation et conformisme
Independance Day
Le perfectionnisme comme résistance
Divorce et désobéissance
2. Opposants, désobéisseurs et désobéissants
Le savoir-faire politique des citoyens
Les attributs de la désobéissance civile
Un droit à la désobéissance ?
II / Enquête
3. Gouverner au résultat

Une affaire de légitimité
Ce que moderniser l’État veut dire
Le principe d’efficacité
Le système du chiffre gestionnaire
Le politique sous régime de performance
Trois systèmes du chiffre
Le chiffre entre performance et démocratie
4. Expérience de la dépossession
Naissance d’une nouvelle exigence démocratique
Le travail de l’information : l’exemple de la santé
Le privé et le public face à la désobéissance
Une certaine idée de la performance scolaire
L’hôpital soumis à la qualité
L’université livrée à l’autonomie
La violence arithmétique
Politique de la quantification
III / Politique
5. Une conception ordinaire du politique

Le phénomène politique
Le pluralisme comme fait
Le social et le politique
L’ordre réflexif du politique
Conséquences du pluralisme
6. La démocratie radicale et l’individu
S’extraire du conformisme
Constitution de l’individu démocratique
L’expertise contre l’expressivité
Trouver sa voix
L’ordinaire de la revendication
Conclusion. La guerre des mondes
Postface à l'édition 2011.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites