Pour un universalisme critique
Essai d'anthropologie du contemporain

Mondher KILANI

Connecté comme jamais, le monde contemporain est traversé d’inégalités et de violences productrices de hiérarchies, sources de maints troubles. Pour le comprendre, l’anthropologie se révèle précieuse. Elle se distingue en effet par sa capacité à faire varier les échelles d’observation. Elle donne à voir le monde pour saisir la fabrique du social, permet de traduire les formes d’expérience, sans y chercher une nécessaire nature, appréhende le réel sur un large fond de possibilités.
Cinq grandes raisons illustrent, dans cet essai lumineux, une telle ambition analytique : la raison civile (rapports entre religions et société civile), la raison identitaire (jeux de la mémoire et de l’oubli dans la construction des identités), la raison sacrificielle (rapport à l’animal, réel ou mythique, et place du sacrifice dans le monde contemporain), la raison génocidaire (stigmatisation et exclusion de populations jusqu’aux violences les plus extrêmes) et, enfin, la raison anthropologique et son nécessaire « ethnocentrisme critique ».
Cette dernière problématique est le point de convergence de toutes les autres. D’où le plaidoyer pour un universalisme critique, conscient de ses présupposés, qui s’assume jusque dans son incomplétude. Du voile islamique en Europe à la mémoire et aux commémorations, en passant par la crise de la « vache folle » et les mythes du cannibale, les théories « racialistes », les massacres de masse ou le nouvel « universalisme » américain depuis le 11 Septembre, l’anthropologie offre une approche unique pour qui veut comprendre la trame invisible du contemporain.

Version papier : 25 €
Version numérique : 15,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sciences humaines
Parution : février 2014
ISBN : 9782707177742
Nb de pages : 384
Dimensions : 155 * 240 mm
ISBN numérique : 9782707182340
Format : EPUB

Mondher KILANI

Mondher Kilani est anthropologue, professeur à l’université de Lausanne. Parallèlement à ses terrains de recherche, il s’intéresse au fondement épistémologique de la discipline. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont L’Universalisme américain et les banlieues de l’humanité (2002), Guerre et sacrifice. La violence extrême (2006) et Anthropologie. Du local au global (2012).

Table des matières

Introduction. Les raisons de l’anthropologie
I / Religion et secularité. La raison civile
1. L’Europe et le voile islamique. Équivoques de la religion et politiques de la laïcité

L’islam en Europe et l’universalisme hiérarchique
Une forme de laïcité qui exacerbe le communautarisme
La religion, catégorie autoritaire d’interprétation de l’autre
Déconstruire l’objet islam
Pour un universalisme élargi et une laïcité renouvelée
Prendre en compte le multiculturalisme de fait
Pour une éducation laïque
2. Signes religieux et espace public. Pour une lecture non confessionnelle
Quelques concepts en jeu
Malentendus autour d’un crash d’avion : un exemple d’analyse culturelle
Les ambiguïtés du voile : un deuxième exemple d’analyse culturelle
3. La religion dans la sphère civile. Critique d’une catégorie faussement universelle
Anthropologie de la religion et religion de l’anthropologie
La religion : une catégorie culturelle (occidentale) d’interprétation de l’autre
L’ethnocentrisme des théories scientifiques de la religion
Reconsidérer le sacré en son fondement
La prééminence du politique sur le religieux
L’inclusion du religieux dans le pacte civil
II / Mémoire et objet. La raison identitaire
4. La trace, l’archive, le document. Constructions identitaires et discours scientifiques

Discours historique, discours ethnologique et problématique de la trace
La trace comme construction d’un rapport de sens
L’institution du document et l’autorité interprétative
La nature discursive et communicative du document
5. L’art de l’oubli. Mémoire, commémoration, narration
Mémoire du passé et présent de la mémoire
La mémoire comme objet d’étude et pratiques
La mémoire et l’oubli
Actes de mémoire et souci d’archivage
Ère du témoin, territoire de l’historien
6. L’identité de l’objet et l’objet de l’identité
L’objet requalifié
L’objet dé-localisé
L’objet ethno-graphié
L’objet troué
L’objet recyclé
L’objet-trace
III / Animal et cannibale. La raison sacrificielle
7. « Vache folle » et catastrophes moderne. L’ère du soupçon

L’homme et la viande d’animal : le lien trouble
Le cannibalisme à l’horizon du mangeur occidental
La destruction des bovins et le déclin de la raison sacrificielle
L’autophagie généralisée
L’ère de la gestion du risque
Les rapports entre l’homme et l’animal et la question du sens
8. Cannibalisme et production de l’humain
Une mise en perspective des analyses du cannibalisme
Par-delà le négationnisme et le positivisme
Reconsidérer le témoignage
Le cannibalisme, un phénomène intersubjectif
Entre réel et imaginaire
Le cannibalisme, un opérateur d’identité
Façon de manger, façon de penser
La métaphore cannibale ou l’anthropologie du possible
Dialectiques du même et de l’autre
9. Le cannibale et son témoin. La question de la preuve et de la catégorie en anthropologie
Le cannibalisme à l’épreuve
Preuve versus rhétorique ?
Diagnostic médical, conjecture ethnographique et preuve documentaire : la maladie du kuru
Rhétorique de la trace et mise en discours de la preuve : l’exemple du cannibalisme préhistorique
La catégorie du cannibalisme en perspective
Une modélisation du réel
IV / Violence et exclusion. La raison génocidaire
10. La théorie des « deux races ». Quand la science répète le mythe
Une clé universelle de lecture de l’histoire
Du rôle de la vulgate coloniale
Du mythe à la science et inversement : origine et cheminement de la théorie des deux races
L’anthropométrie au service de la race
11. La sociobiologie. Ou comment les gènes tiendraient en laisse la culture
Le lien social comme lien utilitaire
L’ethnicité comme forme primaire de socialité
Les inconsistances de la théorie sociobiologique de l’ethnicité
L’ethnicité est situationnelle et non primordiale
12. La violence extrême. L’anthropologie face à l’indicible
Un objet pensable ?
Passage à l’acte et responsabilité de l’acteur : comprendre « malgré tout »
La « communauté massacrante » : violence et sacrifice
Enjeux épistémologiques et éthiques d’un objet détestable
V / Universalisme et comparaison. La raison anthropologique
13. L’universalisme américain et les banlieues de l’humanité. Un commentaire sur le 11 Septembre

L’universalisme particulier et les banlieues de l’humanité
Universalisme universel et universalisme particulier
Au-delà des déclarations de principe
L’universalisme hégémonique contre les modèles alternatifs
L’Occident et l’islam comme figures gémellaires, pour en finir avec le « choc des civilisations »
14. L’ethnocentrisme du discours anthropologique. Pour un universalisme critique
L’ethnocentrisme de l’anthropologie ou l’universalisme anthropophage
L’universalisme ethnocentrique
Ibn Khaldoun et l’historicisme européen
Épistémologies comparées des récits de voyage en Orient et en Occident
15. Y aurait-il autant d’anthropologies que de cultures ? La référence universaliste en question
Petit état des lieux
Quid d’une anthropologie des périphéries ?
Pour un universalisme critique
Bibliographie
Index.

Droits étrangers

FOR A CRITICAL UNIVERSALISM
Contemporary anthropology essay

By studying the five \"rationales\" that organize the contemporary world – memory and forgetting within identities ; religious relations and civil societies ; the place of animals and sacrifice ; stigmatization and exclusion up to the point of genocides ; possible synthesis through anthropology itself – the anthropologist Mondher Kilani offers a global summary, brilliant and ambitious, of the contemporary world.


Mondher Kilani is an anthropologist and a professor at th université de Lausanne. Parallel to his fields of research, he is interested in the epistemological foundation of the discipline. He is the author several books, including L’Universalisme américain (Payot Lausanne, 2002), Guerre et sacrifice (PUF, 2006), Anthropologie. Du local au global (Armand Colin, 2012).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites