Papa, qu'as-tu fait en Algérie ?
Enquête sur un silence familial

Raphaëlle BRANCHE

De 1954 à 1962, plus d’un million et demi de jeunes Français sont partis faire leur service militaire en Algérie. Mais ils ont été plongés dans une guerre qui ne disait pas son nom. Depuis lors, les anciens d’Algérie sont réputés n’avoir pas parlé de leur expérience au sein de leur famille. Le silence continuerait à hanter ces hommes et leurs proches. En historienne, Raphaëlle Branche a voulu mettre cette vision à l’épreuve des décennies écoulées depuis le conflit.
Fondé sur une vaste collecte de témoignages et sur des sources inédites, ce livre remonte d’abord à la guerre elle-même : ces jeunes ont-ils pu dire à leur famille ce qu’ils vivaient en Algérie ? Ce qui s’est noué alors, montre Raphaëlle Branche, conditionne largement ce qui sera transmis plus tard. Son enquête suit ensuite les métamorphoses des silences et des récits jusqu’à nos jours. Elle pointe l’importance des bouleversements qu’a connus la société française et leurs effets sur ce qui pouvait être dit, entendu et demandé dans les familles à propos de la guerre d’Algérie. Elle éclaire en particulier pourquoi, six décennies après la fin du conflit, beaucoup d’enfants ont toujours la conviction qu’existe chez leur père une zone sensible à ne pas toucher.
Grâce à cette enquête, c’est plus largement la place de la guerre d’Algérie dans la société française qui se trouve éclairée : si des silences sont avérés, leurs causes sont moins personnelles que familiales, sociales et, ultimement, liées aux contextes historiques des dernières décennies. Avec le temps, elles se sont modifiées et de nouveaux récits sont devenus possibles.

Version papier : 25 €
Version numérique : 16,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sciences humaines
Parution : septembre 2020
ISBN : 9782707198785
Nb de pages : 512
Dimensions : 154 * 240 mm
ISBN numérique : 9782348064647
Format : EPUB

Raphaëlle BRANCHE

Raphaëlle BRANCHE
Raphaëlle Branche, professeure d’histoire contemporaine à l’université de Paris-Nanterre, est notamment l’auteure de La Torture et l’Armée pendant la guerre d’Algérie, 1954-1962 (Gallimard, 2001) et de L’Embuscade de Palestro, Algérie 1956 (La Découverte, 2018 ; première édition : 2010).

Extraits presse

Au-delà de l’aspect individuel (chaque soldat) et générationnel (un groupe d’hommes unis par un certain nombre de caractéristiques communes), la force de ce livre est d’interroger ce silence en l’analysant au travers de l’entité « famille », pensée comme cellule de base de la société, agissant comme microcosme et révélateur. Partant d’entretiens (ou de questionnaires) avec d’anciens soldats et leurs proches, cette étude importante permet de mieux saisir la place de la guerre d’Algérie dans le passé et le présent de la France contemporaine par les récits singuliers de ceux qui l ’ont vécue et de ceux et celles qui en ont hérité malgré tout.

01/09/2020 - L'Histoire

 

En cherchant à comprendre comment la participation à la guerre d’Algérie avait été relatée, transmise ou tue, Raphaëlle Branche livre bien d’avantage qu’une étude mémorielle n’effleurant que la sphère des discours.

04/09/2020 - Le Monde

 

Le livre de l’historienne Raphaëlle Branche […] fait le passionnant récit de ces non-dits et de leurs progressives révélations au sein des familles de ces jeunes soldats, appelés pour leur service militaire à « pacifier » la plus vieille colonie française.

03/09/2020 - Catherine Calvet & Sonya Faure - Libération

 

Il serait dommage en cette rentrée, certes chargée, de passer à côté de cette Enquête sur un silence familial de Raphaëlle Branche. Un million et demi d’appelés sont partis en Algérie faire une guerre qui ne disait pas son nom. Et se sont, pour nombre d’entre eux, tus. Pendant, après, volontairement ou pas. Un silence pesant pour eux et leurs proches. L’historienne a voulu comprendre ce qui (n’)avait pu se transmettre, comment s’étaient dessinées les frontières du dicible, en fonction des milieux sociaux, familiaux. Elle nous livre I’histoire des accommodements avec la mémoire, des difficiles transmissions et receptions au sein des families. Ce faisant, elle éclaire d’un jour nouveau la question de la place de la guerre d’Algérie dans la société, mais contribue aussi à interroger autrement la question.

17/09/2020 - Politis

 

Cinq années de recherches, trois cents témoignages, des documents personnels jusque-là restés secrets… Dans le dense et passionnant « Papa, qu’as-tu fait en Algérie? », l’historienne Raphaëlle Branche, spécialiste de la guerre d’Algérie, dessine le parcours de ces hommes qui ont connu le même destin et lève enfin le voile sur la façon dont le silence s’est installé autour de ce qu’ils ont vécu, un silence personnel, mais aussi familial et sociétal.

15/10/2020 - Nathalie Funès - L'Obs

 

Table des matières

Introduction. Une guerre sans mots ?
Faire l’histoire d’un silence
Enquêter
Les familles, au cœur de l’analyse
Une histoire de la France contemporaine
I/ La guerre
1. Une génération

À l’ombre des guerres mondiales
Sous le signe de la domination paternelle
Faire son devoir, partir à la guerre ?
2. Dire la famille malgré la distance
Maintenir les liens : un impératif moral et politique
Le pacte épistolaire
Chacun et chacune son rôle
3. Partager le temps
Compter ensemble les jours qui passent
Vivre le quotidien
Domestiquer le temps
4. La guerre, irréductible différence ?
L’Algérie : une réalité méconnue, un décor exotique
Les contours flous de la guerre
Le plein de la guerre, la mort et la honte
II/ Le retour
5. Le temps d’oublier ?

Retours désirés et imaginés
Le temps du retour acceptable
Oublier l’Algérie, fonder une famille
6. Quitter la guerre ?
La lente déprise des corps et des esprits
La guerre continue
L’impossible synchronie ?
7. Des « anciens combattants » ?
Il n’y a pas d’anciens combattants du maintien de l’ordre en Algérie
Qui sont les pairs ?
Il n’y a pas de séquelles de guerre
8. Bifurcations
Tourner le dos au passé
La présence à bas bruit de la guerre
Ruptures
III/ L’héritage
9. Fragments paternels

Des pères à inventer
L’Algérie, entre bribes et jaillissements
Sur la voie des mots
10. Les enfants, entre héritage et affiliation
Images de guerre, images de père
Recueillir l’héritage
Relier les fils, devenir fils et filles
Conclusion. Les métamorphoses familiales des silences
Être et avoir été appelés en Algérie
Trois grandes configurations de silences familiaux
Une empreinte durable sur la société française
Remerciements
Notes

Droits étrangers

WHAT DID YOU DO IN ALGERIA, DAD?
Investigating the silence of families

From 1954 to 1962, over one and a half million young Frenchmen went to Algeria to do their military service. In reality they were plunged into an unacknowledged war declared by Algerian nationalists to free their country from the yoke of colonialism. Decades after these events, the silence around those who went to Algeria still exists and is a weight on many families. In this work, Raphaëlle Branche examines the question of this inter-generational transmission and, through a fascinating investigation, throws new light on the place of the Algerian war on French society.


Raphaëlle Branche is a professor of modern history at the Université de Paris-Nanterre and the author of La Torture et l’Armée pendant la guerre d’Algérie, 1954-1962 (Torture and the army during the Algerian war 1954 –1962 (Gallimard, 2001) and L’Embuscade de Palestro, Algérie 1956 (The Ambush of Palestro, Algeria 1956) (La Découverte, 2018).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites