On peut changer le monde
À la recherche des biens publics mondiaux

François LILLE, François-Xavier VERSCHAVE

Un rêve hante ce début de millénaire, celui des biens publics mondiaux : connaissance, justice, forêts, culture, santé publique, etc., peuvent-ils être laissés à l’abandon ou livrés à l’appétit des puissances financières multinationales ? N’y a-t-il pas d’autres façons de gérer les richesses du monde ? D’autres manières pour les peuples de combattre leurs misères croissantes que de quémander des aides de plus en plus parcimonieuses et inadaptées ? N’ont-ils pas plutôt des droits à faire valoir à la vie, à la connaissance, à la protection et au partage équitable de ce que la terre peut offrir ? Pour les auteurs, de tels biens ne peuvent être confiés aux mécanismes aveugles des « marchés », ni limités à ce que ceux-ci ne peuvent pas assumer : ce sont avant tout des besoins, des exigences issus des droits humains et écologiques fondamentaux. Malgré l’ampleur des obstacles auxquels se heurte un tel programme, les auteurs montrent qu’il n’a rien d’irréaliste. Loin de cultiver une utopie béate, ils explorent des directions de lutte possibles et nécessaires. Devant les dangers croissants qui menacent l’avenir de l’humanité, ils choisissent de rechercher et cultiver l’espoir là où il se trouve, aussi ténu soit-il.

Version papier : 7,70 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sur le vif
Parution : janvier 2003
ISBN : 9782707138422
Nb de pages : 128
Dimensions : 115 * 190 mm
Façonnage : Broché

François LILLE

François Lille, socio-économiste, est président de l’association BPEM (Biens publics à l’échelle mondiale). Il est notamment l’auteur de Pourquoi l’Érika a coulé (L’Esprit frappeur, 2000).

François-Xavier VERSCHAVE

François-Xavier Verschave (1945-2005), économiste, président de l’association Survie, fut un infatigable militant. Il est notamment l'auteur de Libres leçons de Braudel (Syros, 1994), L'aide publique au développement (avec Anne-Sophie de Boisgallais, Syros, 1994) et de Noir silence (Les Arènes, 2000).

Extraits presse

« C'est une question importante que posent le socio-économiste François Lille et l'économiste François-Xavier Verschave dans leur ouvrage On peut changer le monde. Peut-on laisser, disent-ils en substance, des pans entiers de l'activité humaine et de la nature de la planète constitués depuis des millénaires se développer, simplement vivre ou mourir selon les règles des seuls marchés financiers ? Tout ce qui a donné naissance à la démocratie et qui se poursuit est rassemblé sous le vocable « bien public ». Aujourd'hui, ils parlent de biens publics mondiaux, qui, pour eux, résultent d'un choix de société. Les auteurs, qui ne veulent pas « sombrer dans les enjeux mercantiles », privilégient la justice sociale et le rééquilibrage écologique. Et évoquent une nouvelle gouvernance du monde. Une nouvelle utopie ? Peut-être, mais un essai à méditer. »
LA TRIBUNE

« Le sous-titre de l'ouvrage, À la recherche des biens publics mondiaux, résume la démarche des auteurs, François Lille et François-Xavier Verschave. À l'opposé des économistes orthodoxes, ces deux auteurs s'éloignent de l'approche samuelsonnienne. Selon François Lille, les biens publics sont essentiellement des « droits » avant d'être des biens marchands. Et la délimitation des biens publics relève du politique et d'une décision collective des citoyens traduisant leurs préférences. »
NOUVEL ÉCONOMISTE

« Hésitant entre pessimiste des constats et optimiste de la volonté, ce petit livre propose une description intéressante des règles et des débats qui, aujourd'hui, empêchent ou, au contraire, laissent espérer que les biens publics mondiaux soient effectivement mis à la portée de tous. »
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

« Les auteurs mettent leur savoir d'économistes au service d'une même aspiration sociale et politique à un autre monde. »
REGARDS

« Éminemment salutaire et adapté à un très large public. L'ouvrage est décapant. »
MOUVEMENTS

« Les analyses et nombreuses propositions sont le plus souvent pertinentes. »
SILENCE

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - I. Climat, santé, justice - 1. Changement climatique - Du climat... - ...à l'énergie - Le changement global - Les fausses solutions - Des sources, des puits et des permis - L'impasse nucléaire - Les vrais chemins - Du côté de la consommation - De l'énergie de stock aux énergies de flux - Bien mondial et service universel - L'énergie est un bien public mondial - Quels services ? - Le mouvement social - 2. Santé publique - Un modèle occidental contestable - Mondialisation à deux faces - Nouvelles solidarités... et résultats douteux - Bien mondial et service universel - 3. Justice pénale - Justice internationale, où et quand ? - Du sang et des plumes ? - Criminalités économiques et financières - Les mondes sans lois - Surexploitations ouvrières - Marchandisation du crime - Dérives sécuritaires - Répression détournée - Droits universels contre criminalité systémique - Justice pour tous, en peines comme en droits - Le droit mondial et ses lacunes - Le service public de la justice - Mouvements citoyens du monde - II. Biens et maux publics dans le monde - 4. Au passé, l'histoire ambiguë du XXe siècle - Restructurations et folies meurtrières - L'émergence des droits universels - Et d'autres lois... - Une accélération du « progrès » technico-économique - Mutations socio-culturelles - Progrès et régressions sociales - Développement et déclin des biens et services publics - Phase finale : finance reine et politiques souterraines - La biosphère en péril - La déroute des grands espoirs - Ascension et crise de la « pensée unique » néolibérale - La construction des droits humains - L'essor de la pensée écologique - Convergences nouvelles - 5. Au présent, tendances contradictoires - Le système de production et d'échange - Économie générale de l'écosphère - Économie humaine dans l'écosphère - Un monde de plus en plus divisé - Dématérialisations ? -Conditions générales et biens publics - Système social et politique - Un socle bien inégal de biens publics - Indépendances et inégalités des nations et des peuples - Gouvernances planétaires contradictoires - Survivances et résurgences patriarcales - Citoyens du monde - Les maîtres du monde ? - De l'institutionnalisation des droits humains mondiaux et de leur contraire - Confluences ? - 6. Au futur, de l'angoisse à l'espoir ? - Les tendances sont lourdes - Triste entracte à Johannesbourg - Autre chose est possible (mais quoi ?) - Conclusion : quel autre monde voulons-nous ? - De diverses idées sur les biens mondiaux - Du bien au service public... - ... jusqu'à la gouvernance du monde.

Droits étrangers

The world can be different. A look at world-wide common goods


How shall the world’s common goods be handled (knowledge, justice, culture, health, forests...) ? Are they to be dismissed or left the greed of financial powers ? Is there no other way ?
According to authors Lille and Vershave, these resources are an integral part of basic human and ecological rights. They establish their claim through three key issues : climate, health and justice.


François Lille, a socioeconomist, chairs the BPEM association (Biens publics à l’échelle mondiale).
François-Xavier Verschave, an economist, is the author of
Libres leçons de Braudel, published by La Découverte/Syros.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites