Manifeste pour le progrès social
Une meilleure société est possible

Marc FLEURBAEY

Déréglementation, crise économique, tensions sociales, déstabilisation démocratique, guerre : la période 1980-2030 va-t-elle rejouer le drame de 1890-1940, avec en outre la forte probabilité d’être suivie de cataclysmes environnementaux balayant tout sur leur passage dans la seconde moitié du siècle ?
La situation paraît chaque jour plus alarmante et il est intolérable de constater l’écart entre les possibilités considérables, inégalées dans le passé, dont jouissent la plupart des sociétés du monde entier, et la piètre performance des institutions et des gouvernements. Les échecs institutionnels et les problèmes de gouvernance sont partout, dans le secteur privé comme dans le secteur public. Or nous pouvons faire beaucoup mieux, nous pouvons construire une société meilleure.
S’appuyant sur le travail d’un panel mondial de chercheurs en sciences sociales, ce manifeste propose une vision fondée sur une nouvelle manière de penser et de réformer nos principaux piliers institutionnels : marchés, entreprises, politiques de protection sociale et mécanismes de délibération démocratique.
Il délivre un message d’espoir et un appel à l’action, à un moment où de nouvelles menaces pèsent sur l’avenir et où les idéologies du siècle passé ont été discréditées. Ni la perte des illusions ni l’essor du capitalisme ne devraient justifier la fin de la quête de justice sociale.

Version papier : 16 €
Version numérique : 11,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : janvier 2019
ISBN : 9782348041754
Nb de pages : 288
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782348042409
Format : EPUB

Marc FLEURBAEY

Marc Fleurbaey est professeur d’économie à l’université de Princeton. Il a travaillé au sein du Panel international sur le progrès social (PIPS).

Extraits presse

L’ouvrage montre qu’il est possible de construire une société meilleure à condition de penser le monde autrement. Pour cela, il faut agir sur trois fronts : le socio-économique, l’environnement et le démocratique. Le livre ne se contente pas d’être un constat scientifique, il propose des suggestions pratiques.

14/01/2019 - La République des Pyrénées

 

Le livre trace de nombreuses pistes susceptibles de nourrir le progrès social - faire entrer les représentants des salariés dans les conseils d'administration, lutter contre la concentration du capital financier afin de garantir le bon fonctionnement concurrentiel des marchés, favoriser les conseils citoyens et la démocratie participative... Il rappelle aussi à bon escient que les gouvernements, s'ils ne peuvent pas "décider" de la mondialisation ou des mutations technologiques, gardent la capacité de les réguler. Par la loi et la coopération - encore elle - entre Etats. Riche de chiffres et de retours historiques, ce "Manifeste pour le progrès social" redonne espoir en des lendemains plus justes et solidaires. En guise de chute, il aurait parfaitement pu faire sien ce propos d'un Gilet jaune breton invité à consigner ses doléances en mairie : "Replacer l'humain au milieu de toutes les stratégies, le reste suivra de façon inéluctable."

14/01/2019 - Claire Chartier - L'Express.fr

 

Trois cents chercheurs internationaux lancent un manifeste avec des recommandations pour une société plus juste et démocratique. [...] Ils posent le constat d'une époque paradoxale : la pauvreté a globalement diminué, la santé s'est améliorée, la démocratie a progressé. Mais les inégalités ont crû partout dans le monde, et le «capital naturel» est malmené. «Volontariste», «pragmatique», le manifeste fait aussi des recommandations pour infléchir la précarité, endiguer le pouvoir exorbitant qu'ont pris les multinationales sur les marchés,comme politique, et revivifier une démocratie représentative usée.

14/01/2019 - Simon Blin et Sonya Faure - Libération

 

Le Panel international sur le progrès social (IPSP) a été lancé en juillet 2014 à Paris, pour apporter la contribution des chercheurs au débat public sur l’évolution des institutions et de la structure de nos sociétés. Il rassemble plus de 300 chercheurs en sciences sociales (économie, sociologie, science politique, histoire, philosophie, anthropologie, droit, communication, etc.) à travers le monde. Le Panel publie un rapport sur le mauvais état de la planète et propose des solutions pour y remédier.

02/11/2018 - Le Monde

 

Les inégalités mondiales dues au capitalisme financier ne peuvent plus durer, estiment des chercheurs de tous pays dans ce manifeste « pour la justice sociale ». Un livre politique, qui appelle à « démocratiser » le fonctionnement des entreprises. […] Une réflexion stimulante pour repenser la philosophie même de l’entreprise.

11/02/2019 - Lydie Colders - Entreprise & Carrières

 

Vidéos






 

Table des matières

Avant-propos
Prologue

Le Panel international sur le progrès social
Le but de ce livre
Remerciements
Introduction. Le futur est entre nos mains
Qu’est-ce que le progrès social ?
Idées fausses et erreurs communes
Récit
Quatre points essentiels
I / Causes d’inquiétude et raisons d’espérer
1. Succès globaux et catastrophes à venir
Des succès globaux
Des tendances alarmantes
Cercles vicieux et menaces
2. Mondialisation et technologie : choix et contingences
Des tendances perturbatrices
Les deux visages de la mondialisation et des technologies
Deux visions des inégalités
Ce qui suit : de la réflexion à l’action
3. L’expansion du cercle du respect et de la dignité
Nos perceptions changeantes de la nature
État, marché et société civile
Égalité, inégalité et différence
Futurs possibles
4. Le grand défi
Le scénario d’apartheid
Le scénario de la « fin de l’histoire »
Le scénario autoritaire
Tendances et opportunités
II / Agir pour le progrès social
5. À la recherche d’une nouvelle « troisième voie »

Socialisme et propriété
Troisièmes voies
Ce n’est pas seulement une question de ressources
Stress au travail en Europe, décès aux États-Unis
Paroles de pauvres
Compétition ou coopération ?
La toile des interactions sociales
Promouvoir la justice sociale
6. Réformer le capitalisme
Réformer la gouvernance et la finalité des entreprises
Capitalisme d’entreprise, pouvoir et menaces de la démocratie
Extension du rôle du marché et financiarisation, un couple inattendu
7. De l’État-providence à l’État émancipateur
L’État-providence sous pression
D’importants défis
L’État-providence, un bien de luxe ?
Repenser l’État-providence
L’État émancipateur : caractéristiques et défis
8. Démocratiser la politique
Progrès social et progrès politique
Chasser l’argent de la politique ?
Représentation, participation, délibération
Le quatrième pouvoir
Quelles réformes du système électoral ?
Conclusion. Mobiliser les acteurs du changement
Qui gouverne le monde ?
Deux raisons de plus pour partir de la base
Penser mondial
Cinq idées pour changer votre vie... et le monde
Être un citoyen actif
Être ouvert et flexible
Bibliographie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites