Macroéconomie : l'investissement

Patrick VILLIEU

L’investissement est la composante la plus instable du PIB, donc la plus difficile à expliquer et à prévoir. L’étude des comportements d’investissement constitue l’un des principaux domaines de recherche de la théorie économique, mais aussi un terrain de controverses très vives. L’ampleur des fluctuations de l’investissement et leur rôle dans les mouvements conjoncturels ont donné lieu à un foisonnement d’analyses, quelquefois difficiles à associer à une école de pensée et souvent techniquement complexes.
Ce livre les présente de manière pédagogique en tirant parti des enseignements théoriques et empiriques les plus récents. En abordant les questions des investissements publics, immatériels ou financiers, il permet de mieux comprendre les difficultés de l’économie française, les raisons de l’instabilité de sa croissance ou des problèmes de compétitivité.

Version papier : 10 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°278
Parution : août 2019
ISBN : 9782348043680
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348046308
Format : EPUB

Patrick VILLIEU

Patrick Villieu est professeur d’économie à l’université d’Orléans et spécialiste des questions macroéconomiques.

Table des matières

Introduction
Qu’est-ce que l’investissement ?
Qui investit en France ?
Un « paradoxe français » de l’investissement ?
Problématique
I / Investissement, demande et coût du capital
Le principe d’accélérateur
De l’accélérateur simple à l’accélérateur flexible
Investissement et coût du capital
Efficacité marginale de l’investissement et fonction d’investissement « keynésienne » - Les fondements microéconomiques de la notion de coût du capital - La fonction d’investissement de Jorgenson - L’« erreur » de Jorgenson - Accélérateur et coût du capital : quelques éléments empiriques - Accélérateur et théorie keynésienne
II / Profitabilité, incertitude et irréversibilité
La profitabilité de l’investissement
La théorie du « q » de Tobin - Les fondements microéconomiques de la profitabilité : coûts d’ajustement et incertitude sur la demande - Des difficultés empiriques - Marchés boursiers et investissement
Une nouvelle vue sur l’investissement ?
Irréversibilité et spécificité - La valeur d’option de l’investissement - L’inertie optimale ou la répugnance à investir - Incertitude et investissement : du « principe des mauvaises nouvelles » au « théorème de Boucle d’Or » - Implications macroéconomiques
III / Le financement de l’investissement
Le mode de financement de l’investissement importe-t‑il ?
L’effet de levier - Le théorème Modigliani-Miller - Pourquoi la structure financière des firmes est importante - Les entreprises doivent-elles s’endetter au maximum ? - Les conflits d’agence
Système financier, investissement et croissance
Quel système financier pour la croissance ? - « Le keynésianisme du chapitre XII » - Investissement financier et investissement physique
Politique monétaire, contraintes financières et investissement
Effet de liquiditéversus taxe inflationniste - Le « canal du crédit » et l’amplification financière des cycles
IV / Peut-on expliquer les fluctuations de l’investissement ?
Quels déterminants pour l’investissement ?
Les tensions sur l’utilisation des capacités de production - La fonction d’investissement dans les modèles de conjoncture
L’évolution de l’investissement en France depuis 1980
1980‑1990 : débouchés versus profitabilité - 1990‑1997 : une déflation larvée - 1998‑2007 : la reprise - Après la grande récession : un difficile retour à la tendance
L’investissement est-il bien mesuré ?
L’évolution du prix relatif des biens d’équipement - Investissements matériel et immatériel
V / Investissement, progrès technique et croissance
Investissement, fluctuations et croissance
Le débat sur la stabilité de la croissance - Le « résidu » de Solow - L’investissement, vecteur du progrès technique
Investissement et croissance endogène
Un ralentissement du progrès technique ? - Investissement ou progrès technique ? - Quel investissement pour la croissance ? - Accumulation versus assimilation - Un épuisement du progrès technique ?
Quelle politique de l’investissement ?
L’intervention directe - Fiscalité et investissement - Relancer l’investissement public ? - Un soutien à l’éducation et à la recherche
Conclusion
Repères bibliographiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites