Les musulmans et la machine de guerre nazie - David MOTADEL

Les musulmans et la machine de guerre nazie

David MOTADEL

Au plus fort de la Seconde Guerre mondiale, après les premiers revers militaires subis en Union soviétique et l’enlisement dans des territoires abritant de nombreux musulmans – l’Afrique du Nord, le Caucase, les Balkans et la Crimée –, les dirigeants nazis ont cédé à une sorte d’urgence stratégique. Ainsi ont-ils mis de côté certains de leurs préjugés racistes et tenté d’instrumentaliser l’« islam » – religion que Hitler et Himmler, notamment, admiraient car ils la jugeaient « autoritaire », « fanatique » et « conquérante » – pour en faire une force politique ralliée à leur cause.
Les musulmans sont donc devenus la cible d’une propagande acharnée et sophistiquée, quoique totalement ignorante des cultures et contextes régionaux. Mais en postulant l’unité du monde musulman, en manipulant les textes sacrés ou en tentant de faire passer Hitler pour une figure centrale de l’eschatologie islamique, la machine de guerre nazie a fabriqué de toutes pièces un islam imaginaire...
Fondé sur des sources inédites issues de quatorze pays, ce livre démonte avec précision la thèse d’une proximité idéologique entre nazis et musulmans à l’égard des juifs. Si des dizaines de milliers de soldats musulmans se sont effectivement enrôlés dans la Wehrmacht et la SS, ils l’ont presque toujours fait pour échapper à une misère plus grande encore, aux menaces de la violence nazie, ou pour se venger de leurs anciens oppresseurs.

Version papier : 25 €
Version numérique : 16,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sciences humaines
Parution : février 2019
ISBN : 9782707199348
Nb de pages : 440
Dimensions : 154 * 240 mm
ISBN numérique : 9782348042539
Format : EPUB

David MOTADEL

Extraits presse

Cette étude novatrice et savante éclaire l’instrumentalisation des musulmans par les nazis au cours de la Seconde Guerre mondiale.

01/02/2019 - Historia

 

Dans son étude appuyée sur un solide appareil de preuves, David Motadel détaille la stratégie allemande en Afrique du Nord, sur le front de l’Est et dans les Balkans. Année après année, de 1939 à 1945, il s’attache à distinguer les «considérations idéologiques» et les «exigences de la guerre». Sans rien cacher de la fascination des dirigeants nazis pour la foi «masculine et martiale» des musulmans, il montre que les nécessités militaires ont été prioritaires dans l’option préférentielle accordée par les nazis dans leur combat contre les bolcheviques et les Juifs assimilés à des «mécréants». [...] Ce mélange de cynisme et d’orientalisme est intéressant à observer chez les dirigeants nazis dans la mesure où il éclaire notre présent. La ruse n’a guère réussi à la politique et à la propagande des puissances occidentales dans les territoires musulmans. Ni la rêverie.

14/02/2019 - Sébastien Lapaque - Le Figaro

 

Dans un livre somme, l’historien David Motadel dépeint les stratégies de l’Allemagne en direction du monde islamique et démonte la thèse d’une proximité idéologique entre nazis et musulmans. [...] L’enjeu est à la fois sérieux et périlleux : comprendre la rencontre improbable entre deux mondes, une idéologie meurtrière enracinée dans les névroses européennes du XIXe et du XXe siècle, et un monothéisme assoupi entamant alors un réveil qui n’en finit toujours pas.[...] Alors que les mémoires nationales sont de nouveau réactivées, le livre de David Motadel constitue une étape importante pour lever les malentendus et écrire une histoire enfin universelle.

14/02/2019 - Omar Saghi - L'Obs

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites