Les facteurs et leurs tournées
Un service public au quotidien

Marie CARTIER

La Poste et ses facteurs sont encore aujourd’hui perçus par les usagers comme le service public par excellence, une institution indispensable, familière et échappant à l’épreuve du temps. Pourtant, La Poste change : depuis la réforme des PTT en 1992, les facteurs sont confrontés à une transformation de leurs conditions de travail et à une déstabilisation de leur identité professionnelle. Qui sont ces facteurs ? Comment travaillent-ils ? Comment conçoivent-ils l’exercice de leur mission au quotidien ? Dans cet ouvrage, fruit d’une longue enquête sur le terrain, Marie Cartier part à leur rencontre, et offre un portrait complexe de leur métier. Elle montre comment, pour les plus anciens, souvent d’origine rurale ou ouvrière, devenir facteur représentait une réussite sociale, comment la familiarité avec l’écrit et les valeurs morales comme la « tenue », la « probité », la « correction », la notoriété locale contribuaient fortement à la définition de leur mission. L’auteur révèle à quel point ces générations de facteurs, dont l’identité professionnelle forte et le travail de sociabilité auprès des usagers ont contribué à faire de La Poste une bureaucratie humanisée, se trouvent déstabilisées par les nouvelles méthodes de management adoptées à partir des années 1980. Par ailleurs, la venue de nouvelles recrues, surdiplômées ou en situation de déclassement, marque l’entrée à La Poste d’une génération de « nouveaux facteurs », qui entretiennent un tout autre rapport à leur travail et à la condition de petit fonctionnaire. Ce livre vivant permet ainsi d’explorer, au-delà des transformations des services publics, l’évolution sociale d’une partie des classes populaires et de ses aspirations.

Version papier : 29 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Textes à l'appui / Enquêtes de terrain
Parution : avril 2003
ISBN : 9782707139832
Nb de pages : 336
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Marie CARTIER

Marie Cartier, maître de conférences, enseigne la sociologie à l’université de Nantes. Les recherches qu’elle mène au sein du CENS portent sur les salariés d’exécution dans une perspective de sociologie du travail et des groupes sociaux. Elle a écrit Les Facteurs et leurs tournées. Un service public au quotidien (La Découverte, 2003) et a coécrit La France des « petits-moyens ». Enquête sur la banlieue pavillonnaire (avec I. Coutant, O. Masclet, Y. Siblot, La Découverte, 2008).

Extraits presse

« À l'heure où les facteurs parisiens manifestent contre la tournée unique, ce livre vient à point pour comprendre le gros malaise. »
LE NOUVEL OBSERVATEUR

« Sociologue, Marie Cartier a étudié de près la vie d'un bureau de poste d'une ville de la grande banlieue parisienne. À travers des observations et des témoignages, elle cerne le contenu du métier de facteur, ainsi que son évolution. Une distance existe entre les comportements des "anciens" et des "nouveaux", mais les bases de la fonction et ses rites résistent assez bien au changement. »
LE MONDE INITIATIVES

« L'ouvrage révèle le point de vue des facteurs sur le service postal. Autrefois, salariés d'exécution de l'administration des PTT, puis depuis 1990 de l'entreprise publique La Poste, ils s'expriment dans la diversité de leurs histoires sociales et de leurs conditions quotidiennes de travail.»
FORMATION EMPLOI

« De cette enquête au long cours qui l'a conduite à accompagner des tournées et même à habiter dans un foyer de La Poste, Marie Cartier retire une foule d'enseignements qui vont à l'encontre de beaucoup d'idées reçues. On est ainsi frappé, à la lire, par le pragmatisme des acteurs de terrain, et par leur difficulté, parfois, à le faire reconnaître. »
SERVICE PUBLIC

« Le travail réalisé par l'auteur est d'une grande minutie, ses notations et interprétations des situations observées d'une grande finesse, sans pour autant qu'elle s'accorde la posture en surplomb de l'objectivité savante [...]. Le portrait qu'elle dresse est extrêmement nuancé. »
CNDP.FR

« Croisant les notions de capital scolaire, culturel et social, pour renouveler les approches du travail, l'enquête se double toujours d'une réflexion épistémologique. À partir du recueil de données concrètes sur l'organisation d'un service public au quotidien, Marie Cartier pointe les contraintes techniques d'un métier, les stratégies d'acteurs et les demandes de l'institution. D'ici 2012, la moitié des effectifs devra quitter une entreprise qui fermera la moitié de ses bureaux pour, peu à peu, se transformer en véritable banque. Ainsi cette recherche se fait-elle l'écho des préoccupations actuelles concernant l'évolution dans la durée des services publics en France. »
QUESTIONS DE COMMUNICATION

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - Les petits fonctionnaires : l’État vu d’en bas, les classes populaires revisitées - Des facteurs et leurs tournées - Combinaison des regards et des méthodes - Prologue. De La Poste au bureau de poste - Brève histoire de La Poste : une administration d’État devenue entreprise - Le terrain d’enquête : un bureau de poste de région parisienne à l’ambiance dégradée - Les facteurs : une profession où coexistent différentes générations - I. Des classes populaires honorables - 1. Facteurs des trente glorieuses : une condition populaire - De l’usine à La Poste : une meilleure condition sociale ? - Urbanisation et pénibilité du travail des facteurs - Trajectoires résidentielles : des HLM aux pavillons - 2. Culture populaire et service public - L’identification au métier de facteur - Ventedes quartiers et inscription territoriale des facteurs - Calendriers et personnalisation de la relation administrative - L’ambition de servir - 3. Un sentiment d’honorabilité - Notoriété locale et savoir-faire interactionnels - L’habitude des interactions de classes - Louis à Magny-le-Château, un facteur philosophe - La socialisation administrative : une élite morale - Des ouvriers honorables - II. Des intermédiaires sociaux - 4. Un positionnement social intermédiaire - Un autre logique d’accès à la fonction publique - Facteurs des années 1980 et 1990 : entre amélioration matérielle et dégradation symbolique - 5. Au service des autres - Genèse d’un investissement dans le service public - Facteur, un « rôle social » - Assister les populations démunies - Une connaissance domestique de la société - III. Les « nouveaux » facteurs - 6. « Dans les HLM, ils ne savent même pas leur adresse ! » - Distribuer le courrier dans les HLM - Surdiplômés dans les HLM de Beaumont : une dévalorisation réciproque - 7. Delphine : de l’Université à La Poste - Une appartenance à la génération des études longues - Une appartenance en pointillé au métier de facteur - Repli sur les loisirs et sur la vie domestique - Études longues et salariat d’exécution - 8. Bruno et Georges : des pratiques politiques du métier de facteur - Quand défendre le service public, c’est ternir l’image de La Poste… - Bruno à la Vigne Blanche - Georges sur une tournée de centre ville : « Tout le monde pareil ! » - Une combinaison de pratiques et d’appartenances - Conclusion - Matériaux d’enquête - Matériaux ethnographiques - Matériaux d’archives - Sources imprimées - Bibliographie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites