Les constructions de l'intolérable
Études d’anthropologie et d’histoire sur les frontières de l’espace moral

Didier FASSIN, Patrice BOURDELAIS

Torture, abus sexuels, enfants maltraités, esclavage, crimes de guerre, génocides : les figures de l’intolérable se sont multipliées depuis deux siècles, jusqu’à saturer l’espace public contemporain de faits socialement réprouvés ou juridiquement sanctionnés. Ce que l’on affirme ainsi injustifiable est vu généralement comme un mal radical, voire absolu, comme le franchissement d’une limite. Pourtant, le regard vers un passé encore proche nous apprend qu’il s’agit toujours d’une limite historiquement constituée, donc frappée de relativité temporelle, et toutes ces transgressions n’ont pas la même valeur ou la même gravité, suggérant ainsi une hiérarchie morale. À l’encontre d’une vision essentialiste des droits de l’homme, les études présentées dans ce livre rendent compte de la façon dont se sont formées les frontières de l’espace moral contemporain. Après avoir tracé les fondements anthropologiques de ce qui constitue l’intolérable des sociétés humaines, l’ouvrage s’attache à cette période de basculement que représente la Révolution française. Puis les auteurs analysent quelques-unes des figures les plus significatives de notre modernité morale : le travail des enfants et la maltraitance infantile, la gestion des corps morts et l’empreinte psychique de la violence, le traitement différentiel des épidémies à l’échelle planétaire. Ainsi se dessine une généalogie des intolérables de notre monde, mais aussi, en contrepoint, notre remarquable tolérance à l’égard des inégalités et des injustices les plus profondes, à commencer par celles qui différencient la valeur des vies humaines.

Version papier : 30 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : février 2005
ISBN : 9782707145109
Nb de pages : 240
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Didier FASSIN

Didier FASSIN

Didier Fassin, professeur à l'Institut for Advanced Study de Princeton et à l’École des hautes études en sciences sociales. Il est est notamment l’auteur, à La Découverte, de Quand les corps se souviennent (2005) et Économies morales contemporaines (dir., avec Jean-Sébastien Eideliman, 2012).

Patrice BOURDELAIS

Patrice Bourdelais, historien, responsable du « Programme Médecine, santé, sciences sociales » est directeur d'étude à l'EHESS.

Extraits presse

« Ce livre défriche sans concessions un terrain neuf dans le champ des sciences humaines et d'une actualité, hélas, toujours renouvelée. »
L'HISTOIRE

« Un anthropologue, Didier Fassin et un historien, Patrice Bourdelais, ont cherché, avec cinq autres auteurs, à relever un défi : comment réfléchir sur les événements caractérisés par leur caractère intolérable, les massacres, les tortures, les génocides, tous ces termes dont le pluriel même est difficile à accepter, comment ces drames inacceptables peuvent-ils être analysés ? »
L'ÉVOLUTION PSYCHIATRIQUE

« Cet ouvrage nous offre à la fois des paradigmes novateurs, des liens inédits entre disciplines et des débats passionnants. À lire absolument. »
BULLETIN CRITIQUE DU LIVRE EN FRANÇAIS

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - Les frontières de l'espace moral, par Didier Fassin et Patrice Bourdelais -1. L'ordre moral du monde. Essai d'anthropologie de l'intolérable, par Didier Fassin -L'intolérable anthropologique. Sur un rituel d'affliction - L'intolérable de l'anthropologie. Sur l'agonie d'un peuple - La civilisation de l'intolérable. Sur le sens de l'humain - Références bibliographiques -2. La Révolution française comme conflit d'intolérables. Comment définir l'inhumanité en période révolutionnaire, par Sophie Wahnich - Qu'est-ce que l'insurrection d'un peuple libre ? - Qu'est-ce que la vengeance d'un peuple souverain ? - Qu'est-ce qu'une victime de la Révolution depuis thermidor ? - Références bibliographiques -3. L'intolérable du travail des enfants. Son émergence et son évolution entre compassion et libéralisme, en Angleterre et en France, par Patrice Bourdelais - L'exemple anglais - Médecins, observateurs sociaux et réformateurs - Les résistances de la Société industrielle de Mulhouse - Les lois, les techniques, l'école - Références bibliographiques -4. L'intolérable de la maltraitance infantile. Genèse de la loi sur la protection des enfants maltraités et moralement abandonnés en France, par Georges Vigarello - La loi du 24 juillet 1889 - Généalogies d'un texte - Les limites de la loi et son temps - Références bibliographiques - 5. Les intolérables des politiques mortuaires modernes. Le corps mort entre religion, idéologie et hygiène en France et en Italie, par Serenella Nonnis Vigilante - Entre les vivants et les morts : une séparation sans regret - Hygiène et piété : les intolérables divergents - La médicalisation de la mort : l'offensive des hygiénistes - La flamme ou les vers ? L'intolérable élitiste de la crémation - Entre légende et réalité : la mort apparente et les enterrements prématurés - La mort bourgeoise : les intolérables convergents - Références bibliographiques - 6. Du traumatisme à la victime. Une construction psychiatrique de l'intolérable, par Richard Rechtman - De l'humainement intolérable au psychologiquement intolérable - La fin du soupçon et l'invention du PTSD - Une clinique de l'authenticité : l'événement, l'impossible et l'interdit - Références bibliographiques - 7. De l'intolérable et du tolérable dans l'épidémie de sida. Un parallèle entre l'Occident et l'Afrique, par Jean-Pierre Dozon - Figures multiples de l'intolérable et politisation du sida en Occident - L'arrivée de la trithérapie : rupture et reconfiguration de l'intolérable - Tolérer l'intolérable : la scène africaine du sida dans le miroir de l'Occident - Des lignes de fracture et un relativisme en continu - Références bibliographiques - Liste des auteurs.

Droits étrangers

CONSTRUCTIONS OF THE INTOLERABLE


Torture and rape, slavery, child abuse…these are all aspects of the intolerable – utter evil that transgresses all boundaries. Yet clearly such limits are all too relative throughout history. This book gives a multi-disciplinary analysis of the relation between societies and the aspects of what was considered intolerable over the past two centuries. Is also studies humanity's remarkable tolerance of radical injustices, primarily those pertaining to the relative value of human lives.


Under the direction of : Patrice Bourdelais, historian, in charge of the « Programme Médecine, santé, sciences sociales », head of studes at the EHESS. Didier Fassin, anthropologist, director of the Center for Research on contemporary issues of Public Health and head of studies at the EHESS.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites