Les communautés

Max WEBER

Vers 1910, Max Weber rédige dix textes qui font voler en éclats la conception alors dominante de la communauté, aujourd’hui encore ardemment controversée. Un siècle plus tard, la présente traduction de ces écrits (pour partie inédits en français) s’appuie sur le volume des Communautés de l’édition critique allemande, qui, depuis 1984, réorganise et éclaire l’ensemble de l’œuvre protéiforme de Weber.
Loin de toute essentialisation de la communauté, de tout déterminisme mécanique, les analyses qui se déploient ici s’appuient sur la démarche sociologique que Weber est en train de fonder, pour interroger ce qui est en jeu dans les processus de « communautisation ». C’est la complexité des synergies communautaires, la pluralité et l’intrication de facteurs économiques, historiques, religieux, militaires, juridiques ou culturels qui apparaissent ici en pleine lumière. Une objectivité scientifique, un savoir historique et ethnologique d’une ampleur exceptionnelle viennent ainsi s’opposer à des « visions du monde » souvent irrationnelles, portant, entre autres, sur l’origine de la famille, les peuples « primitifs », les races, les castes, les clans, les classes, la nation ou l’État.
La publication de ces textes sous forme d’un volume distinct permet de les inscrire dans une histoire des notions de communauté, d’identité et de commun, et ainsi d’éclairer certains enjeux fondamentaux du vocabulaire politique de notre époque.

Version papier : 22 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : SH / Politique et sociétés
Parution : avril 2019
ISBN : 9782348041884
Nb de pages : 300
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782348043109
Format : EPUB

Max WEBER

Max Weber (1864-1920), principal fondateur de la sociologie allemande, fait l'objet d'une redécouverte en France depuis quelques années. Il est notamment l'auteur de L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme et de Le Savant et le Politique. La Découverte s'est engagée depuis 2013 dans une série de traductions d'inédits et de retraductions dont Les Communautés est le troisième volume, après La Domination et La Ville. Il sera suivi en 2020 par un quatrième et dernier ouvrage : Sociologie.

Extraits presse

Max Weber est redécouvert depuis quelques années en France, notamment grâce au travail autour du sociologue Yves Sintomer. Issu de textes rédigés autour de 1910, ce volume donne à voir la «démarche sociologique » à propos d'une notion, la communauté, toujours controversée aujourd'hui, dont Weber révolutionne la conception. Analysant les processus de «communautisation », il détaille en effet les synergies communautaires et l'intrication des multiples facteurs économiques, historiques, religieux, juridiques, culturels, etc. Un« nouveau » classique.

11/04/2019 - Politis

 

On n’en finira pas d’épuiser l’œuvre de Max Weber. Ce qu’atteste cette nouvelle parution. Les Communautés agrègent un ensemble de textes inédits en français que ce fondateur des sciences sociales a rédigés vers 1910. Longtemps restés dans les tiroirs à l’état de brouillons, ces écrits n’en étaient pas moins, pour certains, étonnamment achevés, livrant des analyses percutantes de ce qui fait communauté ou plutôt « communautarisation » car Weber s’intéresse à des processus. Dans un style rigoureux et précis, il dégage une typologie cohérente des diverses formes de communauté. Qu’il s’agisse des communautés domestiques, ethniques, politiques, des modes de regroupement émergés dans les sociétés modernes comme les classes et les partis, le sociologue s’emploie à identifier des régularités, des structures et des différences. [...] Au-delà des cercles d’érudition, ces Communautés pourront inspirer toutes les personnes que les idées de commun(s) ou de communisme continuent de travailler.

18/04/2019 - Arnaud Saint-Martin - L'Humanité

 

Comment renvoyer dos à dos militants décoloniaux et défenseurs d’un nationalisme rance à la Zemmour ? En parcourant les Communautés, ouvrage rassemblant dix textes que le père de la sociologie allemande, Max Weber, a écrit en 1919, et dont une nouvelle traduction inédite en français, vient de paraître aux éditions La Découverte. Ces textes sont richement commentés par Catherine Colliot-Thélène et Elisabeth Kauffmann, qui replacent l’œuvre dans les débats de son temps et la restituent, plus généralement, dans les controverses très actuelles autour des concepts d’identité, de commun et de communauté.

28/06/2019 - Pauline Porro - Marianne

 

Nous n’en finirons jamais de redécouvrir les auteurs classiques. De la main d’Élisabeth Kauffmann et de Catherine Colliot-Thélène, deux spécialistes reconnues de l’œuvre de Max Weber, la présente traduction ne dément pas pareille idée. Le présent ouvrage réunit dix textes, dont une partie seulement avait déjà été traduite. On dispose de la sorte d’une vue complète de la façon dont le sociologue allemand a pu contribuer à la révision de ce concept majeur qu’est celui de communauté. La préface d’É. Kauffmann permet de situer le projet de Weber dans les débats de son temps. La postface de C. Colliot-Thélène offre plusieurs pistes pour tirer profit de ces analyses. Un ouvrage fondamental.

01/07/2019 - Clément Lefranc - Sciences Humaines

 

Table des matières


Note éditoriale sur les éditions de Wirtschaft und Gesellschaft et leurs traductions françaises
Note éditoriale sur le corpus des Communautés

Note éditoriale 1. [Les relations économiques des communautés en général]
Note éditoriale 2. [Les communautés domestiques]
Note éditoriale 3. [Les communautés ethniques]
Note éditoriale 4. [La communauté de marché]
Note éditoriale 5. [Les communautés politiques]
Note éditoriale 6. [structures tribales arabes]
Note éditoriale 7. [Prestige du pouvoir et sentiment national]
Note éditoriale 8. [Classes, groupements statutaires et partis]
Note éditoriale 9. [ordre des guerriers]
Note éditoriale 10. [Groupement domestique, clan et voisinage]
Préface. Communautés, identités et différences, par Élisabeth Kauffmann
Une « théorie » et une « présentation sociologiques » « sans précédent ni modèle »
Activité communautaire, communautisation : la cohérence et la dynamique d’une conceptualisation à nulle autre pareille
Weber (Économie et Société)/Tönnies (Communauté et Société)
L’oikos : un outil heuristique central dans la typologie wébérienne des communautés
Ouverture et fermeture des communautés, monopoles, chances et habitus
Capitalisme occidental, matérialisme historique, communisme, individuation, séparation,
disjonction et contrepoids
« L’insuffisance totale des stades d’évolution de Bücher » : le refus wébérien d’une conception évolutionniste de l’histoire de l’humanité
Peuple, nation, grandes puissances, colonialisme, guerre : la neutralité axiologique de Weber face à une actualité irréductible au moment présent
Communautés ethniques, pratiques religieuses et magiques, racisme
« Je peux affirmer à bon droit qu’il n’existe encore rien de tel »
Texte 1. [Les relations économiques des communautés en général]
[§ 1. Ce qu’est l’économie. Communauté économique, communauté ayant une activité économique et communauté régulatrice de l’économie]
[§ 2. Relations économiques « ouvertes » et « fermées »]
[§ 3. Formes de communauté et intérêts é conomiques]
[§ 4. Formes de l’économie]
[§ 5. Formes de la régulation économique]
Texte 2. [Les communautés domestiques]

[§ 1. La communauté domestique]
[§ 2. Communauté de voisinage, communauté domestique et commune]
[§ 3. Les relations sexuelles dans la communauté domestique]
[§ 4. Le clan et la régulation des relations sexuelles]
[§ 5. Les relations à l’organisation militaire et à l’organisation économique. Le « droit relatif
aux biens matrimoniaux » et le droit successoral]
[§ 6. La dissolution de la communauté domestique : transformations de sa position fonctionnelle
et accroissement de la « rigueur comptable ». Formation des sociétés commerciales modernes]
[§ 7. Le développement vers l’oikos]
Texte 3. [Les communautés ethniques]
[§ 1 : La « race »]
[§ 2. Formation des caractéristiques « raciales »]
[§ 3. Rapport avec la communauté politique]
[§ 4. « nation » et « peuple »]
Texte 4. [La communauté de marché]
Texte 5. [Les communautés politiques]

[§ 1. Ce que sont les groupements politiques, leur « légitimité »]
[§ 2. Stades de développement de la sociétisation politique]
Texte 6. [Structures tribales arabes]
Texte 7. [Prestige du pouvoir et sentiment national]
[§ 1. Les fondements économiques de l’« impérialisme »].
[§ 2. La nation]
Texte 8. [« Classes », « groupes statutaires » et « partis »]
[§ 1. Classes]
[§ 2. Groupes statutaires]
[§ 3. Partis]
Texte 9. Ordre des guerriers
I. Charismatique
II. Traditionnel
III. Féodal
Texte 10. [Groupement domestique, clan et voisinage]
Postface. Les Communautés de Max Weber : quelle actualité ?, par Catherine Colliot-Thélène
De la communauté au commun
Que faire des Communautés de Max Weber ?
Glossaire raisonné des termes allemands
Bibliographie
Index.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites