Le journal de Paltinis - Gabriel LIICEANU

Le journal de Paltinis
Récit d'une formation spirituelle et philosophique

Gabriel LIICEANU

Pour tous ceux qui cherchent dans la philosophie les voies d'un sens retrouvé dans un monde sans repères, ce livre sera une révélation. Mais pas dans le sens qu'on attend : il ne s'agit pas d'un traité de morale, et il ne délivre aucune « recette de vie ». Il propose le récit passionnant d'une formation philosophique, de la découverte de la philosophie comme résistance spirituelle. La force de ce livre tient d'abord au contexte dans lequel il a été écrit, dans la Roumanie de Ceausescu : une société plongée dans la misère matérielle, quadrillée par une police politique omniprésente, soumise à la folie d'un dictateur décidé à détruire tous les foyers de culture pour construire l'« homme nouveau ». Et c'est de cet étouffoir totalitaire qu'une poignée de jeunes intellectuels a réussi paradoxalement à se libérer, par le travail philosophique : pendant cinq ans, de 1977 à 1981, ils se sont régulièrement rendus dans le village de Paltinis, pour y rencontrer le grand philosophe Constantin Noïca, et engager avec lui une entreprise systématique de découverte et de critique de l'œuvre des grands philosophes. Le Journal de Paltinis est le récit au jour le jour de ces échanges passionnants, écrit sur un mode intimiste, vibrant d'une passion contagieuse, apportant la preuve magnifique que « pour un homme, la culture n'est pas un ornement du hasard, mais son milieu d'existence spécifique, comme l'eau se trouve être celui des poissons et l'air celui des oiseaux ». Comme Emil Cioran l'a écrit à Gabriel Liiceanu : « Un étranger qui lirait votre Journal pourrait croire qu'en Roumanie, pendant ces années sombres, on ne faisait rien d'autre que s'adonner à des méditations intemporelles ou rêver au destin d'une civilisation. Vous donnez donc une image en apparence fausse mais en fait véridique des réalités de là-bas, puisque les événements que vous relatez ont bel et bien existé, ne fût-ce qu'à Paltinis... Mais cela suffit à contrebalancer le néant du reste du pays. » En cherchant à « contrebalancer le néant », cette aventure philosophique et spirituelle est certes un témoignage en creux, irremplaçable, sur les sociétés totalitaires de l'après-guerre en Europe de l'Est. Mais en ayant su trouver des accents inédits pour célébrer l'humanisme de la culture européenne, Gabriel Liiceanu nous aide à prendre conscience de notre dette à l'égard de cet héritage devenu ici trop banal. Et surtout, comme on le découvrira à la lecture de ces pages, " le Journal dépasse les limites forcément discrètes d'un texte philosophique et révèle son dessein véritable : la recherche de soi-même " (Cioran). Devenu un classique en Roumanie, ce livre majeur propose une magnifique introduction aux joies - et aux difficultés - du véritable travail philosophique, dont il montre qu'il ne doit surtout pas être réservé aux spécialistes.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 1999.)

Version papier : 26,00 €
Version numérique : 13,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit par Marie-France IONESCO
Collection : Armillaire
Parution : novembre 2013
Format : EPub
ISBN papier : 9782707129345 ISBN numérique: 9782707172150

Gabriel LIICEANU

Table des matières

Avertissement
Préface
Avant propos
21 mars-24 mars 1977
2 octobre-12octobre 1977
12 novembre-19 novembre 1978
11 décembre-19 décembre 1978
17 février-25 février 1979
21 janvier-26 janvier 1980
23 mars-26 mars 1980
19 novembre-22 novembre 1980
octobre-décembre 1980
19 janvier-25 janvier 1981
7 mai-11 mai 1981
juillet 1981
Post-sriptum
Annexe à une biographie. Deux stations sur le chemin de Noïca.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites