Le droit international humanitaire

Patricia BUIRETTE

Quels principes fondent le droit international humanitaire ? Sont-ils respectés ? Comment la Croix-Rouge a-t-elle été conçue et dans quel but ? Comment le droit international humanitaire a-t-il évolué depuis sa création ?
N’est-il pas paradoxal que le droit international humanitaire énonce des règles visant à humaniser la guerre ? Dans l’élaboration et l’application de ce droit, la Croix-Rouge a-t-elle contribué à dépasser cette contradiction ? Pourquoi certaines ONG ont-elles récusé la neutralité de la Croix-Rouge ?
Quel doit être le rôle de l’ONU dans les situations de crise humanitaire qui entraînent une transformation de l’humanitaire privé en humanitaire d’État ? Quel sens donner à ces interventions humanitaires, souvent militarisées et à finalité sécuritaire ? Quelle analyse des causes de ces crises est effectuée ?
Faut-il intervenir ? L’intervention est-elle légitime ? Où s’arrête l’intervention ? La mise en œuvre de la paix se pose-t-elle alors ? Qu’entend-on par ingérence humanitaire et responsabilité de protéger ? En quoi l’action humanitaire peut-elle être ambiguë ? La pitié a-t-elle un sens en politique ?
Autant de questions auxquelles cet ouvrage tente d’apporter des éléments de réponse.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°196
Parution : février 2019
ISBN : 9782707197597
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Patricia BUIRETTE

Patricia Buirette, professeure émérite de l’université d’Évry-Val d’Essonne, est spécialiste de droit international. Auteure de La Participation du tiers-monde à l’élaboration du droit international. Essai de qualification (LGDJ, 1983) et de nombreux articles, membre d’organismes de recherche (Institut international des droits de l’homme-Fondation René Cassin et Centre de recherche sur les droits de l’homme et le droit humanitaire), elle est associée aux activités d’organisations internationales. Elle a également travaillé sur des questions médicales (PTSD) avec des professeurs du Val-de-Grâce.

Extraits presse

Humaniser la guerre : l'objectif du droit international humanitaire tient du paradoxe, voire de l'oxymore. La juriste Patricia Buirette propose de précieux éléments de réponses sur les origines de ce droit, son champ d'application qui ne recouvre pas celui des droits de l'homme, la responsabilité de protéger et la justice internationale. Défense et illustration de cette tentative de réglementer le chaos.

01/04/2019 - La Chronique

 

Table des matières

Introduction
Un droit applicalbe en cas de conflits armés
Les paradoxes du droit internationale humanistaire
Neutralité et non-ingérence
L'émergence de l'idée d'ingérence humanitaire
La place et les limites de l'humanitaire
I / La Croix-Rouge : aux origines du droit international humanitaire
Henry Dunant et la création de la Croix-Rouge
Henry Dunant - Le Comité des Cinq - Le principe de neutralité - Le paradoxe du droit international humanitaire
La philosophie de la Croix-Rouge
Définition de la neurtralité - La non-ingérence dans les affaires intérieures et la souveraineté de l'État - Un style d'intervention - Limites pratiques du principe de neurtralité
Les institutions de la Croix-Rouge
Le CICR - Les sociétés nationales - La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant -Rouge - La Conférence internationale - Le rôle de la neutralité aux différents échelons de la Croix-Rouge
II / Le développement du droit international
Définition du droit international humanitaire
Le droit international et droit international humanitaire - Les spécificités du droit international humanitaire - Droit international humanitaire et droit inetrantional des droits de l'homme
Développement du droit international humanitaire
Le droit international humanitaire et le recours à la guerre - Le droit de Genève - Le droit de La Haye - Le rapprochement entre le droit de Genève et le droit de La Haye
Du côté des victimes , ou le droit de Genève
Les blessés, malades et naufragés - Les prisionniers de guerre - La population civile
Du côté du combattant, ou le droit de La Haye
Le combattant -Les limites dans le choix des méthodes et moyens de guerre - Les limitations en raison de la personne et du lieu
Les confilts armés non internationaux
Définition - Problématique - Une réglementation limitée - Les difficultés d'extension de cette réglementation
III / La Croix-Rouge et l'application du droit international humanitaire
L'institution de la puissance protectrice
Le double rôle du CICR
Le rôleautonome du CICR - Le rôle du CICR en tant que substitut
La création d'une Commission d'établissement des fait
IV / L'ONU, la Croix Rouge et l'action humanitaire
Le statut du CICR au sein de l'ONU
La collaboration des organes principaux de l'ONU avec les instances de la Croix-Rouge internantionale
La coopération dans le domainde opérationnel entre le système des Nations unies et les instances de la Croix-Rouge internationale
L'action humanitaire du système des Nations Unies
V / L'assistance, l'ingérence et le droit
Le dépassement de l'État national
L'interdépendance - Les ONG et le concept d'ingérence humanitaire
Souveraineté, neutralité et intervention
Souveraineté et droits de l'homme : l'émergence de l'individu comme sujet de droit international - Les interventions d'humanité
Neutralité, humainitaire privé et humanitaire d'État
La neutralité - Le libre accès aux victimes selon l'ONU : du droit d'ingérence à la responsabilité de protéger - La responsabilité de protéger
VI / Conseil de sécurité, États membres et intervention humanitaire
Évolution des interventions du maintien de la paix pour des raisons humanitaires
Opérations licites
Les interventions illicites
VII / Justice internationale et sanction des manquements au droit international humanitaire : la fin de l'impunité ?
Le mécanisme classique de sanction des infractions au droit international humanitaire
La réparation des dommages causés - La sanction pénale : une compétence universelle ?
Les juridictions pénales
Les tribunaux pénaux ad hoc pour l'ex-Yousgoslavie et le Rwanda -Les tribunaux nationaux « à caractère international » - La Cour pénale internationale
L'apport du droit international pénal au droit international humanitaire
Interprétation du crime de génocide - Élargissement de la notion de crime contre l'humanité - Renforcement de la catégorie des crimes de guerre
VIII / Réflexions sur le PTSD
L'expérience de la guerre : exemple du premier conflit mondial - Les soldats de la honte - Les thèses médicales - Les soins médicaux - Le PTSD
Conclusion
Repères biblioagraphiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites