Le droit de la bioéthique

Stéphanie HENNETTE-VAUCHEZ

La bioéthique est née de l’idée d’un consensus possible entre les grandes options morales relatives à la naissance, la mort, la procréation, etc. L’ère du biodroit inaugurée par la densification des normes juridiques en la matière fait apparaître leur dimension éminemment politique. Cherchant à restituer cette portée politique, ce livre offre un panorama des questions soulevées par la bioéthique contemporaine et entreprend de présenter les solutions juridiques qui leur sont apportées dans divers pays.
S’appuyant à la fois sur une démarche de droit comparé et sur une analyse des pratiques du droit, Stéphanie Hennette-Vauchez cherche à montrer l’importance de la régulation juridique en la matière, qui conditionne l’existence même de pratiques telles que les diagnostics anténataux, la recherche embryonnaire, etc.. Elle en expose également les limites, dans la mesure où l’étude démontre qu’il ne saurait exister une bonne réponse juridique aux questions posées.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°541
Parution : septembre 2009
ISBN : 9782707156754
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
Façonnage : Broché

Stéphanie HENNETTE-VAUCHEZ

Stéphanie Hennette-Vauchez est professeure de droit public à l’université Paris-XII, et Marie Curie Fellow à l'Institut universaitaire européen de Florence. Elle travaille depuis plusieurs années sur le contenu et les modalités de l’élaboration du droit de la bioéthique. Elle est l’auteure de Disposer de soi ? Une analyse du discours juridique sur les droits de la personne sur son corps (L’Harmattan, 2004), La Dignité de la personne humaine. Recherche sur un processus de juridicisation (avec Ch. Girard, PUF, 2005), Bioéthique, biodroit, biopolitique. Réflexions à l’occasion de la loi du 6 août 2004 (direction d’ouvrage, LGDJ, 2006).

Table des matières

Introduction
De la bioéthique à la biopolitique
Un peu de méthode
I / Vivre
Le début de la vie
Les règles de l’état civil : qu’est-ce qu’un enfant né ? - Le droit à la vie : le problème du foetus in utero - Le statut juridique de l’embryon in vitro
La fin de la vie
De l’enregistrement du décès à la définition de la mort - Au-delà de la fin de vie : la transplantation d’organes
II / Consentir
Analyse juridique : capacité et consentement
Analyse philosophique : autonomie et consentement
Analyse empirique : information et consentement
III / Procréer
La procréation comme liberté négative : le cas de l’avortement
Le traitement juridique de l’avortement aux États-Unis : la femme et l’État - Le traitement juridique de l’avortement en Europe : la femme, la vie et l’État - L’avortement thérapeutique : un cas à part
La procréation comme liberté positive : l’AMP
L’accès à l’AMP : un droit à l’enfant biologique ? - DPN et DPI : un droit à l’enfant sain ?
IV / Mourir
Décider de mourir
Le suicide - Le refus de soins - L’euthanasie
Mourir sans décider
Limitations et abstentions de soins en milieu hospitalier - Décisions de réanimation en néonatalogie
V / Cloner
Rejeter absolument le clonage reproductif
Accepter progressivement le clonage thérapeutique
Les mots, les choses… et les images
VI / Breveter
Le droit des brevets
Brevetabilité et vivant : un état du droit qui progresse au cas par cas
Brevetabilité et vivant : le cadre général actuel
Difficultés et enjeux
Conclusion
Liste des abréviations
Repères bibliographiques.

Droits étrangers

BIOETHICS LAW


Perusing the questions raised by the progress of biomedicine (birth and death, procreation, cloning, biological patents, consent…), this book brings us a panorama of pending issues. Although bioethics law can announce « big principles », it is always up to the social actors moving in specific socio-professional circles to apply or develop such principles. Seen from this angle it becomes possible to explain the distance between these « main bioethics principles » and the empirical reality, as well as differences between countries.


Stéphanie Hennette-Vauchez is a professor of public law at the university Paris-XII. She has been working for several years on the content and the applications of bioethics law. She is the author of Disposer de soi ? Une analyse du discours juridique sur les droits de la personne sur son corps (L’Harmattan, 2004), La Dignité de la personne humaine. Recherchesur un processus de juridicisation (with Ch. Girard, PUF, 2005), Bioéthique, biodroit, biopolitique. Réflexions à l’occasion de la loi du 6 août 2004 ( book coordinator, LGDJ, 2006).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites