Le commerce des pissotières
Pratiques homosexuelles anonymes dans l'Amérique des années 1960

Laud HUMPHREYS

Dans l’argot homosexuel masculin, les « tasses », c’étaient les pissotières, lieux de rencontre pour des relations sexuelles éphémères entre partenaires anonymes. Laud Humphreys a mené dans les années 1960 une étonnante ethnographie des toilettes publiques d’une ville du Middle West des États-Unis. En adoptant le rôle du guetteur, sans déclarer son enquête, ce pasteur a pu observer ces échanges sans entraver le déroulement de l’action. Avec ses notes de terrain, attentif et minutieux, il analyse les phases successives des opérations, du contact préliminaire jusqu’à la séparation, ainsi que le jeu complexe des rôles (« fellateur », « pointeur », « guetteur », « voyeur », etc.).
Laud Humphreys ne s’est pas contenté d’observer ces hommes dans leurs pratiques sexuelles, il a conduit des entretiens en dissimulant son identité pour les retrouver chez eux. C’est ainsi qu’il peut préciser les caractéristiques sociales de ces « déviants » et entrevoir la face publique de leur vie clandestine. Si certains sont bien des gays, beaucoup sont des hommes mariés qui s’arrêtent là en rentrant du bureau. Le « commerce des pissotières » révèle alors la face cachée de la norme hétérosexuelle.
Document historique sur l’histoire de la sexualité avant la libération homosexuelle, ce livre offre également un exemple classique d’observation ethnographique. Cette étude interactionniste de la déviance dans la tradition de H. Becker et de E. Goffman soulève enfin des questions troublantes sur l’intimité en public, et sur l’identité sexuelle repensée en termes de rôles.
Publié pour la première fois en 1970, ce livre culte a obtenu le prix Wright Mills.

Version papier : 20,30 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de Éric FASSIN
Postface de Henri PERETZ
Traduit de l'Anglais par Henri PERETZ
Collection : Textes à l'appui / Genre & sexualité
Parution : avril 2007
ISBN : 9782707152039
Nb de pages : 204
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Laud HUMPHREYS

Robert Allan « Laud » Humphreys (1930-1988) a été professeur de sociologie au Claremont College (Californie) et a exercé le ministère de prêtre de l’Église épiscopale. Militant pour les droits civiques, pacifiste, activiste permanent, figure du monde gay américain, marié pendant vingt ans, il est une figure incontournable et profondément originale des luttes homosexuelles.

Extraits presse

« L'endroit où tout le monde se presse, ce sont les toilettes publiques, les "tearooms" dans l'argot homosexuel américain du temps où a été menée cette enquête sociologique, les "tasses" pour le milieu homologue français - d'où le titre de ce livre hors norme: Le commerce des pissotières. Pratiques homosexuelles anonymes dans l'Amérique des années soixante. Hors norme aussi, comme son auteur Laud Humphreys, est cet essai à la croisée de la sociologie et de l'anthropologie, et proprement exceptionnel au double sens du mot: unique et d'une grande qualité intrinsèque, apte à ouvrir un champ de recherches d'avenir. Livre historique donc à plusieurs titres, Le commerces des pissotières, fournit une archéologie de la condition homosexuelle d'avant le coming out et le sida, et témoigne d'une saison particulièrement fructueuse des sciences sociales, lorsque, délaissant le terrain de la norme, elles s'investissaient, dans une volonté inouïe de savoir, ce qui se produit au marge du social, tout ce qui relève de la déviance comme on disait alors, soit pour confirmer soit pour contester radicalement l'ordre établi. »
LIBÉRATION

« Ce sont souvent des personnages atypiques et en marge des institutions qui produisent les travaux les plus innovants et les plus courageux. C'est ainsi que l'on doit à Laud Humphreys, un prêtre de l'Église épiscopale devenu professeur de sociologie, l'une des toutes premières études (elle a été publié en 1970) sur les "pratiques homosexuelles anonymes dans l'Amérique des années 1960". Sa traduction française ne paraissant que près de 40 ans plus tard, l'ouvrage pourrait paraître daté. Il n'en est rien. La méticulosité du regard de l'auteur, observant des hommes entre eux dans les pissotières d'un parc d'une ville du Middle West, puis les interviewant afin de comprendre leur vie, nourrit des récits et des analyses remarquables. [...] Au bout du compte, c'est une sociologie du sexe en public que propose Humphreys, de ses attraits, de ses rituels et de ses dangers. Et il fallait une certaine audace pour se lancer dans un tel projet au moment où il l'entreprit. »
TETU

« Document historique sur l'histoire de la sexualité avant la libération homosexuelle, ce livre offre un exemple classique d'observation ethnographique. Cette étude interactionniste de la déviance dans la tradition de H. Becker et de E. Goffman soulève des questions troublantes sur l'intimité en public, et sur l'identité sexuelle repensée en terme de rôles. Publié pour la première fois en 1970, ce livre a obtenu le prix Wright Mills. »
NERVURE

« On voit à quel point il est difficile de vanter comme subversive cette forme de sexualité en l'opposant à l'aspiration au couple, qui serait conformiste. Car ce livre démontre à quel point subversion et conformisme sont des notions relatives. »
LE NOUVEL OBSERVATEUR

« On ne peut que saluer la parution de cet ouvrage, qui a fait date dans les années 1970 aux Etats-Unis. Il s'inscrit aujourd'hui dans la collection que dirige Eric Fassin, et permet d'alimenter en France les études gaies et lesbiennes, et les études sur le genre. Échappant à l'alternative stérile du discours moralisateur ("horresco referens") ou du discours nostalgique ("oh ! les beaux jours..."), la sociologie des pratiques sexuelles permet de mettre en cause les discours idéologiques qui se parent souvent des oripeaux de la théologie, de la psychanalyse ou de l'anthropologie. Elle permet de revenir aux faits, bien plus riches et complexes qu'on ne le voudrait croire. La lecture de ce livre risque de faire perdre leur innocence aux "hétéros de passage" qui jusqu'alors utilisaient les toilettes publiques en toute naïveté. »
LE MONDE

« Une analyse unique en son genre de la population adepte des tasses, de leurs règles, des risques qu'ils prennent et des rôles qu'ils endossent tour à tour: pointé (celui qui suce) ou pointeur, guetteur plus ou moins voyeur, hétéro mais pas trop. Une étude croustillante. »
PREF

« Le point de départ est une sociologie de la déviance, assez classique, dans la lignée des travaux de Goffmann et Becker, mais le sujet est audacieux: il s'agit avant tout d'observer les relations sexuelles ayant lieu dans les "tasses", les toilettes publiques. [...] La préface d'Eric Fassin et la postface d'Henri Peretz encadrent avec pertinence le texte de Humphreys. Henri Peretz recadre en quelques pages la carrière de l'auteur ainsi que les polémiques ayant eu lieu lors de la publication du début des années 1970, quand Tearoom Trade a été violemment attaqué pour avoir fait fi de certaines conceptions du respect de la vie privée et de l'éthique sociologique. Eric Fassin souligne l'actualité de l'étude d'Humphreys, pour une sociologie du genre et de la sexualité, en s'appuyant notamment sur les carrières sexuelles décrites par Humphreys. »
LA QUINZAINE LITTÉRAIRE

« Au-delà de l'enquête sociologique exemplaire, Le commerce des pissotières est aussi, à sa manière, un document historique saisissant sur l'Amérique des années 1960 et la sexualité avant la liberté sexuelle. »
SCIENCES HUMAINES

« Ce livre constitue une excellente illustration des approches interactionnistes et de leurs difficultés, notamment de la difficulté à mettre en place une "observation" et à gagner suffisamment la confiance de certains pour pouvoir procéder à des entretiens et transmettre des questionnaires. »
LIENS SOCIO

« L'analyse et la description [sont] méticuleuses, d'une rigueur, d'une ingéniosité et d'une honnêteté exemplaires. »
TRAVAIL, GENRE ET SOCIÉTÉS

PRESSE

 

Table des matières

Préface. De l'archéologie de l'homosexualité à l'actualité sexuelle, par Éric Fassin - 1. Lieux publics pour rencontres « privées » - Accessibilité - Localiser l'action - Volume et variété de l'activité - Discrétion en public - Les méthodes : quand le sociologue se fait voyeur - Autres tasses, autres variables - Pureté ou exactitude - Se préparer au terrain - Se faire passer pour déviant - Je sers de « folle qui guette » - Un échantillon de déviants cachés - Observation systématique - La conversation au-dehors - Le témoignage des documents - Vu de la rue - Procédés pertubants - Résumé - 3. Les règles et les rôles - Rôles flexibles - Rôles instables - 4. Les modes d'action collective - L'approche - Prendre position - Faire savoir par signe - Manœuvrer - Le contrat - La stimulation - Le dénouement - Dégager les lieux - Faire face aux intrusions - 5. Les risques du jeu - La police - La police dans l'illégalité - Le chantage - Le cas de Tim - Le chercheur arrêté - Les rencontres inopinées - Les mineurs et les loubards - Les maladies vénériennes - Qui est en danger ? - 6. Monsieur Tout-le-Monde - Le mode de relation de Tom et Myra - L'âge critique - Type 1 : le mâle - Type 2 : les bixuels - Type 3 : les gays - Type 4 : les « folles de pissotière » - Les différents styles d'adaptation des déviants - 7. La cuirasse de vertu - Une étincelante respectabilité - La crainte d'être libéral - Les gays libéraux - Le style de vie cachée - 8. Frisson, engagement et contrôle social - Les attraits du frisson - Sexe sans engagement - Quel est le problème du sexe en public ? - Suggestions pour une politique sociale - Postface. Une question d'éthique - Une éthique de conjoncture - Problèmes de dissimulation - Le secret professionnel - Le problème des conséquences - Remerciements - Postface à l'édition française. Une nouvelle approche de la déviance,par Henri Peretz - De la prêtrise à la sociologie - L'observation participante - L'analyse de l'action - L'enquête à domicile sous couvert de recherche sur la santé publique - La controverse.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites