Land Art

Gilles A. TIBERGHIEN

En 1993, lorsqu'a paru le livre de Gilles A. Tiberghien, il n’existait pratiquement rien en français sur cet ensemble d’œuvres rattachées à ce que l'on appelle le Land Art. Même aux États-unis, l’intérêt restait marginal. Aujourd’hui, nombre des artistes de cet ouvrage sont désormais reconnus parmi les plus grands créateurs du XXe siècle.
Le livre, à l’époque, à travers une approche d’historien et de philosophe de l’art, défrichait tout un pan de l’histoire de l’art, et c’est sans doute pourquoi sa version originale, devenue introuvable, reste un ouvrage de référence et de bibliophilie. L’idée d’une réédition mise à jour et augmentée était fondée, à plusieurs titres : demande de la part d’un public toujours plus nombreux, fait qu’un certain nombre des travaux engagés avant 1993 sont en cours d’achèvement, que d’autres œuvres ont évolué ou sont en voie de disparition. Ensuite, le terme Land Art, dans la tentative de définition qu’en donne l’auteur, ne peut convenir pour d’autres formes d’interventions dans la nature qui lui ont succédé, et avec lesquelles on tend à le confondre. Tout art dans la nature n’est pas duLand Art. Enfin, le regard que nous portons sur ces pratiques a changé. L’intérêt pour la nature, le paysage et l’écologie est désormais considérable et, hormis les artistes ou les amateurs d’art, nombreux sont ceux qui s’intéressent au Land Art, les architectes et les paysagistes en particulier. L'édition de 2012 comporte deux nouveaux chapitres, un texte revu et des notes augmentées, plus de 120 illustrations nouvelles.

Version papier : 39 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Dominique Carré
Parution : octobre 2012
ISBN : 9782915755251
Nb de pages : 368
Dimensions : 225 * 280 mm

Gilles A. TIBERGHIEN

Gilles A. Tiberghien, agégé de philosophie, enseigne l’esthétique à l’université de Paris 1 - Panthéon Sorbonne et intervient à l’école nationale du paysage de Versailles. Il est membre du comité de rédaction des Cahiers du musée d’Art moderne et des Carnets du paysage. Il a publié entre autres Nature, art, paysage (Actes Sud / ENSP, 2001) ; Notes sur la nature, la cabane et quelques autres choses (Le Félin, 2005) ; Dans la vallée (avec Gilles Clément, Bayard, 2009), L’art dans la nature ("Photopoche", Delpire/Actes-Sud, rééd. 2010), Petite bibliothèque de l’amoureux (Champs, Flammarion, 2013).

Table des matières

Retour vers le futur
Introduction
I / La traversée du minimalisme
II / Sculptures inorganiques
III / La terre et le site
IV / Le temps à l’œuvre
V / Cartes et inscriptions
VI / Paysages, de près, de loin
VII / Les limites de la représentation
VIII / Hors champs
Cartes
Documents

Discussions avec Michael Heizer, par Dennis Oppenheimet et Robert Smithson
Sur les traces de Nazca
Frederick Law Olmsted et le paysage dialectique
La Tête de l’Hydre
Hôtel Palenque, conférence de Robert Smithson
Annexes
Bibliographie
Filmographie
Index des œuvre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites