La sociologie de Robert K. Merton

Arnaud SAINT-MARTIN

Robert K. Merton (1910-2003) est une figure majeure de la sociologie étasunienne du XXe siècle. Durant sa carrière, il a contribué à de nombreux domaines de la sociologie (théorie, méthodologie, sociologie de la connaissance, des professions, des organisations, etc.), fondé la sociologie de la science, et marqué de son influence l’histoire de la discipline aux États-Unis, entre Harvard et Columbia University, ainsi que dans les pays où sa parole a porté. Si son nom reste attaché au courant « fonctionnaliste », dominant dans les années 1950-1960, il est également associé à des idées clés de la sociologie (« prophétie auto-réalisatrice », « théorie de moyenne portée », ethos de la science, etc.).
Cet ouvrage offre une vue d’ensemble de l’œuvre de Merton. Les notions, les différents fronts de recherche et les centres d’intérêt scientifiques de l’auteur sont présentés. Ils le sont d’une façon dynamique, par la mise en perspective d’une démarche de connaissance, d’un « éclectisme discipliné », situé dans des contextes intellectuels.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°617
Parution : mai 2013
ISBN : 9782707168870
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Arnaud SAINT-MARTIN

Arnaud Saint-Martin est chargé de recherche au CNRS (laboratoire Printemps, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines). Sociologue des sciences et techniques, ses recherches actuelles portent sur la recherche spatiale et l’élaboration des politiques spatiales européennes.

Extraits presse

Robert K. Merton - à ne pas confondre avec l'économiste, son fils - fait partie des sociologues étasuniens les plus importants du XXe siècle. Telle semble en tout cas la conviction de l'auteur, qui n'est pas unanimement partagée, notamment dans l'Hexagone où l'on a un peu vite jeté le bébé de son oeuvre prolifique avec l'eau du bain fonctionnaliste. Plutôt que d'en proposer une synthèse exhaustive et hagiographique, ce petit ouvrage s'efforce de restituer la démarche scientifique spécifique de Merton, qui avait lui-même commencé à travailler sur les conditions d'émergence de la science dans l'Angleterre du XVIIe siècle. Particulièrement attentif à l'origine et au sens des mots, Merton a ainsi lui-même forgé ou précisé de nombreux concepts et a laissé le modèle d'un chercheur curieux plutôt que monomaniaque, bien conscient de ses propres limites et de s'appuyer sur les "épaules de géants". Plus proche de la biographie intellectuelle que du manuel théorique, la démonstration d'Arnaud Saint-Martin est ainsi plutôt réussie.

01/09/2013 - Igor Martinache - Alternatives Economiques

 

Cet ouvrage est entièrement consacré à Robert King Merton, un classique de la sociologie étasunienne. Célèbre pour avoir fondé la sociologie de la science, Merton reste plus communément associé au thème de la prophétie autoréalisatrice ou réduit au fonctionnalisme. Arnaud Saint-Martin propose un travail qui contribue à dépasser cette réception, notamment en rendant compte de ce que Merton a explicitement systématisé entre la primauté donnée aux structures sociales et le poids des effets inattendus de l’action. Plusieurs questions structurent une ambition générale qui interroge l’existence d’une théorie unifiée, la matière d’un style sociologique, la consistance épistémologique et méthodologique d’un code mertonien. Comment résonne la politique des théories de moyenne portée ? Où en est l’analyse fonctionnelle ? Quelles sont les contributions théoriques d’un « classique moderne » de la sociologie américaine disparu il y a dix ans ? Les réponses se dessinent progressivement dans ce texte, et les quatre chapitres donnent le rythme d’une démarche de connaissances inscrite dans un parcours.

02/06/2013 - Williams Nuytens - Liens socio

 

Table des matières

Introduction
Décoder une œuvre kaléidoscopique
I / « Uun vie d'étude »
« A True Yankee Doodle Baby »
La « période magique » de Harvard
Entre Columbia et le Bureau of Applied Social Research
La consolidation d’un leadership
«A Humanistic(ally inclined) social scientist» : le style de Merton
Une sociologie à (re)découvrir ? La réception française de Merton
II / Le fondateur de la sociologie de la science
La matrice de la Merton thesis
Un exercice académique important - L’institutionnalisation de la science moderne - La « thèse » de Merton - Des conséquences non désirées du prêche puritain - « Facteurs intrinsèques » et « extrinsèques » du développement de la science et de la technique

L’institution scientifique disséquée
L’ordre social et la structure normative de la science - Restructuration de l’ethos scientifique : force de l’ambivalence - Le laboratoire de la science : un sujet pour l’analyse fonctionnelle
L’institution de la sociologie de la science mertonienne
III / Le travail sociologique selon Merton
Un « marchepied » théorique pour la sociologie
Social theory, systématique et histoire de la sociologie- Une « politique de la théorisation sociologique » : les « théories de moyenne portée » - Portée des théories spécifiques
Un triangle à parfaire : théorie, méthodologie et recherche empirique
« Codifier » la pratique d’enquête - Un flux de découvertes fortuites : les recherches sur la propagande au Bureau of Applied Social Research
Un paradigme pour la sociologie de la connaissance
L’introduction, puis l’« américanisation » d’un domaine de connaissance - Implications politiques de la sociologie de la connaissance - Des exercices « shandéens » d’épistémologie sociale - Les mots des sciences sociales
Du métadiscours à la pratique
IV / Les apports théorique de Merton
Structures et dynamique de l’organisation sociale
Le paradigme « Structure sociale et anomie » (1938) - Une batterie de concepts pour analyser la structure sociale - Caprices de la structure et « perversités de la logique sociale »
Intermezzo
. Une « théorie générale » chez Merton ?
L’analyse fonctionnelle en sociologie
Réviser et codifier par le paradigme - Tests de l’analyse fonctionnelle - Sauver l’analyse fonctionnelle ? - Théorie et politique
Et pourtant elle marche
Conclusion
Reprères blbliographiques.

Droits étrangers

ROBERT K. MERTON’S SOCIOLOGY


Robert K. Merton (1910-2003) is a major figure of 20th century US sociology. His name remains attached to the « functionalist » ideas, that were preponderant in the years 1950-1960, but he is also associated with the development of key Sociology concepts («self-fulfilling prophecy», «medium theory», «ethos of science», etc).
This book provides an overview of Merton’s work. Concepts, fields of research and the author’s main scientific interests are presented here.


Arnaud Saint-Martin is head of research at the CNRS (laboratoire PRINTEMPS, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines). A sociologist of sciences and technology, his research focuses on Space Research and the elaboration of European space politics.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites