La société vue du don
Manuel de sociologie anti-utilitariste appliquée

Philippe CHANIAL

Le don fait-il encore société ? Ou, du moins, contribue-t-il encore à certains de ses ressorts essentiels ? Est-il toujours actuel ? En apparence, non. Les sociétés anciennes se sont pensées dans le langage du don mais nous, modernes, parlons un tout autre idiome, celui de l’intérêt notamment. Peut-être nous arrive-t-il encore, dans l’intimité et dans nos relations personnelles, de donner, mais il semble bien illusoire, et surtout bien naïf, de considérer que le don serait toujours au cœur de nos sociétés contemporaines et qu’il contribuerait encore à nourrir liens, échanges et identités sociales. Faut-il alors, comme y invite la sociologie aujourd’hui, l’abandonner au folklore des anthropologues et aux spéculations des philosophes ?
Conçu comme un manuel de sociologie anti-utilitariste résolument empirique et appliquée, ce livre vise, au contraire de ces évidences partagées, à rappeler, à l’épreuve des terrains les plus variés, que le système du don – le « donner-recevoir-rendre » de M. Mauss – n’est aujourd’hui ni mort, ni moribond mais bel et bien vivant pour qui sait voir. Plus encore, il suggère que le don constitue, aujourd’hui comme hier, le système même des relations sociales en tant qu’elles sont irréductibles aux relations d’intérêt économique ou de pouvoir, aussi prégnantes soient-elles. La sociologie a donc tout à gagner à porter sur les phénomènes sociaux un regard neuf, à chausser d’autres lunettes que celles qui se bornent, un peu paresseusement, à démasquer, toujours et partout, l’intérêt et le pouvoir. Les lunettes du don.
Vus du don, les champs classiques de la sociologique prennent un tout autre relief. Qu’il s’agisse du monde du travail et des organisations, de la sociabilité, familiale, amicale, amoureuse, des questions de genre et d’identité, de la protection sociale et de la solidarité ; des associations ou de la philanthropie ; du champ de la médecine et de la santé ou encore de la religion, de l’art et de la science, chacune des contributions ici réunies, rédigées par des spécialistes reconnus dans ces différents domaines, démontre combien le paradigme du don ouvre la voie à une intelligence inédite des phénomènes sociaux. Invitant le sociologue à porter son regard sur ce qui circule entre les hommes (et pas uniquement sur ce qu’ils prennent et accumulent), il donne à voir cette délicate essence du social si chère à Marcel Mauss.

Version papier : 30,50 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Textes à l'appui / Bibliothèque du M.A.U.S.S.
Parution : mai 2008
ISBN : 9782707154569
Nb de pages : 576
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Philippe CHANIAL

Philippe Chanial, secrétaire général de La Revue du MAUSS, est maître de conférences en sociologie à l’université Paris IX-Dauphine, où il codirige le CERSO (Centre d’études et de recherches en sociologie des organisations).

Table des matières

Introduction. Ce que le don donne à voir, par Philippe Chanial - I / Monde du travail, monde du don ? - Don et sociologie des organisations - 1. Travail, organisation et échange social, par Norbert Alter - 2. Don et stratégie, par Jacques T. Godbout - Le don au travail - 3. Quand les gens d’affaires se font des cadeaux, par Jacques T. Godbout - 4. Licenciements collectifs : le prix d’une dette symbolique, par Sylvie Malsan - 5. Les enjeux identitaires du don dans les relations entre gardiens et locataires du logement social, par Hervé Marchal - 6. L’esprit du don : archaïsme ou modernité de l’élevage ?, par Jocelyne Porcher - II. Sociabilités, genre et identités : les liens du don - En guise de préambule - 7. La part du don. Esquisse d’évaluation , par Ahmet Insel - Famille et amour - 8. Rituel oblatif d’un mariage en France contemporaine, par Guy Nicolas - 9. Don, dette et réciprocité dans la parenté, par Jacques T. Godbout - La sociabilité entre amitié et rivalité - 10. Le don des paroles. Ce que dire veut donner, par Alain Caillé -11. La table sens dessus dessous. De l’hospitalité agonistique, par Marianne Mesnil et Vintilà Mihailescu - 12. Le don mauritanien, par Serge Latouche - 13. Jeunes issus de l’immigration et domination postcoloniale : la dette en trop, par Julien Rémy - Le sexe du don - 14. Assujetties au don. Réflexions sur le don et le sujet féminin, par Elena Pulcini - 15. Dons jouant. Âgon et séduction, par Julien Rémy - 16. Du sexe des dons, par Philippe Rospabé - III. État, solidarité et protection sociale : justice et injustice du don - Genèse de l’État et de la protection sociale - 17. Du don à l’impôt. Libéralité et finances de la monarchie française d’Ancien Régime, par Alain Guery - 18. Donner aux pauvres, par Philippe Chanial - Don et politiques sociales - 19. Structures et pratiques de l’échange dans le RMI , par Frédéric Cauvet - 20. Du travail social : la part du don, par Paul Fustier - IV. Association et philanthropie : agir par le don - Don et association - 21. Liens primaires et tiers secteur, par Jacques T. Godbout - 22. La société civile mondiale qui vient , par Alain Caillé - Philanthropie et action humanitaire - 23. La philanthropie moderne à la lumière de Marcel Mauss, par Ilana Silber - 24. Le sacrifice impossible : contradictions de l’action humanitaire, par Soizick Crochet - V. Médecine-santé : soigner, donner, sacrifier - Don de soin, don de soi ? - 25. Don et sacrifice en cancérologie, par Isabelle Marin - 26. Du médicament comme don et symbole, par Dominique Bourgeon (et Alain Caillé) - 27. De la dette à l’identité : le don d’organes et de sang, par Jacques T. Godbout - 28. Le cadeau empoisonné ou la double greffe de Jacques X., par Dominique Bourgeon - 29. Gémellité et métiers du soin. Du don de vie au don de soi, par Dominique Bourgeon - Érosion du don et déshumanisation de la médecine - 30. Le don, la maladie et la déshumanisation de la médecine, par Alain Caillé - 31. L’érosion de la « part gratuite » en médecine libérale, par Philippe Batifoulier et Bruno Ventelou - VI. Religion, art et science : l’énigme du don - Religion et sacré - 32. La religion, un lien social articulé au don, par Jean-Paul Willaime - 33. Repères pour une histoire de la naissance de la grâce, par Camille Tarot - 34. L’éthique catholique et l’esprit du non-capitalisme, par Marcel Hénaff - Art, science et création - 35. Des dons et des talents, par Lewis Hyde - 36. Communauté scientifique, communauté du don ?, par Lewis Hyde -37. Le don, l’art et la science, par Jacques T. Godbout - Pour conclure cet ouvrage - 38. Donner une épitaphe, par Louis Maitrier - Postface. Esquisse d’une grammaire des relations humaines en clé de don, par Philippe Chanial - Origine des textes.

Droits étrangers

SOCIETY AND THE GIFT PARADIGM


Written as a manual of anti-utilitarian sociology, this book intends to prove that the paradigm of Gift devised by M. Mauss is neither dead nor dying but very much alive to those who know how to see. Now as then, the concept of Gift is at the heart of the social bond. Sociology has everything to gain by taking a fresh look at social phenomena, and not limiting itself to looking, always and everywhere, for power and self interest.


Philippe Chanial is co-editor of the Revue du MAUSS, senior lecturer in sociology at the university Paris IX-Dauphine, where he codirects the CERSO (Centre d’études et de recherches en sociologie des organisations). This volume brings together over thirty contributions, including articles by N. Alter, A. Caillé, J. Godbout, A. Guéry, M. Hénaff, I.Marin, I.Silber, C. Tarot, J-P. Willaime etc.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites