La planète des naufragés
Essai sur l'après-développement

Serge LATOUCHE

Les naufragés du développement sont partout, dans les banlieues des métropoles, dans les bidonvilles du tiers monde, dans les réserves où survivent les espèces humaines mal protégées en voie de disparition. Le monde de gagnants fabrique de plus en plus d'exclus. Poursuivant l'analyse engagée dans L'Occidentalisation du monde, Serge Latouche approfondit dans cet ouvrage la réflexion sur les causes de cette évolution. Partant d'une critique mordante du « monde des gagnants », il propose un autre regard sur son envers, la planète des « vaincus » de la modernité. Explorant les îles de l'archipel de l'informel, il montre comment les victimes du développement réagissent pour assurer leur survie, comment se crée une authentique culture de la pauvreté, préfiguration possible d'une autre société. La dimension techno-économique se trouve totalement réenchassée dans un tissu de réseaux de solidarité et de réciprocité reconstruit sur de nouveaux imaginaires bricolés avec plus ou moins de bonheur. Cette tentative de récréation du lien social est source d'espoir, mais peut-elle résister aux menaces qui pèsent sur elle ?

Version papier : 18,29 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : septembre 1991
ISBN : 9782707120595
Nb de pages : 240
Dimensions : 135 * 220 mm

Serge LATOUCHE

Serge Latouche est un économiste et philosophe français. Professeur émérite à la faculté de Droit, économie et gestion Jean Monnet (Sceaux) de l’université Paris-XI, il est Objecteur de croissance et président de l’association des amis d’Entropia (Revue d’étude théorique et politique de la décroissance). Il est aussi l’un des « contributeurs historiques » de La Revue du MAUSS.
Il est notamment l’auteur de L’Occidentalisation du monde : Essai sur la signification, la portée et les limites de l’uniformisation planétaire (La Découverte, 1989), L’Autre Afrique, entre don et marché (Albin Michel, 1998), Justice sans limites (Fayard, 2003), L'invention de l'économie (Albin Michel, 2004), Survivre au développement : De la décolonisation de l’imaginaire économique à la construction d’une société alternative (Mille et une nuits, 2004), Décoloniser l'imaginaire. La pensée créative contre l'économie de l’absurde (Parangon, 2004), Le pari de la décroissance (Fayard, 2006), Petit traité de la décroissance sereine (Mille et une nuits, 2007).

Table des matières

Avant-propos : La rigueur, la passion et l'observation - I/ Le naufrage - 1. Les naufragés du développement - Les deux planètes - Les exclus du banquet de la société de consommation - La fin du tiers-monde et les trois « quarts-mondes » - La planète des vaincus - L'enfer et le paradis - La grande société réfutée - 2/ Le mythe du monde des gagnants : la France qui gagne...et le Burkina Faso - Un monde de gagnants - Tous gagnants - Le jeu n'est pas à somme nulle : gagner ensemble - Une « machine humaine » - Les trois cercles du paradis, ou le rajeunissement des vieilles lunes - Le mythe de l'harmonie des intérêts - La loi de Say et la bonne action-bonne affaire - Le scandale des perdants - 3/ Le naufrage de la grande société - L'ambivalence de la modernité - Le mythe de la grande société - La guerre économique et la réalité de la concurrence - Le pris de l'opulence - La morale des affaires et la raison d'État économique - La démoralisation publique - La vérité de l'assistance: l'aide qui tue - La machine à exclure - II/ L'île refuge - 4. L'archipel de l'informel - La signification de la coupure formel/informel - La situation paradoxale de l'informel face à l'ethnocentrisme de l'économie - Les conflits d'interprétation de l'économie informelle - 5. Le chant des sirènes. Quelles perspectives après le développement - La tentation du développement, les nouveaux pays industriels (NPI) et les paradoxes de la normalisation de l'informel - Le paradoxe logique de la normalisation de l'informel - L'ambiguïté des politiques « d'appui » au secteur informel - Développement « alternatif » et alternative au développement - Les ambiguïtés de l'autosuffisance alimentaire - Le piège des besoins fondamentaux - Les technologies appropriées, pour quoi faire? - 6/ La société des naufragés - Niveau de vie - L'invasion récente du PNB par tête - Origine ancienne et signification - L'incongruité du niveau de vie dans le ties monde - La richesse déniée de l'autre et la redécouverte de la pluralité de la vie - Une grande société de mendiants - La nouvelle vie - L'île des non-Robinson - La synthèse des prophètes - Le rat des villes et le rat des champs - La menace démographique - Holisme et individualisme - Société technicienne et société à visage humain - Dynamisme et solidarité - Conclusion - Le lieu de la planète des naufragés - Menaces sur la nouvelle planète - Le bonheur sans plus.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites