La dette des pays en développement

Marc RAFFINOT, Marin FERRY

Cet ouvrage met en perspective les événements récents dans le domaine de l’endettement des pays en développement. La récurrence des crises des pays émergents jette un doute sur la rationalité des marchés financiers et met en question l’ouverture croissante aux mouvements de capitaux préconisée par les institutions financières internationales. La réforme du cadre institutionnel établi à Bretton Woods, maintes fois reportée, devrait viser à prévenir les crises et à accélérer leurs traitements, en les rendant plus équitables.
À l’opposé, les réductions de dette dont bénéficient certains pays à faible revenu, qui culminent avec l’initiative d’annulation de la dette multilatérale (2005), témoignent d’une situation nouvelle : les engagements en termes de développement entrent en conflit avec les droits des créanciers. Ces annulations risquent toutefois d’approfondir l’exclusion des pays pauvres des marchés des capitaux, à moins qu’elles ne débouchent sur un réendettement porteur de nouveaux risques.

Version papier : 10 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°136
Parution : juillet 2019
ISBN : 9782348043604
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348044212
Format : EPUB

Marc RAFFINOT

Marc Raffinot est enseignant-chercheur émérite à l’université Paris-Dauphine (LEDa DIAL). Il est spécialiste du développement et de l’endettement international (notamment Turquie, Liban, Burkina Faso, Bénin).

Marin FERRY

Marin Ferry est chercheur associé à l’UMR LEDa (université Paris-Dauphine, IRD, CNRS). Il est spécialiste des questions de financement du développement et notamment des initiatives d’annulation de dettes.

Table des matières

Introduction
I / Financement extérieur et endettement

L’endettement : notions et mécanismes de base
Une dette est un contrat, une promesse de paiements futurs - Une dette est un contrat - L’emprunt est une opportunité - L’endettement implique des risques
Les flux créateurs d’endettement et les autres
Qu’appelle-t‑on financement ? - Le financement extérieur est composé de flux très différents
Endettement des PED : continuité et ruptures dans l’histoire longue
Crises d’endettement dans la « première mondialisation » - Le changement de cadre institutionnel après la Seconde Guerre mondiale - L’endettement des pays en développement depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale - Financement et endettement de la fin de la Seconde Guerre mondiale à la grande crise d’endettement de 1980‑1982 : du public au privé - Les émergents et les autres : de la segmentation du marché à la fracture. Le grand tournant de 1988‑1989 et la partition des pays en développement - De la fracture à la fin du dualisme institutionnel ?
II / La soutenabilité de la dette
La notion de soutenabilité (ou viabilité)
L’endettement, l’accroissement des revenus et le fardeau de la dette
Une contrainte sur le revenu national - Une contrainte budgétaire - Une contrainte en devises
L’évaluation de la soutenabilité de la dette par les ratios
Des ratios pour évaluer les risques - Endettement et surendettement : la notion de seuil
Première étape pour l’analyse de la soutenabilité : l’analyse de la dynamique de l’endettement
Dynamique, solvabilité et soutenabilité - Extension de l’analyse mécanique de la dynamique de l’endettement : l’instabilité - Extensions de l’analyse mécanique de la dynamique de l’endettement : interrelations entre variables et variables omises
Le fardeau virtuel de la dette
Les conditions systémiques du remboursement
III / Le traitement traditionnel des crises
Les acteurs, leurs objectifs et leurs contraintes
Les États créanciers - Les banques commerciales - Les institutions financières internationales (IBW) : le chef d’orchestre empêtré - L’absence de solidarité des débiteurs - Les interactions entre acteurs
La restructuration du service de la dette
Le Club de Paris - Le « Club de Londres »
Les programmes d’ajustement structurel (PAS)
IV / Dette des pays émergents : historique des traitements innovants et multiplication des crises jusqu’en 2001
Traitements innovants de la crise de 1982
La constitution de provisions par le système bancaire - L’apparition du marché secondaire des créances - Les rachats de dette - Les échanges de créances contre actifs (debt-equity swaps) - Les autres échanges - La titrisation des créances - Le plan Brady (1989)
Le développement des marchés financiers et la multiplication des crises
Des réductions de dette ?
La montée de la dette intérieure et de la dette extérieure privée
L’autoassurance contre les crises : remboursements anticipés et accumulation de réserves
V / Dette des pays à faible revenu : de l’annulation totale au réendettement
L’insoutenable légèreté de la dette des pays à faible revenu
Des traitements de la dette de plus en plus favorables
Les réductions de la dette multilatérale
L’initiative pays pauvres très endettés (PPTE) - De la réduction à l’annulation : l’initiative d’allègement de la dette multilatérale (IADM, 2005) - Des initiatives complexes, gérées de manière discrétionnaire - Une démarche inéquitable, une incitation contre-productive - Quel coût ? Quel partage du fardeau ?
Bref bilan provisoire des initiatives de réduction de dette
VI / Perspectives
Pays émergents : réguler le marché financier international ?
Réduire la volatilité des flux de capitaux ? - Modifier les techniques financières ? - Prévenir les crises ou les gérer ? - Impliquer les créanciers privés
Pays à faible revenu : le financement du développement après les annulations de dette ?
Faut-il un recours systématique aux annulations ? La légitimité de la dette et la doctrine de la « dette odieuse » - Un financement en mutation : une nouvelle composition pour de nouveaux risques ?
Revoir l’architecture financière internationale ?
Conclusion
Repères bibliographiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites