La corne de vache et le microscope
Le vin « nature », entre sciences, croyances et radicalités

Christelle PINEAU

Dans les années 1980, des vignerons en dissidence avec le modèle vitivinicole productiviste et l’utilisation de produits chimiques de synthèse ont transformé leurs pratiques pour devenir des vignerons « nature ». Très implanté en France, ce réseau ne cesse depuis d’engendrer de nouveaux adeptes.
Cette nouvelle paysannerie militante et hétérogène fonde son identité commune sur le respect des sols, du milieu, privilégiant les actions de prévention dans le but de tendre vers une autonomie du végétal et des vins. Chaque étape nécessite un investissement total de ces « vignerons-chercheurs » qui peuvent avoir recours à la biodynamie (compost fait à partir de bouse de vache introduite dans des cornes par exemple) et/ou à la microbiologie (observation des levures indigènes au microscope). Par-delà les frontières des savoirs renvoyés soit dans les catégories du sensible ou de l’ésotérisme, soit de l’intelligible ou de la raison, ils tissent des liens.
Phénomène de société éphémère pour les uns, point de départ vers une redéfinition des façons de faire et de boire du vin pour les autres, les vins « nature » s’invitent dans les débats sur l’écologie et la santé publique. Entre attraction et répulsion, ils provoquent des réactions contrastées, rarement neutres ou pondérées.
Partie dans les vignobles de France où se concentrent majoritairement ces vignerons (Anjou, Ardèche, Beaujolais, Jura, Minervois, etc.), Christelle Pineau a cherché à comprendre les motivations profondes de leurs choix radicaux et exigeants qui les conduisent à élaborer ces vins si singuliers et pluriels.

Version papier : 20 €
Version numérique : 13,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de Augustin BERQUE
Collection : Sciences humaines
Parution : février 2019
ISBN : 9782348041747
Nb de pages : 248
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782348042546
Format : EPUB

Christelle PINEAU

Christelle Pineau est docteure en anthropologie sociale et ethnologie, chercheuse associée à l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain de l’EHESS. Ses travaux portent en particulier sur le domaine du vin, et croisent les études de genre.

Extraits presse

Déclarer produire des vins « nature » revient à souligner le fait que les autres, les conventionnels comme les bios, ne le sont pas. Confidentiels, ces jus de raisin fermentés jettent le trouble dans le monde viticole. En œnophile intriguée, Christelle Pineau a consacré sa thèse d’anthropologie à ces paysans vignerons qui ont choisi de s’engager dans la fabrication risquée de ces produits si singuliers. La Corne de vache et le Microscope, le livre qui en résulte, a la précision clinique d’un travail académique, la lourdeur de l’écriture en moins. La jeune chercheuse nous entraîne dans son enquête en Anjou, en Ardèche, dans le Minervois, dans le Jura ou dans le Beaujolais, à la rencontre de ces hommes et de ces femmes aux parcours marqués par une rupture drastique avec leur milieu d’origine. [...] Au-delà des savoureuses descriptions ethnographiques, Christelle Pineau nous révèle le rapport au monde de ces agriculteurs, dont les pratiques quotidiennes sont, elles aussi, totalement subordonnées au respect de la nature.

22/02/2019 - Anne Both - Le Monde

 

La chercheuse et journaliste française Christelle Pineau vient [...] de publier son travail universitaire sur l'intrigante galaxie française des vignerons nature, entrés en dissidence avec les pratiques productivistes et chimiques qui régnent encore en maître dans nos vignobles. L'ouvrage s'appelle La corne de vache et le microscope, une manière de mettre d'emblée en exergue les deux modèles agricoles, a priori opposés, qui inspirent ce mouvement-là. D'une part, la biodynamie, créée par Rudolph Steiner en 1934, qui préconise une culture en harmonie avec le cosmos, avec - entre autres - l'utilisation homéopathique de compost enterré dans des cornes de vache. D'autre part, les travaux du vigneron chimiste Jules Chauvet, considéré comme le théoricien du vin naturel, qui étudia scientifiquement le rôle des levures. Entre ces deux pères putatifs, entre ésotérisme et microbiologie pointue, cette nouvelle génération de producteurs dessine ses propres pratiques culturales, en empruntant tantôt à l'un, tantôt à l'autre, souvent aux deux. L'anthropologue file donc sur les routes de France, du Jura au Val de Loire, de l'Ardèche au Minervois, à la rencontre de ces néovignerons radicaux, qui réinventent un métier millénaire. [...] On sent chez l'auteure une empathie pour ce milieu et une tendresse pour ces cuvées; inclinaisons bien éloignées de la froide rigueur d'une étude universitaire standard. C'est sans doute pour cela que sa thèse se sirote presto, comme un verre de beaujolais sans soufre.

09/03/2019 - La Tribune de Genève

 

L'anthropologue et ethnologue Christelle Pineau est partie à la rencontre des vignerons qui font du vin nature partout en France. [...] Au cœur des débats de santé publique et d'écologie, l'auteure porte un autre regard sur ces vignerons qui travaillent, communiquent et produisent à leur façon.

01/03/2019 - La Vigne

 

Une passionnante étude sur les vignerons adeptes de la bio-dynamie et qui inventent une nouvelle façon de « faire » et de boire le vin. Indispensable à l’heure de l’écologie intelligente.

03/05/2019 - Bernard Cattanéo - Le Courrier Français

 

Vidéos






 

Table des matières

Édito : On cause du peuple
Ces hommes qui détestent les femmes, par Tanguy Grannis
Manifeste xénoféminisme, par Laboria Cuboniks
Quand le stade déborde sur le mouvement social, par GeKo
Noms d'oiseaux et vacheries entre intellos, par Jean-Marie Durand
Génocide au Rwanda : l'historiographie en terrain miné, par David Servenay
La Chine, empire du blob, par George Dupin et Emmanuel Rubio
La new romance et ses nuances, par Alice Béja
À Bruxelles, la culture lost in translation, par Antoine Pecqueur
Kosovo. Les fantômes d'une « guerre de gauche », par Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin
Beijing Calling, par Nathanel Amar.

Droits étrangers

COWS’ HORNS AND THE MICROSCOPE
“Natural wine”: between science, beliefs and the radical

Since the 1980s, some French winegrowers, who are against production-driven viniculture and the use of chemicals, have changed their practices through respect for the soil and the autonomy of plants and wines (with help from biodynamics or microbiology).
The author sets out to meet them and to understand their deep-seated motivation. Her field survey provides a dynamic, evolving picture, full of interesting detail, of this unusual network which brings our senses to life.


Christelle Pineau holds a PhD in social anthropology and ethnology and is an associate researcher in the Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, (Social Sciences research centre) at the EHESS, Paris. She specializes in research in the field of wine and gender studies.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites