La France noire en textes
Présences et migrations des Afriques, des Amériques et de l'océan Indien en France

Sylvie CHALAYE, Éric DEROO, Dominic THOMAS, Mahamet TIMERA, Pascal BLANCHARD

Le long cheminement de l’histoire des populations afro-antillaises en France a longtemps été absent des représentations de l’histoire de France, dont il est pourtant partie intégrante. C’est dire l’importance de ce livre, retraçant pour la première fois la formidable aventure qui a vu évoluer le regard de la France sur les Afro-Antillais à travers les siècles. Reprenant l’ensemble des textes qui accompagnaient la première édition largement illustrée du beau livre publié sous le même titre en 2011, cet ouvrage événement constitue une référence majeure sur plus de trois siècles de présence des Noirs en France, issus d’Afrique subsaharienne, des Antilles, des Comores, de Madagascar, de la Réunion, de Nouvelle-Calédonie ou de Guyane.
L’histoire de la France noire commence au XVIIe siècle, quelques décennies avant le terrible Code noir (1685), et traverse plus de trois siècles d’histoire de France : trois siècles de présences caribéennes, africaines, issues des États-Unis ou de l’océan Indien, dans l’Hexagone, trois siècles d’une histoire culturelle, politique et économique intense et méconnue. Rédigé par les meilleurs spécialistes français et internationaux, pour un regard transversal sur une histoire aux mille et un visages, ce livre montre comment ces présences ont contribué à bâtir ce pays et la République. C’est au creuset de ce récit que l’on peut comprendre les enjeux du présent.

Version papier : 19,50 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de Alain MABANCKOU
Collection : Cahiers libres
Parution : octobre 2012
ISBN : 9782707174703
Nb de pages : 300
Dimensions : 155 * 240 mm
ISBN numérique : 9782707175649
Format : EPUB

Sylvie CHALAYE

Éric DEROO

Éric DEROO

Éric Deroo, spécialiste de l'histoire coloniale, de ses troupes et de leurs images, auteur de nombreux livres sur ces thèmes, est chercheur associé au GDR 2322 du CNRS Anthropologie des représentations du corps (Marseille).

Dominic THOMAS

Dominic THOMAS

Dominic Thomas, directeur du département d’études françaises et francophones de l’université de Californie à Los Angeles (UCLA), est spécialiste des politiques d’échanges culturels entre l’Afrique et la France et des questions d’immigration et de racisme en Europe. Il a notamment publié La France noire (avec Pascal Blanchard, La Découverte, 2011) et Africa and France : Postcolonial Cultures, Migration, and Racism (Indiana University Press, 2013).

Mahamet TIMERA

Pascal BLANCHARD

Pascal BLANCHARD

Pascal Blanchard est historien, chercheur associé au Laboratoire communication et politique (CNRS), spécialiste du « fait colonial » et des immigrations. Il a codirigé l’édition des huit ouvrages du coffret Un siècle d’immigration des Suds en France (GRA, 2009) et des ouvrages tels Le Paris arabe. Deux siècles de présence des Orientaux et des Maghrébins en France (La Découverte, 2003), La France noire. Trois siècles de présences (La Découverte, 2011). Documentariste, il a proposé les films Paris couleurs (France 3, 2005) et Noirs de France (France 5, 2012) et il a été co-commissaire scientifique de l’exposition « Exhibitions. L’invention du sauvage » (2012).

Extraits presse

Parions que La France noire deviendra vite un ouvrage de référence. La clarté de son propos lui garantit une audience très large. Plusieurs penseurs et chercheurs de renom (Achille Mbembe, Pap Ndiaye, Dominic Thomas, Elikia M'Bokolo, Françoise Vergès, François Durpaire...) y ont apporté le fruit de leur expérience. Le résultat est frappant avec plus de, 750 documents, photos, coupures de presse et iconographies qui matérialisent les apports irréfutables de ces "présences noires" qu'on ne trouvera pas forcement dans les manuels qui racontent l'histoire officielle de la France...

30/10/2011 - Alain Mabanckou - Jeune Afrique

 

Qu'est-ce que la France noire ? Celle du Code noir qui régit, à partir du XVIIe siècle, le statut des esclaves venus d'Afrique ou celle du chevalier de Saint-George et de Toussaint-Louverture ? Celle, fondamentalement inégalitaire, des colonies ou celle de Joséphine Baker et d'Aimé Césaire, plus tolérante en apparence, qui a pu faire rêver des Afro-Américains comme les écrivains Frank Yerby et Chester Himes ? Ou encore, plus près de nous, celle "black, blanc, beur" du Mondial de football 1998 ou plutôt celle des quotas dans l'équipe de France de Laurent Blanc ? Le concept de "french paradox" opère aussi quand on se penche sur l'histoire des présences noires en France. Une histoire fragmentée, diverse, traversée d'ambiguïtés et parfois tiraillée entre les pôles extrêmes que sont la négrophobie et la négrophilie, entre fascination et répulsion. Surtout, il s'agit d'une réalité longtemps déconsidérée et reléguée à la marge, occultée par des stéréotypes tenaces et encombrants, des images figées et éminemment réductrices. Voilà pourquoi La France noire est un livre important. Sous la direction de Pascal Blanchard, historien spécialiste du fait colonial et des immigrations d'outre-mer, les auteurs qui ont contribué à cette somme préfacée par le romancier Alain Mabanckou, déconstruisent ces clichés, désamorcent les mythes et les fantasmes pour enfin faire émerger l'unité, dans sa diversité même, de cette "histoire française à part entière", celle des présences antillaises et africaines qui imprègnent la France depuis plus de trois siècles.

30/10/2011 - Elisabeth Philippe - Les Inrocks

 

Existe-t-il une histoire des " noirs " de France ? Peut-on regrouper sous la même bannière les personnes issues des migrations d'outre-mer et africaines ? Un collectif de chercheurs, parmi lesquels des spécialistes reconnus de l'histoire de l'Afrique et de la période coloniale, a décidé de répondre par la positive à cette question sensible, en publiant, jeudi 3 novembre, un vaste ouvrage : La France noire. Publié sous la forme d'un beau livre illustré de plus de 350 pages de papier glacé, La France noire tente de retracer plus de " trois siècles de présence ", " d'Afrique, des Caraïbes, de l'Océan indien et d'Océanie ", de l'ancien régime à nos jours. Nourri par de nombreux documents inédits, l'ouvrage raconte une histoire à la fois politique et culturelle : de l'abolition de l'esclavage (1848) à l'arrivée d'Audrey Pulvar à la tête du journal de France 3. La particularité du livre est de s'inscrire dans une démarche militante de sensibilisation du grand public. Une exposition itinérante sur ce que peut être l'histoire des " noirs " doit commencer à tourner partout en France à partir de décembre. Et, dès janvier 2012, une série de trois documentaires intitulée Noirs de France sera diffusée sur France 5.

03/11/2011 - Elise Vincent - Le Monde

 

L'historien Pascal Blanchard publie, aux Editions La Découverte, La France noire, trois siècles de présences. Fruit de plusieurs années de recherche, ce beau livre, inspiré des "black studies" anglo-saxonnes, entend intégrer au récit national une histoire méconnue et souvent pleine de préjugés.

09/11/2011 - Marie Barbier - L'Humanité

 

La crise mondiale, les cuisants lendemains des révolutions arabes et la présidentielle de 2012 mobilisent l'attention. Point de banlieues qui brûle. Aucun nouveau "débat" sur l'identité nationale à l'horizon... Tant mieux. Sinon, nul doute que La France noire, livre édité sous la direction de Pascal Blanchard, historien et chercheur au CNRS, aurait suscité polémiques et pugilats inutiles. N'en déplaise à certains, cet ouvrage ne bascule pourtant pas dans le piège du communautarisme ou de la victimisation. Evénement remarquable par son ambition, il s'inscrit dans un vaste programme de célébrations (50° anniversaire des indépendances africaines notamment) emmené par l'Association pour la connaissance de l'histoire de l'Afrique contemporaine (Achac), fondée en 1933. Autant d'événements qui ont donné lieu cette année à des hommages épars, sans visibilité réelle, sans réflexion de fond. Et voilà qu'en un livre tout est dit. Fruit d'années de recherches, cette entreprise retrace l'histoire politique, militaire, culturelle et sociale des liens entretenus par notre pays avec le continent noir, du XVII° siècle à nos jours.

19/11/2011 - Frédérique Briard - Marianne

 

Table des matières

Préface,par Alain Mabanckou
Introduction. Depuis 1685 : trois siècles de présences en France
Les étapes oubliées d’une histoire croisée
Tout commence avec le Code noir…
Contrôler, surveiller, compter…
Regard sur les Noirs…
Combat révolutionnaire et abolition
Avatars thermidoriens et ségrégation d’Empire
De la fin de l’Empire (1815) à la seconde abolition (1848)
Noir-Français ?
1. 1848-1849 : sauvages. De l’affranchi au sujet colonial
Des Noirs invisibles sous le Second Empire
Le temps des « sauvages »
Tous aux expositions…
Exhibitions de Nègres
Le Noir est à la mode…
Le grand tournant de 1889
2. 1890-1913 : indigènes. Premières présences et imaginaires coloniaux
Une décennie de figuration coloniale
Une nouvelle génération politique
Le monde noir monte sur scène et pénètre les imaginaires
Une nouvelle génération d’expositions… et de figurants
Arts nègres et corps noirs
L’avant-guerre et la mobilisation de la Force noire
3. 1914-1924 : tirailleurs. Forces noires et premiers combats
De nouveaux recrutements
Un tournant dans la guerre
À l’arrière…
Opinion publique, surveillance et rapatriement
1919 : rendez-vous à Paris
1920-1924 : xénophobie et « honte noire »
Sur la scène et sur le ring…
Le grand retour des colonies
4. 1925-1939 : Nègres. Les négritudes en mouvement
Combat pour la « race noire » ou pour l’égalité républicaine ?
Nouvelles visibilités
L’Exposition coloniale de 1931
Pressions xénophobes et combats politiques
La pensée noire à la conquête des esprits
Une nation repliée sur elle-même
5. 1940-1956 : Noirs. Présences africaines, ruptures ultramarines
Des premiers combats aux massacres des « Nègres »
Frontstalags et « prisonniers de couleur »
Solidarité, évasion et résistance
Vichy et l’empire colonial
Sous l’Occupation, la vie continue…
La libération vient d’Afrique… et d’Amérique
Retour aux phobies d’avant-guerre
Ruptures institutionnelles
La France, rendez-vous des mondes noirs
Les indépendances africaines commencent en 1956…
6. 1957-1974 : immigrés. La nouvelle vague afro-antillaise
Nouvelle vague antillaise : le Bumidom
Travailleurs noirs en France
Nouvelle génération étudiante et intellectuelle
Le temps des luttes…
Les frontières se ferment
7. 1975-1998 : Blacks. Bleus, Blancs, Blacks…
Le temps des luttes et des expulsions
Le grand tournant des années 1980…
Vibrations noires
Blacks, Noirs et Français ?
Génération black et culture métissée : en marche vers 1998…
8. Depuis 1999 : Français. Citoyenneté noire, cultures métissées
Les lendemains difficiles de 1998…
Les années de basculement
Le temps des fractures
Années de rejets, années de débats…
Notes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites