L'oeil sécuritaire
Mythes et réalités de la vidéosurveillance

Élodie LEMAIRE

Depuis les années 2000, les caméras de vidéosurveillance et de vidéoprotection ont envahi notre paysage urbain. Cette nouvelle manière de protéger la population fait couler beaucoup d’encre. Or les prismes dominants (sécuritéversus liberté) et les images mobilisées (du Panoptique à Big Brother, en passant par Minority Report), en disent plus sur les fantasmes collectifs que sur les réalités concrètes de ce dispositif.
Dans ce récit d’enquête, au plus près des expériences et des représentations des acteurs publics et privés qui utilisent la vidéosurveillance au quotidien, Élodie Lemaire passe au crible les idées reçues sur cet œil sécuritaire, pour mieux en identifier les vrais dangers. En nous faisant pénétrer dans les salles de contrôle et les coulisses des tribunaux, l’auteure montre que les usages de la vidéosurveillance sont loin d’être conformes à sa réputation de « couteau suisse de la sécurité » ou de « reine des preuves ». Mais ces limites cachent d’autres dérives bien réelles, comme la banalisation d’une idéologie qui construit progressivement notre vision sécuritaire du monde social.

Version papier : 20 €
Version numérique : 13,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : SH / L'envers des faits
Parution : mars 2019
ISBN : 9782348036491
Nb de pages : 208
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782348043239
Format : EPUB

Élodie LEMAIRE

Élodie Lemaire, sociologue, maîtresse de conférences à l'université de Picardie Jules-Verne et chercheuse au Centre universitaire de recherches sur l'action publique et le politique - épistémologie et sciences sociales (CURAPP-ESS), mène depuis une quinzaine d'années ses recherches dans le domaine de la sécurité et de la justice.

Extraits presse

Souriez,vous êtes filmés ! Même si de nombreuses enquêtes ont montré que les caméras vidéo font assez peu diminuer les agressions. Mais dans cet ouvrage passionnant, l'auteure, sociologue, a choisi une autre approche. Au terme d'une enquête notamment au sein des salles de contrôle ou des coulisses des tribunaux, elle décrit les fréquentes dérives de ces dispositifs en termes de libertés, mais surtout comment ils produisent une idéologie banalisée de la surveillance et une vision sécuritaire du monde social. Maintenant, tremblez !

04/04/2019 - Politis

 

La chercheuse Élodie Lemaire s'est étonnée de l'écart entre les théories – sur cette société de surveillance et la faiblesse des savoirs sur son efficacité et ses usages. Aussi s'est‐elle lancée dans une minutieuse enquête de terrain à Braville – le nom fictif, pour des raisons d'anonymat, d'une agglomération bien réelle des Hauts‐de‐France comptant 175 000 habitants. Dans L'OEil sécuritaire. Mythes et réalités de la vidéosurveillance, elle en livre les résultats surprenants.

13/05/2019 - Alix Ratouis - Le Point

 

Le livre d’Élodie Lemaire pénètre dans les entrailles de la vidéosurveillance, au plus près de ses acteurs, qu’ils soient à leur poste ou en train de discuter autour d’un café.

21/04/2019 - Jérôme Hourdeaux - Mediapart

 

Alors que, progrès technologique aidant, on installe toujours plus de caméras dans l’espace public comme dans les lieux privés, la vidéosurveillance est tantôt présentée comme un cauchemar orwellien, tantôt comme un outil inestimable pour lutter contre le crime. Pour établir ce qu’il en est, rien ne remplace le fait d’aller examiner concrètement ses usages. C’est ce que propose Elodie Lemaire, sociologue, en passant derrière les caméras. [...] N’hésitant pas à se mettre en scène à la première personne, ce qui rend la lecture particulièrement agréable, l’auteure démontre solidement que l’ère du flicage intégral n’est pas pour aujourd’hui. Ce qui n’empêche pas l’existence d’enjeux majeurs, notamment l’essor d’un modèle de protection sécuritaire individualisé qui se substitue à la protection sociale.

01/06/2019 - Igor Martinache - Alternatives économiques

 

Table des matières

Introduction
Rompre avec les « prêt-à-penser »
Une littérature critique et spéculative
Passer derrière les caméras
I / Le couteau suisse de la sécurité
1. Des caméras partout ?
Braville sous vidéosurveillance : une greffe réussie
De la gestion urbaine à la lutte contre la délinquance
Les quartiers « chauds » placés sous surveillance
Vaincre les résistances
Un « travail social de persuasion »
2. La vidéosurveillance au-delà du sécuritaire
Qui nous surveille ?
Le « chasseur » et l’« informatrice médiatique »
Surveillance en temps différé
Un poste dévalué
La « bonne à tout faire »
3. Fantasmes et limites technologiques de la vidéosurveillance
La révolution technologique à l’épreuve du terrain
La quincaillerie sécuritaire
« On n’arrive pas à faire ce que font Les Expertsà la télé »
Dans le dédale du marché des biens de sécurité
Privilégier des projets « rentables »
Arguments-phares : massification et multifonctionnalité
Un travail d’exécution
II / La nouvelle reine des preuves
4. La vidéosurveillance dans le travail judiciaire
Il ne suffit pas de voir pour juger
Pièce à dissension
Un élément de preuve sous conditions
Une contribution réelle, mais différenciée selon les services
Des « billes » supplémentaires
Un calcul coûts/ avantages
5. La fabrique de la vidéo-preuve
Les petites mains de la vidéosurveillance
L’heure du verdict
La parole à la défense
Le travail des enquêteurs
Le triage des vidéos
À la recherche des vidéos disparues
Les obstacles visuels
Un entonnoir à filtres successifs
6. Quand la vidéo ne fait pas preuve
Un parcours semé d’embûches
Lire les PV d’exploitation plutôt que voir les vidéos
Un élément matériel peu contesté
« On ne voit pas tous la même chose »
Conclusion
Version bêta de la vidéosurveillance
Protection 2.0
Remerciements
Principaux sigles utilisés.

Droits étrangers

A WATCHFUL EYE
Myths and realities of video surveillance

In this work, Élodie Lemaire examines common beliefs about this watchful eye. Spectacular as it may be, the installation of video cameras is not an affirmation that an Orwellian style society is all-powerful: cameras are not enough to transform us into infallible judges or super policemen.
These limitations hide other, very real shifts such as the increasing power of private security companies and the progressive normalization of an ideology which encourages us to watch our neighbors and to think of ourselves as potential suspects.


Élodie Lemaire is a sociologist and associate professor at the Université de Picardie Jules-Verne. For the past 10 years her research has focused on the fields of security and justice.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites