L'exception syrienne - Caroline DONATI

L'exception syrienne
Entre marchandisation et résistance

Caroline DONATI

Près de dix ans après son arrivée au pouvoir en 2000, Bachar al-Assad demeure confronté à des défis considérables. L’« héritier » d’Hafez al-Assad a entrepris de rendre à la Syrie son statut d’acteur majeur du Moyen-Orient. Or, en dépit de son alliance avec Téhéran, d’une influence maintenue au Liban - après le retrait de son armée en 2005 - et de relais avancés dans le nouvel Irak, la pertinence stratégique syrienne est érodée. Par ailleurs, la recomposition autoritaire a accentué le repli du pouvoir sur lui-même ; elle a marginalisé davantage le Ba’th et creusé les écarts entre une élite enrichie et « mondialisée » et une majorité appauvrie.
Au terme d’un vaste travail d’enquête mené dans tout le pays, Caroline Donati analyse dans ce livre les évolutions du « système Assad » depuis sa mise en place en 1970, ainsi que celles de la société. Elle montre pourquoi l’ouverture économique accélérée sous Bachar a fragilisé les équilibres internes. Enfin, elle décrit comment la détresse sociale, le tarissement des ressources et l’absence de procédures démocratiques font le lit de mobilisations identitaires avivées par le contexte régional : du réveil sunnite au revivalisme chrétien, jusqu’aux velléités autonomistes kurdes et à l’affirmation de l’ordre tribal.
L’aspiration au changement des intellectuels, de la mouvance islamiste et de la jeunesse étant systématiquement sanctionnée par un pouvoir aux aguets, les perspectives apparaissent bien incertaines pour une population dont la moitié a moins de vingt ans.

Version papier : 28,50 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : mai 2011
Format : EPub
ISBN papier : 9782707147998 ISBN numérique: 9782707159687

Caroline DONATI

Caroline Donati, diplômée de l’IEP de Paris, travaille comme journaliste indépendante. Spécialiste du Moyen-Orient, elle a été correspondante à Beyrouth de 1996 à 2000 pour le quotidien La Croix, et a animé une émission de radio sur l’actualité de la région à Radio-Orient Paris. Depuis 1993, elle a fait de nombreux séjours en Syrie.

Extraits presse

« La Syrie est un mystère, un trou noir des relations internationales. On ne sait pas grand-chose de ce pays à la confluence de tous les conflits du Moyen-Orient, ni de ce régime à l'exceptionnelle capacité de survie. L'ouvrage de Caroline Donati analyse en profondeur les mutations du "système Assad" depuis les années 70 mais trace aussi un portrait inédit d'un pays confronté à des défis multiples: réveil religieux des sunnites, tentation autonomiste des Kurdes, marginalisation du parti Baas, conséquences sociales et politiques de l'ouverture économique et, enfin, reconfiguration de son rôle régional après l'invasion de l'Irak et son départ contraint du Liban. »
LIBÉRATION

PRESSE

 

Table des matières

Introduction
1. Naissance de la Syrie moderne

Un territoire amputé
Aux origines de la « patrie syrienne »
Une mosaïque de populations
Une construction nationale inachevée
Vers l’indépendance
Tentations séparatistes
2. Les deux premières décennies de la République
La République des notables
L’enjeu syrien dans les rivalités régionales
Les années 1950 : l’« âge d’or » de l’intelligentsia
La République arabe unie
La révolution ba’thiste
La construction du nouveau régime
3. Le « système Assad »
Le rôle clé de l’armée
Le Ba’th, parti de l’État et de la société
La communauté, glacis de protection du régime
Cooptation et répression
Une démocratisation « de façade »
La crise de succession
4. 1970-2000. Montée en puissance sur la scène régionale
Maîtriser le jeu moyen-oriental
La lutte fratricide avec l’OLP
Le Liban, élément central du rapport de force avec Israël et les États-Unis
Le choix stratégique de la normalisation
Repli et effritement de la position syrienne
5. Bachar al-Assad et la « république héréditaire »
Le candidat du « renouveau dans la continuité »
Du président consensuel à la fragmentation du pouvoir
Les services de renseignement, gardiens du régime
La refonte du Ba’th
6. Retrait du Liban et isolement diplomatique
La perte de l’immunité
Dans la confrontation
Assad, Nasrallah, Ahmadinejad et Mechaal : un « nouveau front du refus »
Coopération renforcée avec Téhéran
Surenchère au Liban
Guerre larvée avec l’Arabie saoudite et isolement de la scène arabe
7. Redéploiement stratégique à l’international
À la recherche de partenariats économiques en Europe et en Asie
Rapprochement exemplaire avec la Turquie
Se doter d’une « carte irakienne »
Le Liban, toujours une affaire syrienne ?
La quête d’une normalisation avec les États-Unis ?
8. Moderniser pour durer
Une économie sinistrée en héritage
Un processus de réformes avorté
Les blocages du système administratif
Des modernisateurs au service du régime
La communauté d’affaires
9. La rupture du pacte social
L’illusion du développement équilibré
Les nouvelles ONG développementalistes
L’enseignement, la revanche du privé
Une Syrie à deux vitesses
10. Mobilisations identitaires
Le réveil sunnite
Un islam officiel aux acteurs autonomes
Regain de religiosité musulmane
Replis identitaires
11. Restructuration de la sphère publique
D’audacieuses oppositions rapidement muselées
Résistances individuelles et redéploiement de l’État sur la scène culturelle
Une jeunesse à la recherche de nouveaux répères
Conclusion
Bibliographie sélective

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites