L'engagement des femmes des classes populaires en France depuis 1945

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL

Le monde du travail permet des formes de diffusion des conceptions féministes par « capillarité ». La visibilité variable des revendications proprement féminines dans des entreprises à configuration mixte, mais fortement féminisées, dépend évidemment des formes d’organisation du travail et du système de représentation politique dans l’usine, mais aussi des réseaux militants locaux et du travail militant spécifique effectué ou non. Le dossier de ce numéro propose de revenir sur l’engagement des femmes des classes populaires en France depuis 1945. Se dessine ainsi une évolution de la politisation dans ces formes d’engagements féminins saisis entre la fin de la Seconde Guerre mondiale, période de forte croissance économique, et la fin du siècle. Les transformations du monde ouvrier, des classes populaires et celles du travail des femmes s’articulent aux évolutions de l’engagement et se traduisent par une césure générationnelle qui reflète les mutations profondes des dynamiques de politisation.

Version papier : 16 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Le Mouvement social n°265
Parution : avril 2019
ISBN : 9782348040757
Nb de pages : 192
Dimensions : 155 * 235 mm

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL

Revue trimestrielle fondée par Jean Maitron en 1960, puis dirigée de 1971 à 1982 par Madeleine Rebérioux, Le Mouvement social est publié par l’association du même nom, avec le concours du CNRS et avec la collaboration du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (ex-Centre de recherche historique des mouvements sociaux et du syndicalisme de l’université Paris-I-CRHMSS), et diffusé avec le concours du Centre national du livre.
Le Mouvement Social rend compte des développements récents de l’histoire sociale : à l’histoire des engagements collectifs et des organisations professionnelles, qui constituait à l’origine sa raison d’être et qui demeure l’un de ses principaux centres d’intérêt, s’ajoutent d’autres approches d’histoire sociale et d’autres champs d’étude : l’histoire du travail et de l’économie, l’histoire sociale du politique et de l’État, l’histoire culturelle et des imaginaires sociaux, celle des rapports de genre, celle, aussi, de l’immigration et de toutes les formes de mobilité. La revue embrasse l’époque contemporaine dans toute son ampleur, des premières années du XIXe siècle au début du XXIe siècle.

Table des matières

Éditorial. Femmes, engagement et classes populaires. Une histoire vivante, par Ingrid Hayes et Magali Della Sudda
Femmes dans le mouvement familial : un militantisme populaire et genré (1935-1957), par Geneviève Dermenjian
L’Union des femmes françaises pendant les Trente Glorieuses : entre « maternalisme », droit des femmes et communisme, par Dominique Loiseau
La Confédération syndicale des familles : une enquête régionale, par Lilian Mathieu
Ressorts et limites d’une prise de conscience féministe dans les conflits du travail (Roubaix, années 1970), par Ingrid Hayes et Karel Yon,
Le rapport au genre et à la classe de militantes syndicales ouvrières : deux voies d’émancipation, par Eve Meuret-Campfort,
L’émergence de l’histoire des femmes dans l’après-68, Entretien avec Michelle Perrot
L’endettement des étudiants : un cas américain ?, Point de vue par Marianne Debouzy,
Notes de lecture
Pauvreté et assistance
La prison des pauvres. L’expérience des workhouses en Angleterre, de J. Carr, par J. Rodriguez
Le souci des plus pauvres. Dufourny, la Révolution française et la démocratie, de M. Grenot, par M. Thébaud-Sorger
Charity and Social Welfare, dir. par L. Van Molle, par B. Dumons
De l’égalité à la pauvreté. Une socio-histoire de l’assistance en Belgique (1895-2015), de D. Zamora Vargas, par A. Brodiez-Dolino
Une solidarité en miettes. Socio-histoire de l’aide alimentaire des années 1930 à nos jours, de J.-N. Retière et J.-P. Le Crom, par A. Brodiez-Dolino
Écritures et paroles ouvrières
L’espoir et l’effroi. Luttes d’écritures et luttes de classes en France au XXe siècle, de X. Vigna, par J. Lyon-Caen
Radio Lorraine coeur d’acier 1979-1980. Les voix de la crise, d'I. Hayes, par M. Fontaine
Ceux de Billancourt, de L. Bagot, par N. Hatzfeld
Usines en textes, écritures au travail. Témoigner du travail au tournant du XXIe siècle, de C. Grenouillet, par X. Vigna
Quand ils ont fermé l’usine. Lutter contre la délocalisation dans une économie globalisée, du Collectif du 9 août, par N. Brusadelli
Frontières de genre et de classe
L’école de la banlieue. L’enseignement féminin dans l’Est parisien, 1880-1960, de C. Duvignacq-Croisé, par M. Cacouault-Bitaud
« À travail égal, salaire égal » ? La CGT et les femmes au temps du Front populaire, par M. Poggioli, par P. Le Brouster
Sociologie des classes populaires contemporaines, par Y. Siblot, M. Cartier, I. Coutant, O. Masclet et N. Renahy, par I. Hayes
Des femmes respectables. Classe et genre en milieu populaire, de B. Skeggs, par I. Hayes
« Genre et espace (post-)ottoman », Clio. Femmes, genre, histoire, n° 48, dir. par F. Giomi et E. Zerman , par C. Fredj
Genre, travail et pouvoir dans la France contemporaine
Les« amazones de la terreur ». Sur la violence politique des femmes, de la Fraction armée rouge à Action directe, de F. Bugnon, par G. Le Quang
La bataille de la parité. Mobilisations pour la féminisation du pouvoir, de L. Bereni, par V. Marneur
Le linge du Palais-Bourbon. Corps, matérialité et genre du politique à l’ère démocratique, de
D. Gardey, par D. Dulong
Résumés
Livres reçus.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites