L'enfant face à la séparation des parents
Une solution, la résidence alternée

Gérard NEYRAND

La séparation des parents provoque une rupture dans la vie de l’enfant qu’il s’agit de rendre la moins brutale possible : c’est dans ce but qu’a été introduite dans la loi l’autorité parentale conjointe, puis, après bien des hésitations, la résidence en alter-nance de l’enfant aux domiciles de ses parents (loi votée en mars 2002). Mais ce partage de l’autorité parentale et surtout de la résidence de l’enfant continue à susciter des polémiques. Or les arguments auxquels ont recours ceux qui s’y opposent apparaissent souvent caricaturaux.
Dans ce livre, fondé sur la seule recherche qui s’est centrée en France sur ce sujet, Gérard Neyrand analyse en détail les arguments avancés par les partisans et les détracteurs de la résidence alternée, donnant la parole aux parents et aux enfants, aux juges et aux avocats. Cette nouvelle édition fait l’objet d’une postface inédite de l’auteur, qui s’attache à montrer comment ont évolué les positions des uns et des autres, dans une période où lentement la résidence alternée se diffuse, y compris dans les milieux autrefois les plus réticents.
Un livre indispensable pour permettre aux parents concernés et aux professionnels de mieux comprendre les conditions et l’intérêt pour les enfants d’une telle solution de résidence, ainsi que les enjeux qu’elle recouvre.

Version papier : 24 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de Gérard NEYRAND
Collection : Alternatives sociales
Parution : mai 2009
ISBN : 9782707157867
Nb de pages : 276
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Gérard NEYRAND

Gérard Neyrand, professeur de sociologie à l’université de Toulouse et directeur du CIMERSS, se consacre à l’analyse des effets des mutations sociales sur la famille et les rapports entre les sexes. Il est notamment l’auteur de L’Enfant, la mère et la question du père, un bilan critique de l’évolution des savoirs sur la petite enfance (PUF, 2000), Monoparentalité précaire et femme sujet (avec Patricia Rossi, Érès, 2004), Les Mariages forcés. Conflits culturels et réponses sociales (avec Abdelhafid Hammouche et Sahra Mekboul, (La Découverte, 2008), Le Dialogue familial, un idéal précaire (Érès, 2009).

Table des matières

Préface à l'édition 2009 -I. Les parents séparés et leurs enfants : des situations contrastées - 1. Les transformations du consensus familial - L'enfant face à la diversité des trajectoires familiales - De nouvelles conceptions des relations entre les sexes - L'importance croissante des séparations - L'influence du milieu social - 2. De quelques traits différenciateurs - L'éventail des situations - Des trajectoires divergentes selon les milieux - L'impact sur l'enfant et la vie familiale : une éducation compromise ? - Une réticence à l'établissement de nouvelles relations sentimentales - 3. Une typologie des situations monoparentales - Les abandonnés - Les indépendants - Les cas conflictuels - Les conciliateurs - Les situations « complexes » - Des tendances sociales affirmées - 4. La spécificité des situations selon que l'on est père ou mère - Des trajectoires matrimoniales divergentes - Des différences de situation sociale selon les sexes - Un soutien important de l'entourage, plus fréquent chez les pères - De quelques situations nouvelles qui « posent problème » - II. La résidence alternée de l'enfant : un hiatus entre les parents et la justice - 5. Le contexte de la loi Malhuret de juillet 1987 - Le pouvoir d'appréciation du juge - Les accords passés entre les époux - L'audition de l'enfant - La détermination obligatoire de la résidence habituelle de l'enfant - Une ambiguë recherche d'équilibre - Synthèse - 6. Des pratiques judiciaires aux pratiques parentales - Place de l'enfant dans les remaniements juridiques - Les composantes du hiatus - III. Des pratiques parentales incertaines - 7. Situation des parents et résidence des enfants - L'enquête auprès des parents - Situation des couples et des enfants - L'alternance, prolongement d'un choix de vie antérieure - Lavie après la séparation - 8. Résidence des enfants et attitude de la justice : ce qu'en pensent parents et enfants - La résidence alternée : des avantages relationnels aux inconvénients pratiques - La justice sévèrement jugée - IV. Des pratiques judiciaires controversées - 9. Opinions et attitudes des juges - Présentation de l'enquête et des juges - La vision de l'évolution sociale - Évolution du droit et pratique des juges: Les attitudes sur l'autorité parentale et la résidence de l'enfant ; La spécificité régionale des juges aux affaires matrimoniales - 10. La parole aux avocats - Regard sur l'évolution sociale - Ce qui fait débat et problème - Divergence des positions des juges aux affaires matrimoniales et des avocats - 11. Rigidité ou ambivalence des hommes de loi : une attitude liée à la fonction - De quel intérêt de l'enfant s'agit-il ? - Un accord de base : l'autorité parentale conjointe - Du rejet à l'acceptation molle : la résidence alternée - De l'intervention dissuasive des avocats et des juges - De l'efficacité symbolique de la loi - V. Des parents à la justice : quel écart ? - La dénégation juridique de nouvelles formes de vie familiale - L'annexion des nouvelles pratiques au modèle traditionnel - Une loi en porte-à-faux vis-à-vis des justiciables - La constitution d'un espace légal de vie de l'enfant - La situation malaisée de l'homme de loi - L'intérêt de l'enfant : une planche de salut - Le recours à l'autorité du discours « scientifique » - Une critique théorique des détracteurs de l'alternance - Des résultats empiriques favorables à l'alternance - Les conditions de viabilité d'une pratique controversée - Vers la reconnaissance de la diversité des pratiques familiales ? - Conclusion - Annexes - Préface à l'édition de 2004 - Introduction à l'édition de 2001 - Bibliographie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites