L'empire du chaos - Alain JOXE

L'empire du chaos
Les Républiques face à la domination américaine dans l'après-guerre froide

Alain JOXE

Cet essai pose le problème de l’avenir de l’empire américain, à partir d’une question clé : le pouvoir des États-Unis est-il surtout économique ou, finalement, essentiellement militaire ? Pour y répondre, Alain Joxe revisite d’abord les fondements de l’État, de la République et de l’empire chez Machiavel, Hobbes et Clausewitz : c’est par la fonction de protection, y compris économique, que l’État légitimise le monopole de la force armée et éloigne la « guerre de tous contre tous », cet état de nature dont on émerge à la fin du Moyen Âge. Or on paraît aujourd’hui y retomber, sous la forme notamment d’une religiosité fanatique politisée par des clergés abusifs dans les trois religions du Livre. En analysant ensuite l’évolution de la doctrine stratégique américaine depuis la guerre du Golfe, l’auteur éclaire les causes profondes des « petites guerres » qui éclatent partout : les États-Unis, malgré leur pouvoir, ne se soucient ni de conquérir le monde pour y faire régner l’ordre et la paix, ni de prendre en charge la protection générale des citoyens. Ils cherchent seulement à réguler le désordre par des coalitions de circonstance, en dehors du droit international. Ils pratiquent la répression des symptômes de désespoirs ou la punition des crimes terroristes, sans s’attaquer aux causes créant partout des « processus de paix en panne ». D’où l’importance, pour l’auteur, que les Républiques groupées en Europe organisent à l’échelle globale une résistance à ce « chaos impérial ».

Version papier : 8,00 €
Version numérique : 7,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de Alain JOXE
Collection : La Découverte Poche / Essais n°172
Parution : juillet 2012
Format : EPub
ISBN papier : 9782707142573 ISBN numérique: 9782707172655

Alain JOXE

Alain JOXE

Alain Joxe, spécialiste des questions stratégiques, est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales et fondateur en 1982 du CIRPES (Centre interdisciplinaire de recherches sur la paix et d’études stratégiques) et de la revue Le Débat stratégique (<cirpes.net>). Il est notamment l’auteur de L’Amérique mercenaire (Stock, 1992), L’Empire du chaos (La Découverte, 2002) et La Globalisation stratégique (CIRPES, 2006).

Table des matières

Avant-propos - Comprendre les causes de la violence politique - Le risque de la violence globale - L’empire américain, ordonnateur du désordre - 1. La République et l’espérance - Genèse de l’empire du chaos - Les Républiques sociales contre l’empire du chaos - La Constitution de l’an I - 2. Hobbes, accouchement de la République protectrice : Léviathan contre Béhémoth - L’État divin mortel contre le désordre chaotique - Empire, République trahie - Hobbes et Clausewitz aller et retour, « continuations » de la politique - 3. Violence et globalisme - Hiérarchisation et globalité - La « fin du capitalisme », un problème d’école - Dépasser le chaos ? - 4. Le globalisme clintonien, une approche stratégique du désordre - Comprendre les débats stratégiques américains - 1993 : l’année des trois paradigmes stratégiques pour l’après-guerre froide - 1994-1995 : la « Révolution dans les affaires militaires » (RMA) - Le rôle de la fin de la guerre bosniaque dans la promotion de l’OTAN renouvelée - 5. La militarisation de l’empire, de Clinton à Bush Jr - 1995-1996, nouvelle forme des alliances - La militarisation impériale - Coalition expérimentale et alliance traditionnelle - Diviser pour régner : claviers latino-américain et Balkans-Caucase-Asie centrale - Une disjonction euro-américaine paraît probable - 6. Maîtriser les crises de l’Eurasie par l’Asie centrale - L’Acte fondateur OTAN-Russie (1997) - Vers une campagne en Asie centrale - L’attaque du 11 septembre 2001 et la « guerre mondiale contre le terrorisme » - Conclusion :Inconvénients politiques et sociaux des postulats de l’empire du chaos - Postface à l'édition de 2004.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites