L'autre-mental
Figures de l'anthropologue en écrivain de science-fiction

Pierre DÉLÉAGE

Les anthropologues et les écrivains de science-fiction ne poursuivent-ils pas au fond une même quête, celle de l’altérité radicale ? Certes, tandis que les seconds recourent à la fiction pour figurer le monde vertigineux des aliens peuplant leur esprit, les premiers se recommandent de la science pour décrire des sociétés autres qui, aussi étranges et stupéfiantes que nous soient donné à voir leurs mœurs et leurs mentalités, n’en sont pas moins réelles. Cette frontière des genres, il arrive pourtant que certains anthropologues la franchissent : escamotant les modes de pensée des cultures qu’ils se proposent d’étudier, ils y projettent alors leur propre imaginaire métaphysique.
1900-1925 : Lucien Lévy-Bruhl invente une pensée prélogique qu’il attribue aux sociétés dites primitives. 1925-1950 : Benjamin Lee Whorf invente une pensée de l’événement qu’il considère comme immanente à la langue des Hopi. 1950-1975 : Carlos Castaneda invente une pensée psychédélique qu’il prête à un Yaqui imaginaire. 1975-2000 : Eduardo Viveiros de Castro invente une pensée multinaturaliste qu’il prétend dérivée des traditions amérindiennes.
En exposant le brouillage des niveaux de réalité dans lequel excelle un écrivain comme Philip K. Dick pour faire résonner son œuvre avec les fabulations théoriques de cette école de pensée informelle, Pierre Déléage entreprend une archéologie de la subjectivité spéculative et s’essaie à nouer autrement les relations, toujours conflictuelles mais toujours productives, entre science et fiction.

Version papier : 15 €
Version numérique : 10,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Petits cahiers libres
Parution : juin 2020
ISBN : 9782348058912
Nb de pages : 192
Dimensions : 125 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348058950
Format : EPUB

Pierre DÉLÉAGE

Pierre Déléage est anthropologue, chargé de recherche CNRS au Laboratoire d’anthropologie sociale. Il a notamment publié Inventer l’écriture (Les Belles Lettres, 2013), Lettres mortes (Fayard, 2017) et La Folie arctique (Zones sensibles, 2017).

Extraits presse

Que les auteurs de science-fiction se servent des découvertes scientifiques comme rampe de lancement pour propulser vers les étoiles leur imagination assoiffée d’altérité radicale, cela va de soi. Mais que dire d ’un anthropologue qui hisserait ses théories sur les épaules du faux ? La tromperie prendrait des airs de scandale. Seulement voilà: « Plus personne aujourd’hui ne croit en l’idéal - devenu suspect - de la description objective », comme le relève Pierre Déléage dans son bref et passionnant essai s’intéressant à quatre anthropologues brouillant les frontières entre science et fiction.

06/05/2020 - Pierre-Edouard Peillon - Le Nouveau Magazine Littéraire

 

Sous les voix dominantes de l’anthropologie, certaines dissonent, et à raison. Celle de Pierre Déléage en fait partie. Américaniste, spécialiste du chamanisme des Sharanahua du Pérou, il alterne depuis une dizaine d’années les ouvrages sur l’invention et la stabilisation d’une écriture, la traduction des traditions orales autochtones ou, désormais, la fabrique des théories et du savoir anthropologiques. Son dernier ouvrage, L’Autre-mental, exhume « une lignée souterraine d’anthropologues » et la met en regard avec des écrivains de science-fiction. Une façon de susciter l’invention au sein d’une discipline qui tend trop souvent, à ses yeux, à dissimuler les êtres et les peuples qu’elle questionne.

04/06/2020 - Revue Ballast

 

« Partir à la recherche d’une pensée autre », tel est l’idéal qui a mené Pierre Déléage de la philosophie à l’ethnographie en Amazonie. Mais comment garantir qu’une pensée autre est bien la pensée d’un autre ? Ne risque-t-on pas de projeter son propre mental sur celui des peuples étudiés ? Question inconfortable que cet anthropologue au CNRS aborde de manière libre et palpitante.

18/06/2020 - Ariane Nicolas - Philosophie Magazine

 

Dans le remarquable L’Autre-mental, Pierre Déléage s’attache à montrer comment Lucien Lévy-Bruhl (1857-1939),Benjamin Lee Whorf (1897-1941),Carlos Castaneda (1925-1998) et Eduardo Viveiros de Castro (né en 1951) ont recouru à des procédés sensiblement similaires à ceux utilisés, notamment, par l’écrivain américain de science-fiction Philip K. Dick (1928-1982). Les quatre scientifiques, en quête d’un «autre-mental » (expression reprise du titre d’une nouvelle de Dick), ont attribué à des populations amérindiennes des « pensées issues de leur [propre] imagination et de leur milieu intellectuel d’origine ».

03/07/2020 - Anne Both - Le Monde

 

Table des matières


Droits étrangers

A DIFFERENT OUTLOOK
Famous anthropologists as science-fiction authors

Through a devastating criticism of revered anthropologists (Castaneda, De Castro, etc.) whose approach to their profession was that of authors of science-fiction, Pierre Déléage presents an essential study of the source of theoretical imagination and the complex links between science and fiction.
By exposing the blurring of levels of reality, in which an author like Philip K. Dick excels to make his work resonate with the theoretical fantasizing of this informal school of thought, Pierre Déléage undertakes an in-depth study of speculative subjectivity and attempts to connect the always conflictual but always productive relationships between science and fiction differently.


Pierre Déléage is an anthropologist and a research fellow in the social anthropology laboratory at the CNRS. He has published Inventer l’écriture (Inventing writing) (Les Belles Lettres, 2013), Lettres mortes (Dead letters) (Fayard, 2017) and La Folie arctique (Arctic madness) (Zones sensibles, 2017).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites