Israël-Palestine, une passion française
La France dans le miroir du conflit israélo-palestinien

Denis SIEFFERT

Depuis 1967, le conflit israélo-palestinien a souvent été un facteur de tension au sein de la société française. Racisme, antisémitisme, affrontements communautaires se nourrissent de l’interminable crise du Proche-Orient. Pour quelles raisons particulières la France est-elle plus sensible qu’aucun autre pays occidental aux échos d’un conflit lointain et localisé ? Dans ce livre informé, Denis Sieffert s’efforce de remettre en perspective les relations tumultueuses entre la France et Israël. Plus qu’une simple affaire de politique étrangère, le Proche-Orient agit comme un miroir pour la société française et les communautés qui l’habitent. C’est pourquoi toute prise de position prend un caractère passionnel. Depuis le parrainage d’Israël par la IVe République jusqu’au caillassage du Premier ministre Lionel Jospin à l’université de Bir Zeit, en passant par la fameuse déclaration du général de Gaulle en 1967 à propos du peuple juif « sûr de lui-même et dominateur », et le « sauvetage » de Yasser Arafat par François Mitterrand en 1982, les débats et polémiques ont souvent divisé l’opinion française et ses responsables politiques. Denis Sieffert explore ici le rôle du passé colonial français toujours douloureux, la relation difficile entre le sionisme et la République et, plus largement, le problème que soulèvent les doubles allégeances. Il rappelle les liens que les grandes familles politiques conservent, plus d’un demi-siècle après la naissance d’Israël, avec les protagonistes du conflit. Il montre en particulier que les socialistes, comme leurs ancêtres de la SFIO, restent souvent très liés à Israël, alors que les communistes, l’extrême gauche, les Verts et les altermondialistes sont, eux, engagés dans le soutien des Palestiniens.

Version papier : 19 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : octobre 2004
ISBN : 9782707143013
Nb de pages : 276
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Denis SIEFFERT

Denis Sieffert, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire Politis, a réalisé plusieurs reportages au Proche-Orient depuis 1986, au Liban, en Palestine et Israël. Il est notamment l'auteur, à la Découverte, de La Guerre israélienne de l'information. Désinformation et fausses symétries dans le conflit israélo-palestinien avec Joss Dray (2002) et de Israël-Palestine, une passion française (2004).

Extraits presse

« [...] ceux qui ne cessent de s'interroger sur la "spécificité" de la réactivité française au conflit trouveront ici matière à réflexion. [...] Rendant aux autres ce qui leur revient, l'auteur renvoie à de nombreux ouvrages, sources de références, et exerce son talent de chroniqueur à revisiter l'actualité proche et passée pour la mettre en dialectique et en perspective. »
LE MONDE DIPLOMATIQUE

« À travers le dédale historique documenté des calculs politiques, des intérêts et des équilibres partisans, nationaux, régionaux et internationaux, l'auteur met en évidence les tenants et aboutissants de ces liens, dont Israël, à ce jour, a été et demeure le principal bénéficiaire, malgré une histoire heurtée et bien que les Palestiniens soient passés du déni d'existence en tant que peuple à la reconnaissance de leurs droits dans un passé très récent. »
LE MONDE DES LIVRES

« Israël-Palestine : une passion française : difficile de contester l'intitulé du livre de Denis Sieffert. De la naissance de l'idée sioniste au soutien à la revendication palestinienne, la France a toujours été aux premières loges. De 1948 à l'Initiative de Genève, Denis Sieffert raconte comment les politiques et l'opinion publique ont évolué dans leur perception du conflit israëlo-palestinien. »
TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN

« Ce livre sort à point pour présenter à un public large les enjeux que représente le conflit israélo-palestinien, tant pour l'avenir de la paix dans le monde que pour la société française elle-même. Un livre pionnier à sa manière, qui sera utile pour participer à l'incontournable débat franco-français sur ce conflit qui pèsera toujours plus dans notre propre société. »
POUR LA PALESTINE

« Denis Sieffert nous livre une analyse des réactions au conflit israélo-palestinien. Bel ouvrage de déconstruction d'un certain discours qui gomme les responsabilités et qui nie l'Autre, en l'espèce les Palestiniens. »
HOMMES & LIBERTÉS

« Dans son dernier ouvrage, Denis Sieffert relève brillamment un défi politique et intellectuel sur lequel nombreux sont ceux qui auraient pu déraper et se perdre [...]. [...] par sa rigueur et son acuité, ce livre est tout à fait remarquable et vient à point nommé à un moment où toutes les clés de compréhension rationnelle du dossier israélo-palestinien sont sciemment brouillées par certain. »
REVUE INTERNATIONALE ET STRATÉGIQUE

« Dans ce livre informé, Denis Sieffert s'efforce de remettre en perspective les relations tumultueuses entre la France et Israël. »
DIFFÉRENCES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - Une nouvelle guerre de religion ? - Du Proche-Orient à la société française, un système de correspondances - Nationalisme aux multiples facettes - 1. Pourquoi tant de passions ? - La « réthorique de l'arrière-pensée » - Figures de la désinformation - Une relation d'ordre symbolique - Parentés franco-israéliennes - Le sentiment d'arabité - Une information mondialisée ou le « choc des télévisions » - La paix en trompe-l'œil - L'histoire cachée d'Oslo - 2. Permanence de la question coloniale - Colonialisme israélien - La France et l'Orient arabe - Déconvenues palestiniennes - Un conflit peut en cacher un autre - Le Juif nouveau - Un colonialisme de l'indifférence - Les Juifs, Israël et l'Algérie - 3. Le sionisme en France - Quand les assassins s'humanisent - Les Palestiniens imaginaires - Les termes du débat - Le sionisme : un mouvement politique contesté - La République contre le sionisme - Le sionisme (mal) expliqué à « nos potes » - Quand l'expulsion des Palestiniens devient un argument anticolonial - Une « singularité absolue » - 4. La France, les socialistes et Israël - Dès les années 1930, le rapport contradictoire des socialistes français au sionisme - Revirement britannique et engagement français - Sentiment de culpabilité - Hésitations françaises - La « lutte héroïque du peuple juif » - L'âge d'or franco-israélien - Le fiasco de Suez - 5. 1967 : le grand tournant - Les mutations de la société française - La guerre qui change tout - La critique de Raymond Aron - « Un peuple d'élite, sûr de lui-même... » - La politique arabe de la France - 6. La découverte du Palestinien - Du réfugié au fedayin - Le Palestinien et l'immigré - Un journal palestinien en France - Le « sacrilège palestinien » et le choc du terrorisme - Assassinats à Paris - Changement d'image - 7. Le conflit et l'autre gauche - Le PCF et l'OLP - Le cas du PSU - Une « nouvelle guerre d'Algérie » -Terrorisme et négociations secrètes - 8. Mitterrand et ses héritiers - Le « très cher ami d'Israël » - Devant la Knesset - « La charte est caduque » - La mésaventure de Jospin à Bir-Zeit - Des socialistes déchirés - Fronde à la base - 9. Malaise dans la société française - Le choc de la seconde Intifada - La faillite de la gauche israélienne - Les terribles amalgames de l'année 2003 - La « bataille » du foulard islamique - L'affaire Ramadan - Dérapages antimusulmans - Rencontres avec l'extrême droite - 10. Le débat piégé sur l'antisémitisme - L'influence du Proche-Orient - Une hiérarchie des racismes ? - Briser tout lien de causalité - « Lobby juif » - La « responsabilité juive » - Légitime violence israélienne - 11. Les « propalestiniens » français - Tentative de définition - OPA sur l'initiative de Genève - Une solidarité active - Missions civiles - Deux États, ou un État binational - D'autres voix juives - Les Palestiniens de France - Un enjeu pour la société française - Conclusion : Le miroir de nos peurs - Le « mur », ou le déni de la question coloniale - Le symptôme du RER D - Le retour de la pensée essentialiste - Le pari du dialogue.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites