Homo Intellectus
Une enquête (hexagonale) sur une espèce en voie de réinvention

Jean-Marie DURAND

Un climat crépusculaire domine la vie intellectuelle, polarisée par les figures parasitaires de la discussion publique, les bouffons médiatiques et les experts omnipotents. Catégorie centrale de notre histoire politique depuis la fin du XIXe siècle, l’intellectuel ne suscite plus une attente aussi vive que celle dont il fut longtemps l’objet. Désincarnés, mal identifiés, souvent égarés dans les limbes de leurs jargons, les penseurs subissent leur relégation dans les marges de la société.
Cet éloignement à l’égard des citoyens, combiné à la fragilisation de leur statut économique, n’est pourtant qu’un faux-semblant. Car au cœur de ce paysage spectral se déploie un nouvel élan porté par des générations d’intellectuels, moins charismatiques que leurs illustres aînés, mais inventifs, ouverts aux expérimentations théoriques, aux alliances avec d’autres sphères sociales, notamment les artistes et les militants.
Au fil d’une enquête dans ce « champ » intellectuel hexagonal fragmenté, peuplé de chercheurs, de lieux de débats, d’espaces de rencontres où s’imbriquent des enjeux théoriques et des questions sociales et politiques urgentes, Jean-Marie Durand dresse une cartographie renouvelée du monde de la pensée. Un monde animé par des auteurs qui préfigurent un modèle inédit de l’intellectuel au XXIe siècle. Un Homo Intellectus mobile, mondialisé, réencastré dans la société. L’intellectuel est mort, vive l’intellectuel !

Version papier : 20,00 €
Version numérique : 13,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : octobre 2019
ISBN papier : 9782348041495 ISBN numérique: 9782348055072

Jean-Marie DURAND

Jean-Marie DURAND
Jean-Marie Durand est journaliste indépendant, ancien rédacteur en chef adjoint des Inrockuptibles, spécialiste de la vie des idées. Il est l’auteur de Le Cool dans nos veines (2015) et de 1977, année électrique (2017).

Table des matières

Introduction. « Allô, les intellos ? »
1. Une figure du passé : le crépuscule de l’intellectuel

Les fantômes du paradis
Les spectres de la vie intellectuelle - Les disparus de Saint-Germain-des-Prés
Un magistère écorné
L’hypothèse du déclin de la pensée française - La centralité détournée des sciences humaines et sociales - Le discrédit des instances médiatrices
Le motif de la fin
Une définition introuvable
2. Les intellectuels sont des survivalistes
Une figure du précariat
L’invention d’une figure critique - Le gonflement de la plèbe intellectuelle - La crise de l’Université
Les intellectuels guerriers
La pensée absorbée par le clash - Le face-à-face tendu avec les politiques - Entre discours militant et parole savante
Les femmes au combat
3. Le temps retrouvé des intellectuels
Le retour des intellectuels collectifs
Une tradition historique - Les « think tanks » - Une réactivation contemporaine - Le moment clé des grèves de décembre 1995 - L’héritage post-1995 : des intellectuels dans l’arène - Des formes renouvelées de l’intellectuel collectif
L’archipel des intellectuels
Des idées en pagaille, la bataille des idées - Une variété d’objets et d’écritures - La circulation du savoir renouvelée
Naissance d’un nouveau modèle de l’intellectuel
Une redéfinition du modèle de l’intellectuel - Le monopole brisé de l’intellectualité - La triple entente : art, théâtre et militantisme - L’intellectuel mondialisé
Conclusion. Il faut défendre les intellectuels
Remerciements.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites