Histoire des centres sociaux   - Robert DURAND

Histoire des centres sociaux
Du voisinage à la citoyenneté

Robert DURAND

Il existe actuellement en France plus de 2 000 centres sociaux, implantés en majorité dans les communes de banlieue, les grands ensembles et les quartiers périphériques des villes. Ouverts à tous, les centres sociaux demeurent pourtant une réalité encore peu ou mal connue. Afin de combler cette lacune, cet ouvrage propose de rappeler la longue tradition historique dans laquelle ils s’inscrivent sur le plan national.
Il a fallu près d’un siècle pour façonner le centre social tel qu’il existe aujourd’hui et pour qu’il devienne un véritable dispositif d’action, d’animation et d’intervention dans la vie locale. Plus qu’un simple établissement, c’est un équipement polyvalent pour les habitants, leur offrant la possibilité de pratiquer un sport, de s’initier à l’informatique, de cuisiner, de consulter les services sociaux, etc.
Cet ouvrage permet de découvrir comment les centres sociaux ont pu répondre aux problèmes caractéristiques de chaque époque, grâce à l’investissement des acteurs impliqués dans cette aventure : engagement des intervenants bien sûr, mais aussi des habitants des quartiers. Contrairement aux politiques sociales qui proposent généralement un traitement individuel et sectoriel des problèmes, le centre social développe quant à lui une approche collective et globale : c’est pour cette raison qu’il constitue une forme totalement originale de lutte contre l’exclusion. Cette nouvelle édition propose une préface inédite de Jacques Éloy, sociologue universitaire et vice-président de la Fédération des centres sociaux de France (FCSF), et une postface actualisée par Henry Colombani, délégué général adjoint de la FCSF, retraçant les principales évolutions depuis une dizaine d’années et abordant la question du devenir de ces structures. Il s’agit là d’un ouvrage de référence, visant à répondre aux attentes des responsables et professionnels du milieu, mais également de tous ceux qui s’intéressent au travail social, à l’éducation populaire et au développement local.

Version papier : 24 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de Jacques ELOY
Postface de Henry COLOMBANI
Collection : Alternatives sociales
Parution : janvier 2006
ISBN : 9782707147776
Nb de pages : 278
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Robert DURAND

Robert Durand a été conseiller technique à la direction de l’action sociale de la Caisse nationale d’allocations familiales. Il a été également délégué membre du secrétariat national de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France. Aujourd’hui retraité, il participe à la recherche sur l’histoire sociale.

Extraits presse

« Ouvrage de référence, ce livre répond aux attentes des professionnels du milieu, mais également à ceux qui s'intéressent au travail social, à l'éducation populaire et au développement local. »
VEI ACTUALITÉ

« Ouverts à tous, les centres sociaux demeurent pourtant une réalité encore peu ou mal connue. Afin de combler cette lacune, cet ouvrage propose de rappeler la longue tradition historique dans laquelle ils s'inscrivent sur le plan national. »
ESPACE SOCIAL EUROPÉEN

« Cet ouvrage de référence découvre néanmoins un pan meconnu de l'histoire du "social". »
XXème SIÈCLE

« C'est un ouvrage précieux car l'auteur, historien, apporte des analyses et de nombreuses informations sur l'évolution des centres sociaux, leur fédération, les congrès qui ont marqué leur histoire, la naissance de la formation à l'animation socio-culturelle. Un ouvrage qui nous rappelle que les premiers centres sociaux étaient souvent dirigés par des assistants de service social. »
LE SOCIOGRAPHE

PRESSE

 

Table des matières

Préface à la nouvelle édition,par Jacques Éloy -Introduction - 1 - Le social - L'origine - Le paupérisme - La question sociale - L'émergence - Le social - Clivage entre le social et l'assistance - Un nouveau champ - L'évolution - Une double dérive - La nouvelle assistance - Le travail social - L'aboutissement - Un champ transformé et confirmé - Le social et l'éducation populaire - Un champ autonome mais hétéroclite - Social : un terme ambigu - 2. L'invention du centre social - Résoudre la question sociale - Les options fondamentales du centre social - Présence active des habitants - Le voisinage - Le quotidien - Approche et démarche globales - Une spécificité française : la place faite à la famille dans le projet - Le professionnalisme - Au-delà de la question sociale - L'extension au monde rural - Le fédéralisme - La visée ultime - 3. Le temps des pionniers (1897-1945) - Le printemps des centres sociaux - Un projet dans l'air du temps ? - L'accueil du projet - Le monde du social - Les pouvoirs publics - L'opinion publique - L'accueil du monde ouvrier - Que conclure ? - Points de repères (1884-1945) - 4. Le temps des réalisations (1946-1983) - La reconnaissance officielle - CAF et MSA : les nouveaux promoteurs de centres sociaux - Les années 50 : redécouverte du centre social - Il ne suffit pas de s'équiper - Le groupe de travail de 1969 - Un financement spécifique du centre social - Les prestations de service - La fonction coordiantion et animation globale - L'agrément - L'engagement des habitants - Monde ouvrier et nouvelles classes moyennes - Les militants - Des adhérents et un environnement consonant - Les habitants s'approprient le centre social - Une vie fédérale conforme au projet - La structuration du réseau fédéral - L'organisation des instances statutaires des fédération - Les professionnels - De la résidente à l'animateur - Salariés et partenaires - Incertitudes - Point de repères (1946-1983) -5. Le temps des turbulences ( 1984-...) - Le social en question - Changement des dynamiques sociales - Mutations du militantisme - Repli domestique ou éparpillement - Relever le défi - La décentralisation - Les lois de décentralisation - La procédure d'agrément décentralisée - La fin de l'aide de l'État - Renforcer le réseau fédéral - Une nouvelle procédure d'agrément : le contrat de projet - La circulaire CNAF du 31 décembre 1984 - Le congrès de Bordeaux : 23, 24, 25 novembre 1984 - La circulaire CNAF du 31 octobre 1995 - Vivre ensemble la citoyenneté - Le congrès de La Rochelle : 10, 11, 12 avril 1992 - Retour sur le passé - Vers une nouvelle approche de la citoyenneté - Le centre social, espace de citoyenneté - Points de repères (1984-1996) - Conclusion : à suivre - Postface, par Henry Colombani -Bibliographie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites