Hegel ou Spinoza - Pierre MACHEREY

Hegel ou Spinoza

Pierre MACHEREY

Hegel ou Spinoza, et non Hegel et Spinoza : la question n'est pas ici de procéder à la comparaison entre des auteurs et des systèmes, enfermés une fois pour toutes dans les limites de leur sens, qu'on pourrait tout au plus identifier et exhiber dans un commentaire purement théorique. Ce qui vient au premier plan, c'est leur active confrontation, celle de doctrines irréductibles. Entre Hegel et Spinoza quelque chose se passe, et c'est la connaissance de cet événement qui peut nous faire avancer dans la connaissance de l'histoire de la philosophie, c'est-à-dire dans la connaissance de ce que c'est pour la philosophie que d'avoir une histoire. Hegel a lu Spinoza, et il ne l'a pas compris. Ce fait bien connu présente quelques particularités étonnantes. D'abord l'étrange fascination que Hegel éprouve à l'égard de Spinoza, dont il fait son principal interlocuteur philosophique. Surtout il y a ceci : en dépit de la méprise en quelque sorte systématique commise par Hegel sur la lettre du spinozisme, il y a une reconnaissance paradoxale de la position singulière que celui-ci occupe, à laquelle Hegel oppose une constante dénégation. Tout se passe comme si Hegel avait vu dans Spinoza la limite de son propre système. De ce point de vue, les perspectives traditionnelles se renversent : Hegel lecteur de Spinoza, c'est aussi et surtout Spinoza lecteur de Hegel. On dit souvent, pour expliquer ou excuser les erreurs de lecture de Hegel, qu'il a mieux compris Spinoza que celui-ci ne s'était compris lui-même et qu'il a lu dans son texte au-delà de ce qui y était écrit. Et si c'était Spinoza qui déjà avait mieux compris Hegel ?

Version papier : 26 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Armillaire
Parution : novembre 1990
ISBN : 9782707119612
Nb de pages : 268
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Pierre MACHEREY

Pierre Macherey enseigne la philosophie à l'université de Lille-III. Il est l'un des auteurs, avec Louis Althusser, de Lire Le Capital (Maspero, 1965, 1973) et a notamment publié Pour une théorie de la production littéraire (Maspero, 1966) et Introduction à l'Éthique de Spinoza en cinq volumes (PUF, 1994-2001).

Table des matières

Préface à la seconde édition - L'alternative - I. Hegel lecteur de Spinoza - Le point de vue de la substance - Une philosophie du commencement - La reconstruction du système - II. More geometrico - Hegel et la méthode - La réévaluation spinoziste de la méthode - La connaissance par les causes - Idée adéquate et idée inadéquate - III. Le problème des attributs - L'ambiguïté de la notion d'attribut - La réalité des attributs - La diversité des attributs - Constitution de la substance dans ses attributs - L'ordre et la connexion des « choses » - L'erreur de Hegel sur les attributs - IV.Omnis determinatio est negatio -Le négativisme de Spinoza - Une dialectique impuissante - Le fini et l'infini - La détermination - Les modes infinis - Non opposita sed diversa - Les essences singulières - Force et conatus - La téléogie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites