Guy Debord - Anselm JAPPE

Guy Debord

Anselm JAPPE

Certaines époques ont montré qu’elles croyaient fortement à la puissance de la pensée critique. Notre époque, au contraire, a tenu ses penseurs, non sans raison, pour des gens totalement inoffensifs. Parmi les rares personnes considérées comme tout à fait inacceptables, on trouve assurément Guy Debord. Pendant longtemps, c’est la police qui s’est intéressée à lui, plutôt que les milieux intellectuels. Lorsque, malgré toutes sortes d’obstacles, sa pensée a fini par s’imposer, on a bien vite assisté à une autre forme d’occultation : la banalisation. Il existe peu d’auteurs contemporains dont les idées ont été utilisées de façon aussi déformée, et généralement sans même que l’on cite son nom.
Ce livre résume l’activité publique de Guy Debord, du lettrisme à la fondation de l’Internationale situationniste, des rencontres avec Henri Lefebvre et Socialisme ou Barbarie à Mai-68, de La Société du spectacleà ses films. Surtout, il veut préciser la place de Debord dans la pensée moderne : sa reprise des concepts marxiens les plus essentiels et les plus oubliés, son utilisation de Lukács, son importance pour une théorie critique aujourd’hui. Cet ouvrage prend au sérieux Debord lorsqu’il affirme avoir « écrit sciemment pour nuire à la société spectaculaire ».

Version papier : 12 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Essais n°515
Parution : janvier 2020
ISBN : 9782348055393
Nb de pages : 234
Dimensions : 125 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348055478
Format : EPUB

Anselm JAPPE

Anselm Jappe est notamment l’auteur de Guy Debord (Via Valeriano 1995, Denoël 2001, La Découverte 2020), Les Aventures de la marchandise (Denoël, 2003, 2017), L’Avant-garde inacceptable (Lignes, 2004), Crédit à mort (Lignes, 2011) et La Société autophage (La Découverte, 2017, 2019).

Table des matières

Liste des abréviations des œuvres les plus fréquemment citées
Préface à la nouvelle édition
1. Le concept de spectacle

Faut-il brûler Debord ?
Le spectacle, stade suprême de l’abstraction
Debord et Lukács
L’histoire et la communauté comme essence humaine
2. La pratique de la théorie
L’Internationale lettriste
Les situationnistes et l’art
La critique de la vie quotidienne
Les situationnistes et les années 1960
Mai 1968 et la suite
Le mythe Debord
Le spectacle vingt ans après
3. Passé et présent de la théorie
La critique situationniste dans le contexte de son époque
Les apories du sujet et les perspectives de l’action
Les deux sources et les deux aspects de la théorie de Debord
Bibliographie et sources
Index des noms.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites