Femmes au travail, violences vécues

ASSOCIATION SANTÉ ET MÉDECINE DU TRAVAIL

Ce sont des témoignages accablants, comme resurgis d'un autre temps, collectés patiemment par des femmes médecins du travail pendant plusieurs années, dans des entreprises privées et publiques, petites et moyennes, plus rarement grandes (dans ce cas, les relais syndicaux existent encore), tous secteurs confondus. Le silence que les femmes s'imposent dans l'entreprise est une stratégie de survie. Dans le huis clos de la consultation, elles se livrent et sont toutes d'accord pour que ça s'écrive, pour que ça se sache au dehors : c'est leur résistance à elles. De ce recueil émerge une évidence : la violence et la précarisation concernent d'abord les femmes. Que l'on parle de personnel jeune ou âgé, et voici que ce sont des femmes. Que les récits concernent des handicapés, et ce sont essentiellement des handicapées. Des immigrés ? Des immigrées ! Les contrats à temps partiel (imposé et non « choisi », avec des horaires fluctuants) sont réservés aux femmes dans 85 % des cas ! Au-delà de sa valeur documentaire exceptionnelle, ce livre invite les médecins du travail, confrontés à des situations semblables, à une réflexion éthique sur la clinique de la santé au travail. Peut-on aujourd'hui s'en tenir à vérifier l'aptitude des salarié(e) s et faire comme si les souffrances psychologiques relevaient de la sphère privée et avaient d'autres lieux pour s'exprimer ? Évidemment non. Se former à une écoute compréhensive, et œuvrer collectivement pour que ces paroles soient entendues comme le signe évident d'une dérive inquiétante dans le monde de l'entreprise est une urgence ! Ce livre s'adresse à tous les professionnels concernés.

Version papier : 28,20 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Hors collection Essais & Documents
Parution : mai 2000
ISBN : 9782841468287
Nb de pages : 324
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

ASSOCIATION SANTÉ ET MÉDECINE DU TRAVAIL

Extraits presse

« Un livre exceptionnel recueille des témoignages accablants sur les violences vécues par les femmes au travail [...]. Ces récits ont été collectés par des médecins du travail. Beaucoup trop de femmes ont tendances à se taire, mais, dans le huis clos de la consultation, elles se livrent et crient leur détresse face à des conditions de travail déplorables. Et elles ont accepté qu'on publie leur souffrance : elle nous concerne toutes. »

COSMOPOLITAIN

« Médecins du travail, elles ont décidé de ne pas garder le silence. Des paroles recueillies, des expériences observées, des conclusions professionnelles ont donné naissance à ce livre passionnant. L'occasion d'entendre en direct l'ampleur de la domination exercée sur les femmes mais aussi la volonté et la nécessité de résistance qui habitent les femmes face aux violences qu'elles vivent au travail. »

REGARDS

« On aurait pu craindre l'excès. Titrer sur les violences faites aux femmes au travail, puis consacrer près de la moitié d'un ouvrage à un recueil de témoignages de femmes sur des humiliations, brimades, harcèlement, insultes, subis au quotidien, bref une accumulation de malheurs, était-ce un bon choix pour attirer le lecteur / la lectrice ? Il s'avère que la force même de ces 300 pages réside dans cet état des lieux. Dans la volonté des auteurs de publier l'insupportable pour lever un peu plus le voile sur ces violences frappées d'invisibilité. Parce que la narration révolte, qu'on tourne chaque page en se demandant, confrontés à ces récits, comment font ces femmes pour tenir ? »

L'HEBDO DE L'ACTUALITÉ SOCIALE

« L'ouvrage invite à une réflexion éthique sur la clinique de la santé au travail [...]. »

CULTURES EN MOUVEMENTS

PRESSE

 

Table des matières

Avant-ProposEssai de reconstruction de notre itinéraire– I. Récits de la violence ordinaire – 1. Offenses – 2. Corps au travail, être en souffrance – 3. Vie privée et travail : intrications – 4. Des résistances aux possibles décompensations – II. Au-delà des témoignages – III. Mise en perspective sociale – IV. Clinique, métier, action – V. Construire l’identité sexuelle, une utopie ? –ConclusionPostface.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites