Faut-il enseigner la lecture ? - Dominique FILY

Faut-il enseigner la lecture ?

Dominique FILY

Faut-il enseigner la lecture ? La question peut paraître saugrenue à l'heure où des rapports alarmants sont publiés sur l'illettrisme, à l'heure où le savoir lire passe bien avant le savoir écrire et compter dans l'ordre des priorités ministérielles. Il n'en est rien, l'auteur de cet ouvrage n'est ni fou ni provocateur ; s'appuyant sur des études très sérieuses, dont certaines déjà anciennes, et sur l'expérience de pédagogies célèbres (Montessori, Freinet, Aubertin), il explique comment l'enfant peut arriver de lui-même à acquérir la lecture, comme cela a été le cas pour la marche, le langage, le dessin ou l'écriture, à condition bien sûr d'être dans un milieu aidant où l'adulte aura toute sa place. On peut alors se poser légitimement la question de l'enseignement de cet apprentissage, quelles que soient les méthodes utilisées. Constatant aujourd'hui un décalage entre les manières de conduire l'apprentissage de la lecture et les stades d'évolution de chaque enfant, Dominique Fily invite professionnels et parents à bousculer leurs conceptions : maîtriser la lecture ne passe pas obligatoirement par un processus abstrait et déroutant pour bon nombre d'enfants. Mobilisant son expérience d'orthophoniste et son travail de chercheur, s'appuyant sur une observation fine des mécanismes d'apprentissage chez l'enfant, il affirme avec conviction que privilégier l'écriture, et en conséquence le geste et le rôle de la main, permettrait à tous les enfants de maîtriser la langue écrite. Il insiste sur la nécessité de prendre en compte les maturités variables d'un enfant à l'autre. Il propose dans ce livre des moyens pratiques pour assurer un dépistage précoce des troubles qui, parfois sous-estimés, conduisent trop d'enfant vers une dyslexie parfois sévère.

Version papier : 12,04 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : École et Société
Parution : novembre 1997
ISBN : 9782841465019
Nb de pages : 180
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Dominique FILY

Table des matières

Avant-propos – Échos des enseignants –Introduction Première partie : Points de repères sur le langage écritI. Qu’est ce que savoir lire ?– L’acte de lire – Les différents systèmes de codage – Le code alphabétique –II. Les méthodes d’enseignement – Histoire – Limites –Deuxième partie : En observant l’enfantIII. Le geste : origine commune du langage oral et du langage écrit– Rappels anthropologiques – Comparaison entre langage oral et langage écrit –IV. Maturation graphique de l’enfant – Le tracé volontaire – Nouvelles capacité du cerveau –V. Le dessin : première écriture– Le gestualisme symbolisant – La capacité d’intérioriser – La structure fondamentale du langage graphique – L’ébauche de signes de paroles –VI. L’enfant pressent le code écrit– La lecture magique – L’écriture magique –Troisième partie : Interrogations et propositionsVII. Chère dyslexie !– Tentative de définition – Réflexions d’orthophoniste –VIII. Changer les mentalités– Apprendre ou se mettre à lire ? – Lire ou écrire d’abord ? – Une idée ancienne –IX. Les raisons d’un choix– Respecter l’évolution naturelle de l’enfant – Prévenir plutôt que guérir –X. Quand est-on prêt pour la lecture ?– L’âge de l’apprentissage – Intelligence et psychomotricité –XI.La main et le geste– Réhabiliter la main – Itinéraire d’accompagnement –XII. Un matériel stratégique de langage– Objectifs Souplesse du matériel –XIII. Deux cas : Dorothée et Florent– La main de Dorothée – La dyslexie de Florent - ConclusionAnnexes– Annexe 1 : exemples de mise en œuvre – Annexe 2 : résumé de l’itinéraire progressif d’accès à la lecture.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites