Faut-il avoir peur de nos enfants ?
Politiques sécuritaires et enfance

Gérard NEYRAND

Quand, en septembre 2005, l’Inserm publie un rapport consacré aux troubles des conduites chez l’enfant qui préconise le « repérage des perturbations du comportement dès la crèche et l’école maternelle », cela tombe à point nommé pour le ministre de l’Intérieur, qui n’hésite pas à le citer abondamment pour promouvoir son plan sur la prévention de la délinquance. Cette idée d’une détection dès le berceau de la délinquance future a trouvé écho dans les multiples procédures de surveillance et de contrôle qui jalonnent désormais les parcours des enfants. Cet ouvrage revient sur les remous que ces visées sécuritaires ont provoqués et propose, de manière offensive, une analyse critique d’une telle politique. Les principaux domaines en lien avec l’enfance sont ainsi passés au crible par différents spécialistes, qu’ils soient sociologues, enseignants, praticiens hospitaliers, pédopsychiatres, magistrats…

Version papier : 7 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sur le vif
Parution : novembre 2006
ISBN : 9782707150097
Nb de pages : 128
Dimensions : 115 * 190 mm
Façonnage : Broché

Gérard NEYRAND

Gérard Neyrand, professeur de sociologie à l’université de Toulouse et directeur du CIMERSS, se consacre à l’analyse des effets des mutations sociales sur la famille et les rapports entre les sexes. Il est notamment l’auteur de L’Enfant, la mère et la question du père, un bilan critique de l’évolution des savoirs sur la petite enfance (PUF, 2000), Monoparentalité précaire et femme sujet (avec Patricia Rossi, Érès, 2004), Les Mariages forcés. Conflits culturels et réponses sociales (avec Abdelhafid Hammouche et Sahra Mekboul, (La Découverte, 2008), Le Dialogue familial, un idéal précaire (Érès, 2009).

Extraits presse

« Au moment où Nicolas Sarkozy, ministre de l'interieur et candidat déclaré à l'élection présidentielle, plaide pour une réforme de l'ordonnance de 1945 sur les mineurs; à l'heure où, face au tollé suscité par son rapport sur " les troubles des conduites chez l'enfant" (septembre 2005), un colloque organisé par l'Inserm rejette l'idée qu'il existerait un lien prédictif entre les troubles du comportement chez le jeune enfant et la délinquance à l'adolescence, cet ouvrage collectif tombe à point nommé. Coordonné par le sociologue Gérard Neyrand, cette contre-expertise montre que l'actuelle "tentative de redicipliner l'enfance" s'inscrit dans une idéologie sécuritaire orchestrée par "le repli de l'Etat social au bénéfice d'un Etat libéral, recentré sur le contrôle de la sécurité publique au détriment de la lutte contre l'insécurité civile [...] Une tès bonne façon de comprendre l'actuelle tendance à placer l'enfance sous surveillance. »
LE MONDE DE L'EDUCATION

« La colère dit-on, est mauvaise conseillère. Pourtant, les coups de sang, peuvent aussi être source de salutaires éclaircissements. Pour preuve, ce bref ouvrage où neuf spécialistes, concernés à un titre ou un autre par les questions relatives à l'enfance, réagissent aux préconisations de l'Inserm sur le réperage précoce des troubles du comportement des enfants et aux projets de loi sur la prévention de la délinquance et la protection de l'enfance. »
ACTUALITÉS SOCIALES HEBDOMADAIRES

« Cet ouvrage est remarquable de pertinence, de clairvoyance et de clarté. Recueil de neuf articles, les auteurs dénoncent les différents travers des politiques actuelles touchant l'enfance. [...] On dénoncera peut être le caractère offensif de certains propos, mais on ne pourra reprocher que cet ouvrage n'est pas une invite à une réflexion fondamentale sur notre société contemporaine. A mettre entre toutes les mains. »
PSYCHOLOGIE ET ÉDUCATION

« Cet ouvrage propose, de manière offensive, une analyse critique du plan de prévention de la délinquance. Les principaux domaines en lien avec l'enfance sont ainsi passés au crible par différents spécialistes, qu'ils soient sociologues, enseignants, praticiens hospitaliers, pédopsychiatres, magistrats. »
LE JOURNAL DES PSYCHOLOGUES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction, par Gérard Neyrand - 1. Quand un rapport de l'Inserm met le feu aux poudres..., Par Michel Dugnat - Dérapage... - Récidive... - Pour un débat politique - Pour un débat scientifique - 2. Ritaline, Concerta... : la vogue dangereuse des « pilules de l'obéissance », par Philippe Pignarre - De la médicalisation à la démédicalisation - Quand les psychotropes réorganisent la psychiatrie - Médicalisation modérée ou ouverture du champ des possibilités ? - 3. Maternelles sous contrôle : le fichage des enfants, par Annick Sauvage et Odile Sauvage-Déprez - Le livret d'évaluation : outil pédagogique ou outil normatif ? - Peut-on prédire l'évolution de la personnalité de l'enfant ? - À quel besoin social répondent ces tentatives de fichage précoce des enfants ? - 4. Collèges et lycées : la jeunesse sous surveillance, par Bernard Defrance - Pouvoir ou autorité ? - La technologie au service du maintien de l'ordre ? - Violence à l'école ou violence de l'école ? - 5. Délinquance des jeunes : les parents sont-ils responsables ?, par Frédéric Jésu - Pleins feux sur les parents - Le déploiement d'un arsenal idéologique, médical et juridique hostile - L'éducation familiale aux risques de la pénalisation - Faire face avec les parents - 6. Contrôle et délation, le nouveau rôle des travailleurs sociaux ?, par Michèle Becquemin - Vingt ans de réformes : pour quelle économie générale ? - Glissements et brouillages dans les pratiques professionnelles - 7. Comment grandir et se construire face au soupçon ethnique,par Taïeb Ferradji - Lutter contre les préjugés - Pour apprendre et grandir, il faut pouvoir faire confiance - Se construire comme un être métis -8. Obsession sécuritaire et justice des mineurs : l'exemple du projet de loi « prévention de la délinquance », par Évelyne Sire-Marin - Une confusion volontaire entre prévention des problèmes sociaux et répression des problèmes pénaux - Ficher, contenir, punir : les principes de base du populisme pénal - L'ultralibéralisme appliqué en matière pénale, sanitaire et sociale - 9. Le retour du biopouvoir, par Gérard Neyrand - Une nouvelle ère de gestion politique des corps par la science - Les contradictions de l'individualisme démocratico-libéral et la gestion de l'enfance - Les sciences traitant de l'homme : un espace de tensions et de luttes d'influence - Génétique, neurosciences, pharmacologie... le retour en force du biologique - Insécurité sociale et sécurisation civile - Annexe - Les auteurs.

Droits étrangers

MUST WE FEAR OUR OWN CHILDREN?


Can likely delinquents really be detected from babyhood? Law and order is in the air and neo-liberal logic is now applied to children: Whatever has become of the child-adult-in-the-making fulfilling its potential? Children will now face a barrage of regular controls. In the Dock: Parents accused of “giving up”, migrant or impoverished populations…Institutions are called to order: Schools, Courts, doctors, social workers…An incisive and critical analysis of law and order measures concerning children.


Gérard Neyrand is a sociologist, director of the Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS). He has worked for several years on the effects of social changes on the family and Men/Women relations. Amongst his books, L’enfant face à laséparation des parents : une solution, la résidence alternée (La Découverte, new. ed. 2004), Préserver le lien parental. Pour une prévention psychique précoce (PUF, 2004). He also coordinated several collective books, amongst which Familles et petite enfance : mutations dessavoirs et des pratiques (Érès, 2006).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites