Des formations pour quels emplois ?

Jean-François GIRET, Alberto LOPEZ, José ROSE

La formation initiale doit-elle être ajustée aux évolutions prévisibles des emplois ? Faut-il davantage « professionnaliser » les formations ? Faut-il les spécialiser ou assurer une formation plus générale permettant de s’adapter à ces évolutions ? Tous les décideurs du champ emploi-formation se trouvent confrontés à ces interrogations, qui s’inscrivent également dans le débat scientifique. Pour les éclairer, cet ouvrage propose une analyse des liens réels entre formations et emplois et tente de comprendre pourquoi ils sont ainsi. Il s’appuie essentiellement sur les résultats de l’enquête Génération 98 du Céreq (Centre d’études et de recherches sur les qualifications), qui permettent de repérer les caractéristiques des emplois occupés au cours des premières années de vie active. La diversité des éclairages et des matériaux réunis par les auteurs de cet ouvrage — membres du Céreq et d’autres équipes de recherche — permet de mieux comprendre les relations entre formations et emplois et, ce faisant, peut contribuer à modifier les représentations, à donner de nouveaux repères à tous les acteurs concernés par cette question d’une constante actualité. La première partie montre comment les acteurs — système éducatif, responsables d’entreprises, décideurs nationaux et régionaux — se positionnent par rapport à cette question. La deuxième montre qu’une « bonne correspondance » entre formation initiale et emplois occupés, tant en termes de niveaux que de spécialités, n’est pas aujourd’hui la règle en France, même pour les formations professionnelles. La troisième analyse comment la volonté d’ajuster les formations aux emplois se heurte aux stratégies des différents acteurs. Enfin, la dernière partie met l’accent sur les phénomènes de « déclassement ».

Version papier : 35 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : octobre 2005
ISBN : 9782707146939
Nb de pages : 400
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Jean-François GIRET

Jean-François Giret, économiste, est chargé d’études au Céreq .

Alberto LOPEZ

Alberto Lopez, administrateur de l’INSEE, est responsable du Département des entrées dans la vie active du Céreq.

José ROSE

José Rose, professeur de sociologie, est directeur scientifique du Céreq.

Extraits presse

« L’ouvrage, qui documente avec précision des cas de non-correspondance entre emplois et formations ou entre niveaux de qualification et diplômes, sera donc très utile aux acteurs impliqués de manière générale dans la construction des rapports entre formations et emplois. »
OBSERVATOIRE DES INÉGALITÉS

« La formation initiale doit-elle être ajustée aux évolutions prévisibles des emplois . Faut-il davantage "professionaliser" les formations ? Faut-il les spécialiser ou assurer une formation plus générale permettant de s'adapter à ces évolutions ? Tous les décideurs du champ emploi-formation se trouvent confrontées à ces interrogations, qui s'inscrivent également dans le débat scientifique. Pour les éclairer, cet ouvrage propose une analyse des liens réels entre formations et emplois et tente de comprendre pourquoi ils sont ainsi. »
PARTAGE

« Jean-François Giret, Alberto Lopez et José Rose dirigent un ouvrage collectif très complet sur les composantes essentielles des relations entre formation et emploi. »
LA TRIBUNE

« L'adéquation entre la formation délivrée par le système éducatif et les emplois offerts sur le marché du travail est un enjeu qui ne cesse de faire débat en France. [...] Qu'en est-il aujourd'hui, à l'heure où, en dépit d'une pause depuis le milieu des années 1990, le niveau éducatif des jeunes a été tiré vers le haut ? La professionnalisation des formations a-t-elle produit par ailleurs tous les effets escomptés ? La décentralisation des politiques de formation a-t-elle été pareillement bénéfique ? Ces questions structurent cet ouvrage imposant qui fera date dans le champ. »
SCIENCES HUMAINES

« À l'évidence cet ouvrage est un outil important pour tous ceux qui entendent comprendre les liens et les enjeux de cette "introuvable" adéquation entre formation et emploi. »
PARUTIONS.COM


« Des contributions parfois techniques, toujours instructives. »
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

PRESSE

 

Table des matières

Préface, par Claude Thélot - Introduction générale, par Jean-François Giret et Alberto Lopez - I / Formations-emplois : jeux d’acteurs autour d’une mise en correspondance - Introduction - 1. De Jules Ferry aux Trente glorieuses : regard historique sur l’adéquation, par Guy Brucy - 2. L’adéquation au regard des employeurs : des contenus de formation aux niveaux., par LaurenceCoutrot et Jacques Lautman - 3. Décentralisation et pilotage de l’offre régionale de formation : risques, opportunités, méthodes, par Guy Ourliac - II / Un constat d’inadéquation qui devient de plus en plus la règle - Introduction - 4. Des formations initiales aux premiers emplois : une correspondance plutôt mal assurée, par Thomas Couppié, Jean-François Giret et Alberto Lopez - 5. Les sortants des filières professionnelles de niveau bac : un exemple de non-correspondance entre formations et emplois, par Benoît Cart et Marie-Hélène Toutin - 6. L’adéquation formation-emploi après les filières professionnelles de l’enseignement supérieur, par Jean-François Giret et Stéphanie Moullet - 7. Quelle relation formation-emploi pour les jeunes de niveau CAPBEP ? Une comparaison entre les sortants d’apprentissage et de lycée professionnel, par Liliane Bonnal, Rachid Boumahdi, Pascal Favard et Sylvie Mendes - III / Des emplois qui ne correspondent pas aux formations - Introduction- 8. L’adéquation formation-emploi, par Jean Vincens - 9. La correspondance formation-emploi sous l’éclairage de la gestion des âges dans les métiers, par Olivier Chardon - 10. Les diplômes professionnels de niveau V dans l’archipel des employés : une reconnaissance en baisse ?, par Thomas Couppié et Alberto Lopez - 11. De la spécialité de formation au métier, par Frédéric Lainé - 12. Quelle adéquation à l’emploi pour les jeunes issus d’itinéraires scolaires atypiques ?, par Arnaud Dupray et Isabelle Recotillet - 13. Un accès difficile à l’emploi qualifié. Femmes diplômées de niveau V, par Armelle Testenoire et Danielle Trancard - 14. Trajectoires professionnelles, compétences et construction du signal, par Mireille Bruyère, Jean-Michel Espinasse et Bernard Fourcade - 15. Trouver un emploi en rapport avec sa spécialité de formation : une situation rentable ?, par Mireille Bruyère et Philippe Lemistre - IV. Des niveaux de qualification qui ne correspondent pas aux diplômes - Introduction - 16. Les jeunes en situation de « déclassement » sur le marché du travail : diversité des approches, diversité des éclairages, par Emmanuelle Nauze-Fichet et Magda Tomasini - 17. Quand les jeunes s’estiment déclassés, par Jean-François Giret - 18. Les « bac pro » à l’usine, ou le travail du désenchantement, par Henri Eckert - 19. Les temps du déclassement : d’une réalité collective annoncée à un sentiment individuel en suspens, par Dominique Maillard et Emmanuel Sulzer - 20. Le déclassement dans les Fonctions publiques d’État et territoriale, par Vanessa di Paola, Stéphanie Moullet et Josiane Vero - 21. Les dispositifs publics protègent-ils du déclassement ?, par Laurence Lizé - 22. Peut-on parler de relation formation emploi au sein des emplois non qualifiés ?, par Catherine Béduwé - Conclusion générale, par José Rose Sigles - Liste des auteur-e-s - Centres de recherches.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites