De l'affrontement à l'esquive
Violences, délinquances et usages de drogues

Hugues LAGRANGE

Avec le développement du chômage et de la pauvreté, la délinquance a trouvé en France comme dans d’autres pays d’Europe, pendant le dernier quart de siècle, un aliment substantiel et pas seulement des motifs conjoncturels. Mais la forme de l’affrontement entre l’État, la police, et les jeunes est particulier à la France : les violences collectives singularisent, en effet, jusqu’à une date récente notre situation. Les explosions des années 1993-1998 sont l’effet d’un enfermement dans l’espace des cités d’une jeunesse qui se trouve au cœur du processus de métissage culturel, mais se voit reléguée sur le plan social et politique. D’où l’intérêt majeur de ce livre qui met au jour cette tension et en analyse les conséquences. Hugues Lagrange, s’appuyant sur les résultats d’enquêtes menées dans plusieurs villes françaises (principalement Mantes, Les Mureaux, Amiens, mais aussi Nantes, Nîmes, Bordeaux), montre que les inconduites des jeunes échappent à une grille d’interprétation simple. Certaines peuvent être comprises comme l’expression d’une révolte devant les obstacles à l’accomplissement de soi, mais d’autres échappent à cette interprétation : les violences à caractère sexuel, les usages problématiques de dro-gues et les tentatives de suicide paraissent indiquer une direction opposée. À la rébellion des jeunes des cités ferait face un repli sur la sphère privée. En réalité, l’excitation et l’ennui, la frustration et le désir de reconnaissance sont des deux côtés. Nous sommes en présence d’un nouveau mixte de retrait et de conflictualité suscités par une société compétitive. Non seulement les deux attitudes ne s’excluent pas, mais elles se superposent et se nourrissent mutuellement. Hugues Lagrange, loin de minorer la part existentielle que ces phénomènes contiennent, suggère de donner toute son importance à l’exigence de reconnaissance et à ses contradictions. Une analyse précieuse pour les professionnels concernés (magistrats, policiers, éducateurs et acteurs despolitiques de la ville).

Version papier : 26 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Hors collection Essais & Documents
Parution : octobre 2001
ISBN : 9782841469345
Nb de pages : 300
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Hugues LAGRANGE

Hugues Lagrange, sociologue, chercheur au CNRS (Observatoire sociologique du changement, Paris), est notamment l’auteur de La civilisation à l’épreuve : crime et sentiment d’insécurité (PUF, 1995), Les adolescents, le sexe, l’amour (Syros, 1999).

Extraits presse

« Voilà un livre qui pourrait jouer un rôle d’importance dans l’histoire récente du concept d’exclusion. »

ESPRIT

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - I. L'affrontement - 1. De l'errance aux violences collectives - Le pacte social et la réduction des « désordres » - 1980-1998 - La délinquance change de contenu et de contexte - L'émergence d'une logique prestataire et ses vicissitudes - Le samouraï et l'exécutant - 2. La délinquance, ou la ville rattrapée par sa périphérie - Amiens - L'immobilité contrainte - La pression du crime et les lieux de l'inquiétude - La fabrique délinquante - 3. Délinquance, violences et récession - La pacification des mœurs - Deux registres de la délinquance et du crime - La difficulté à reconnaître le rôle de la conjoncture socio-économique - Chômage et rétention scolaire - 4. Ressorts sociaux des conduites délinquantes et rebelles - Contexte global et situations familiales - Les grandes familles dans la récession - Cadets et benjamins - Immigration et délinquance parmi les jeunes du Mantois - 5. Les victimes et la défection - Le sentiment d'insécurité et la mise à distance - Les tensions contraires - La défection - Démographie et violence en région parisienne - 6. Socialisation, désafilliation et sous-culture - Contrôle familial et absentéisme - Sociabilité des cités et délinquance - Un introspectif - Un « biznessman » - L'individualisme et les limites de la confiance - Désaffiliation, isolement et précarité - Une sous-culture ? - 7. Exigence de réussite et lutte pour la reconnaissance - Frustration des attentes et reconnaisances - Deux aspects de la reconnaissance - L'exigence de réussite et la revalorisation du risque - Des exigences contraires - Transgression ou acte initiatique - La reconnaissance respect, le crime et le droit - II. L'esquive - 8. Drogues illicites : faire face, protester, s'affirmer - Les années d'une toxicomanie pauvre - Parcours divergents des jeunes toxicomanes au début des années 1990 - Les toxicomanes dépendants : la part de l'héritage familial et social -Toxicomanes non dépendants : fête et prise de risque - Dépendance, délinquance acquisitive en France - La « cme » et la délinquance acquisitive en France - La délinquance des jeunes et « l'accrochage » à l'héroïne à la fin des années 1980 - 9. La bifurcation des années 1990 - Le boom des drogues « récréatives » - Les fumeurs de shit et la délinquance - Les lieux de vente de cannabis et de résidence des « usagers » se rapprochent - 10. Crise de la masculinité et violences sexuelles - une augmentation des viols et contraintes sexuelles ? - Crise de la masculinité - Le brouillage des anciennes frontières du genre et la place des femmes - L'affaiblissement de la domination des garçons - Sexualité et séparation des sexes - 11. Cocooning et retrait : le nouveau spleen - Le « cocooning » - Retrait et sous-culture chez les jeunes des quartiers pauvres - Épilogue.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites