Construire le sens de sa vie
Une anthropologie des valeurs

Gérard MENDEL

Comme en témoigne l’engouement pour les techniques de « développement personnel », ou la déconcertante mise en question des identités sexuées que nous vivons, l’individu contemporain est en crise. Les systèmes de valeurs traditionnels ne fonctionnent plus, qu’il s’agisse de la morale et des rapports de genre auparavant transmis par le système patriarcal à travers les religions, ou de la vision du progrès relayée par certaines idéologies politiques. Face à ce désarroi, Gérard Mendel montre dans ce livre stimulant que les « recettes psychologiques » en vogue passent à côté de l’essentiel : dans notre société postpatriarcale, dominée par la valeur-argent, chaque individu a et aura toujours davantage à inventer au moins partiellement sa vie, le sens à donner à son existence. Car nul ne peut vivre sans un système de valeurs, noyau central de l’identité. Mais ce système individuel, à construire par chacun d’entre nous, peut-il être partagé sur des points permettant à la société de fonctionner ? À partir d’une mise en perspective sur le long terme de la période de « crise » actuelle — notamment en revisitant les classiques de la philosophie morale —, Gérard Mendel mobilise les ressources de l’anthropologie générale pour repenser à nouveaux frais la vieille question des valeurs universelles. Et il explique en quoi — et à quelles conditions sociales — les ressources psychologiques de l’individu d’aujourd’hui peuvent lui permettre, à travers ses divers collectifs d’appartenance, de construire le sens de sa vie en conciliant la singularité et le social.

Version papier : 19,50 €
Version numérique : 12,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : septembre 2004
ISBN : 9782707143983
Nb de pages : 204
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché
ISBN numérique : 9782707160379
Format : EPUB

Gérard MENDEL

Gérard MENDEL

Gérard Mendel, (1930-2004), psychanalyste et sociologue, est l’auteur d’ouvrages qui ont trouvé un large public comme La Révolte contre le père et 54 millions d’individus sans appartenance. Il a publié, aux Éditions La Découverte La Psychanalyse revisitée, La Société n’est pas une famille, L’Acte est une aventure, Une histoire de l'autorité et Pourquoi la démocratie est en panne. Il a été le fondateur de la sociopsychanalyse, dont il a animé plusieurs groupes en France et à l’étranger.

Extraits presse

« Dans ce qu'on peut considérer, après son décès récent, comme son livre-testament, Gérard Mendel nous confie l'aboutissement de ses recherches sur l'individu menées depuis près de quarante ans à l'enseigne de la psychanalyse, de la sociologie et de l'anthropologie : une réflexion sur la capacité de l'homme à inventer le sens de sa vie et, donc, sur les valeurs qui doivent le guider dans cette tâche. »
L'HUMANITÉ

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - L'objet de ce livre : le mal-être de nos contemporains - La démarche du livre - I / L'horizon des moralistes modernes - 1. La crise des valeurs - Morale en crise - Les interrogations à propos de la morale - Aux deux extrêmes, Hans Kelsen et Leo Strauss - Leo Strauss entre Athènes et Jérusalem - Hans Kelsen, la volonté crée des valeurs en tout arbitraire - La préoccupation morale chez les philosophes - 2. L'adieu à la morale de Kant - La modernité de Kant - Quels sont les fondements du système moral kantien ? - Pourquoi l'extraordinaire succès intellectuel de la morale kantienne ? - Alain Renaut, un philosophe sous l'orage - De la philosophie à l'anthropologie - 3. Du libéralisme politique au communautarisme : John Rawls et Charles Taylor - Rawls : thèmes et méthodes - Les amalgames rawlsiens - Charles Taylor, le Bien et l'individu communautaire - 4. De l'éthique discursive (Jürgen Habermas) au « principe responsabilité » (Hans Jonas) - L'éthique discursive d'Habermas - Critique philosophique (Hans Jonas, Karl-Otto Appel) - Hans Jonas et la responsabilité envers les générations futures - 5. Friedrich Nietzsche, ou la révolution morale incomplète - La négation de la métaphysique - Freud et la nature des instincts - Face au monde de l'immanence - Nietzsche, créateur de la morale universelle - Nietzsche, penseur de la modernité - La révolution nietzschéenne - 6. Max Weber, morale et sociologie - Éthique de conviction et éthique de responsabilité - Le relativisme moral de Weber - Jugements de fait et jugements de valeur - La sociologie compréhensive dans ses limites - Max Weber, « psychologue honteux » - De la sociologie à l'anthropologie - II / Le système sexué des valeurs, un universel en crise -7. Premier bilan, et la suite - Les impasses de la philosophie morale - Après la morale, la question des valeurs - 8. Aux origines de la domination masculine, la coopération structurale - La coopération structurale - La chasse structurale - Une certaine coopération à l'origine de l'humain - 9. Le système sexué des valeurs - Le développement psychoaffectif de l'enfant selon les deux étapes - Les trois archaïsmes - Du sexe au genre, ou les assignations culturelles selon le sexe - Femmes sorcières, hommes rationnels - La correspondance entre les deux phases de maturation de l'enfant et les identités sexuées - Un point d'étape - 10. La crise contemporaine des identités sexuées - Ethos de genre et ethos organique chez l'homme - L'identité féminine aujourd'hui - À propos d'un éthos féminin organique - La nouvelle nébuleuse identitaire féminine - Du côté de l'enfant - III / L'individualité post-patriarcale -11. Les deux déterminants des valeurs : la société et l'anthropologie - La vie humaine ne possède pas de sens, elle est en elle-même non-sens - Faire face à la sortie de la transcendance religieuse et du nihilisme philosophique - Nihilisme et individualité - Des valeurs concrètes en place d'une morale abstraite - D'où viennent les valeurs ? Quatre grandes époques de l'humanité - 12. Les individus en société, discussion avec Norbert Elias - De la « société des individus » aux individus en société - L'absence de sujet chez Norbert Elias - L'individuation (psychique) - L'affaliblissement contemporain de la vie intérieure, ou un « à la manière d'Elias » - Les individus en société - 13. La science peut-elle délivrer une morale ? - Quelles ressources offre la science ? - La science peut-elle fonder une éthique sociale ? - La science est-elle porteuse d'une éthique universelle ? - La science peut-elle délivrer une éthique personnelle ? - La maladie grave, pierre de touche de l'éthique personnelle - 14. Une première valeur universelle, l'« objectivation du réel » - L'universalité de l'objectivation du réel, valeur de survie - Les deux rationalités - Une valeur universelle - Qu'en est-il des valeurs démocratiques ? - L'acte et l'objectivation du réel - 15. Une seconde valeur universelle, le psychofamilialisme - Une opposition universelle entre deux éthiques - Comparaision avec le système éthique wébérien - La valeur-argent, qui voudrait devenir universelle - Comment gérer sa vie singulière ? - Les dérives liées à la crise du psychofamiliarisme social - La nostalgie de l'autorité - La tentation populiste - Le succès des techniques de « développement personnel » - Le processus de victimisation - 16. L'« indice de répression » - De la définition de l'éthique à une hiérarchisation des éthiques - Le XXe siècle européen à l'épreuve du jugement éthique - Aux origines du blocage démocratique contemporain - Le taylorisme, ou la technique contre l'humain - La Première Guerre mondiale, l'accident qui a tué l'espoir - L'indice de répression et les États totalitaires - Conclusion. « Construire le sens de sa vie » - L'écriture de l'existence - Un sujet habité par l'anthropologie - Avoir du pouvoir sur sa vie - La démocratie participative - Droits et devoirs de l'individu en société. -

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites