Classe !

REVUE MOUVEMENTS

Classe ! Pour son vingtième anniversaire, à l’automne 2018, les Gilets jaunes offrent à Mouvements le sujet de son numéro 100, et trois auteurs nous proposent une nouvelle inspirée par cette révolte. Mouvements, née sous les auspices de la gauche plurielle et de la convergence entre courants familiers des rapports de classes, est portée par l’un des premiers collectifs qui privilégie les approches en termes de genre, de racisation, bref d’intersectionnalité. Le numéro 100 est l’occasion d’un retour sur les analyses publiées depuis 1998, notamment dans le numéro de 2003 consacré aux classes sociales. Comment développer aujourd’hui une analyse des rapports de classes qui soit intersectionnelle et soucieuse de justice environnementale ? Mouvements, ce sont aussi plusieurs générations, engagées à différents moments, avec des priorités différentes. La revue n’aurait pas la même histoire sans les éditions La Découverte : François Gèze livre son itinéraire. Et des ancien.nes témoignent sur le site de ce que la revue a signifié pour eux et elles.

Version papier : 16 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Mouvements n°100
Parution : décembre 2019
ISBN : 9782707150028
Nb de pages : 180
Dimensions : 160 * 240 mm
Façonnage : Broché

REVUE MOUVEMENTS

Depuis novembre 1998, la revue Mouvementsalimente le débat social culturel et politique dans une perspective résolument ancrée à gauche. Elle est animée par une équipe pluraliste, tant par les profils socioprofessionnels que politiques.

Repenser la gauche

Mouvements scrute avec attention les transformations qui agitent notre société. Des questions aussi diverses que la flexibilité du travail, l’école, les transformations à l’Est, l’expertise, la famille, l'alternative au social-libéralisme, le Hip-Hop, l'humanitaire ont fait l’objet de dossier fouillés et originaux.

Mouvements travaille à sa façon à une refondation de la pensée de la gauche. Cela implique de promouvoir une démarche résolument réformatrice accrochée à un horizon radical de transformation sociale. Une démarche qui associe en permanence la résistance et le projet, la protestation et l'alternative, l'audace et le réalisme transformateur.

Des rubriques diversifiées

Outre un dossier thématique, on trouve dans chaque numéro des rubriques diversifiées permettant d'aborder les grands thèmes de la période aussi bien sur le plan politique que culturel ou de société dont un grand entretien avec un chercheur important, mais aussi un « journal européen » offrant un aperçu des débats en cours dans tel ou tel pays du continent.

Enfin, dans chaque numéro, l'actualité des livres est largement traitée.

Actualités

Extraits presse

La revue Mouvements, pour son centième numéro, a remisé le rouge de son logo pour un jaune pétant, dans I’air du temps du «mouvement des Gilets».Et s'essaie à dresser l’horizon politique de notre époque. Si la classe ouvrière a perdu son unicité «messianique », la lutte des classes demeure vivante, mais transformée par le précariat, les attaques jadis impensables contre les conquêtes sociales ou la destruction de l’environnement, Un numéro enrichi d’un entretien avec François Gèze, ancien directeur de La Découverte,quirevient sur son parcours militant et intellectuel.

12/12/2019 - Politis

 

Table des matières

Classe !
Éditorial : Classe ! Gilets jaunes, inégalités, intersectionnalité
I / Gilets jaunes
Les Gilets jaunes ont une histoire de classe ?, entretien avec Ludivine Bantigny et Samuel Hayat
Quand les quartiers populaires investissent le mouvement des Gilets jaunes, rencontre avec des militants de Pantin
Construire une expérience politique commune : comment le comité Adama a rejoint le mouvement des Gilets jaunes, entretien avec Youcef Brakni
« Chercher une définition sociologique de l’élite et du peuple dans les nouveaux mouvements sociaux revient à trahir le populisme qui leur est commun », entretien avec Federico Tarragoni
Les Gilets jaunes vus du Maroc, par Max Rousseau
Un soulèvement de toutes les couleurs – Notes sur les Gilets Jaunes, par Stefan Jonsson
Le forcené du boulot, nouvelle de Didier Daeninckx
Steppe, Acte 1, nouvelle de Ian Manook
Gilles et John, nouvelle de Jean-Hugues Oppel
II / Classes et intersectionnalité
Décrire la structure de classe. Pour une approche marxiste élargie, extraits d’un ouvrage d’Erik Olin Wright
Les plombiers polonais et français, des frères ennemis ? Panorama des classes sociales en Europe, par Cédric Hugrée, Etienne Pénissat et Alexis Spire
Au peloton, l’exécution ?, par Sébastien Jousse
Travail et intersectionnalité dans la pratique sociologique de spécialistes des classes populaires, table ronde avec Christelle Avril, Nicolas Jounin, Cédric Lomba, Olivier Masclet, Fanny Vincent
Penser les classes sociales à partir des marges de l’emploi, par Jose-Angel Calderon
Syndicalisme, classes sociales et oppressions spécifiques, par Christian Mahieux
« Partir de ce que les gens vivent » : théorie de l’exploitation, imbrication des rapports sociaux et difficulté de la convergence des luttes, entretien avec Christine Delphy
Pourquoi il faut étudier le genre du capital, par Céline Bessière et Sybille Gollac
Bourgeoisie et politique, cet objet à la mode. Motifs de frustration et raisons d’être optimistes, par Kevin Geay
Grandes écoles : ce que nous apprend la formation de la classe dirigeante, par Roxane Dejours
Classes supérieures et racialisation. Le cas des clubs de cadres et de dirigeants racialisés, par Samina Mesgarzadeh
L’antiracisme politique et la classe, table ronde avec Sihame Assbague, Wissam Bengherbi, Saïd Bouamama, Nacira Guénif et Maboula Soumahoro
Ecolo ou précaires ? La sobriété en actes dans le mouvement No TAV, par Anahita Grisoni
Itinéraire
« Penser le monde à nouveaux frais », entretien avec François Gèze.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites